Menu

La D.I. 2021 s’apprête à accueillir les 1ers championnats de France d’Ultra Longue Distance

Le samedi 11 septembre, pendant qu’une partie du monde du Stand Up paddle Race sera en Hongrie pour les ICF SUP WORLDS (que j’aurai le plaisir de commenter), Philippe Marchegay, lui, sera aux commandes comme chaque année de la légendaire Dordogne Intégrale, course multi-supports ouverte au stand up paddle et jusqu’à nouvel ordre, la SUP Race la plus longue de France avec 130 kilomètres de paysages magnifiques au programme … bien que sur le point d’être détrônée l’année prochaine par une édition officielle de la Loire 725 ! Cette année la “DI” prend une nouvelle accolade puisqu’elle organise les premiers championnats de France d’Ultra Longue Distance de l’histoire du SUP Race français, sous l’égide de la Fédération Française de Surf. Alors si vous n’êtes toujours pas inscrits, vous avez encore jusqu’au 4 septembre minuit pour l !

xtrail Argentat 2017

Bonjour Philippe, comment et avec qui est née l’idée de créer les championnats de france FFS d’Ultra Longue Distance sur la DI 2021 ?

Je suppose que la Fédération Française de Surf suit d’un peu près cet étrange évènement qu’est la DI, qui réunit tout ce qui pagaie et qui attire certaines années entre 100 et 150 SUP ! Après, les éléments déclencheurs ont été Olivier Darrieumerlou, vainqueur de la DI et plusieurs fois sur le podium, et Christophe Mora, big boss des Marins de la Lune et des Bord’Océan Days ! Ils ont souhaité créer une entité “Ultra Longue Distance” (ULD) au sein de la commission “SUP RACE” de la FFS, et ont émis l’idée de mettre en place un championnat de France ULD. Comme ce sont des copains et des habitués de la DI… et comme la DI a été un peu précurseur en ce domaine, c’est tout naturellement qu’ils m’ont sondé avant que la FFS ne nous sollicite officiellement.

Aujourd’hui, l’event est devenu Championnats de France “Ultra Sup Race” et délivrera ses premiers titres officiels le 11 Septembre prochain, voilà la belle histoire !

Du coup Argentat Dordogne Canoë-Kayak s’est affilié à la fédé de Surf et compte une dizaine de licencié, et un section SUP loisir/santé ! Ça peut paraître incongru en Corrèze, mais j’aime à rappeler que nous avons commencé le SUP en rivière sur la Dordogne… en 2007, en proposant cette prestations aux touristes et scolaires ! C’étaient même des Naish à l’époque !  🙂

Peux-tu nous indiquer les modalités de participation et de course + catégories pour ces championnats de France ?

Il faut d’abord s’inscrire à la DI sur la plateforme habituelle : https://www.tourismecorreze.com/fr/dordogne_integrale.html

Et indiquer dans l’onglet championnats de France ULD son numéro de licence FFS (compèt) et sa catégorie : soit 14′ et moins, soit plus de 14′… et c’est tout ! Pour ceux qui se sont inscrits avant l’attribution de l’orga par la FFS, il faut me faire un mail en mentionnant numéro de licence et catégorie choisie ! Les titres seront ensuite délivrés par catégories de SUP et d’âge bien entendu !

Il n’y aura pas de titre en SUP tandem cette année, mais ça fait partie des souhaits forts pour 2022, que nous allons mettre en avant. Car la DI 2022 (19 Avril), sera aussi siège des championnats de France Ultra SUP Race ! 2021, compte tenu du contexte, sera donc une sorte d’édition de lancement avant un super event nous l’espérons en Avril 2022…

Est-ce que la DI reste une DI classique pour les non-participants aux championnats de France et quelles sont les embarcations autorisées ? (petit rappel sur ce qu’est la DI)

Oui bien sûr, la DI reste… la DI ! C’est à dire la course ouverte à tous ceux qui pagaient ou même se propulsent à la main (les prones ) ! On aura comme chaque année des canoës, des kayaks, des pirogues, des C9 (canoës 9 places), des SUP, des prones…. Et tout ça en 1, 2, 4, 6 ou 9 places, et au choix en intégrale Dordogne… ou en relais ! Pour des raisons de sécurité, les départs canoë-kayak/bateaux longs et SUP, sont juste espacés de 5 mn le temps que le peloton s’étirent et que le passage le plus étroit (le Malpas d’Argentat), soit franchi !

Liens et date limite d’inscription
https://www.tourismecorreze.com/fr/dordogne_integrale.html
Avant le samedi 4 Septembre à minuit

Comment se fait-il que vous voyez déjà attribués l’organisation des championnats de France ULD 2022, peux-tu nous en dire plus ?

Ce n’était pas prévu au départ, mais comme la décision a été prise tardivement (fin du printemps 2021)… et que le report a été acté presque aussitôt; on se retrouve sur une édition complexe à organiser, et bénéficiant de très peu d’aide financière des collectivités et partenaires.

On est passé ainsi de 600 inscrits en Avril 2021, à…. 350 compétiteurs attendus au final le 11 Septembre à Argentat ! Sans parler des reports d’inscription, ou des re-reports, et des remboursements faits jusqu’au 15 août cette année. Au bilan, c’est comme si on avait organisé 2 DI en 2021, avec beaucoup plus d’ennuis et beaucoup moins de rentrées d’argent ! Sans parler des contraintes préfectorales et sanitaires… Mais on s’accroche et on se bat pour maintenir coûte que coûte l’event.

Du coup, il a semblé assez logique et judicieux à la FF Surf… et à nous aussi bien sûr, de candidater sur 2 éditions championnats de France Ultra SUP Race, manière de se roder cette année (mais en faisant les choses au mieux), et de faire un super évènement en 2022, le 19 Avril.

On t’a vu également impliqué sur le suivi d’un événement-test d’une distance encore plus longue, la Loire 725. Quel bilan fais-tu de cette édition 0.0 ? Vas-tu prendre la tête de l’organisation de cette nouvelle course par la suite ?

Bilan très positif de cette édition 0.0, en tout cas vue du bord ! (pour les bras et les corps des pionniers, je ne sais pas !)

Du coup, on travaille dur avec Alain Morvan, qui est le vrai initiateur de ce projet de fou, pour faire une vraie 1ère édition qui partira de Roanne le 19 Juin 2022 ! Avec Franck Fifils et Alain, on a constitué une toute petite, mais active, commission de travail qui bosse sur le projet Loire 725. Logo, affiche, règlement, tarif, parcours, ravitos, etc…, tout se met en place doucement… mais vite aussi car il faudra ouvrir les inscriptions durant l’automne; et y’aura que 200 places, pas une de plus. On attend de finaliser les formalités administratives avant de lancer tout ça, mais à priori je risque en effet de chapeauter l’orga en Juin prochain (et avant aussi car y’a un peu de préparation !).

Dernière chose, la course se déroulera tous les 2 ou 3 ans, pas plus… et jamais la même année que la DI 360, dont la prochaine édition aura lieu en Avril 2023, et ralliera Argentat… et Bordeaux ! (Merci Christophe Mora… comme on se retrouve…)

Résultats Loire 725 édition-test 2021

Les courses longues et/ou de rivière semblent connaître un immense engouement depuis quelques années et sous différents formats (DI, Vassivière, Tarn Water Race, etc…) à quoi est dû d’après toi ce succès ?

Plusieurs raisons à mon sens :

– le besoin de liberté, de sortir des carcans des compétitions trop normées, que ce soient en catégories, en parcours, en type d’embarcations, en règlementations diverses et variées

– l’envie de se retrouver avec d’autres passionnées de la pagais et de faire tomber les barrières fédérales. On aime et parcourt les mêmes rivières et lacs, autant le faire ensemble, non ?

parcourir des espaces et des rivières superbes, faire de ces courses des outils de découverte (et de protection à terme) de sites rares et sublimes, sans forcément se préoccuper seulement de la perf.

– répondre au besoin de dépassement de soi, d’aventure personnelle, qui parcourt un peu tous les sports depuis quelques années (trail, VTT, etc….), même si je suis un peu plus en décalage avec cet aspect. A ce sujet, je garde en mémoire ce qu’avait dit Claude Bénézit (plusieurs fois champion du monde kayak descente), vainqueur de la première DI en 2006 : “j’étais venu pour faire une course course contre les autres, j’ai fini par en faire une avec les autres et contre moi-même”.

… bon quand on voit comment les gars et filles se tirent la bourre, même dans les derniers km de la DI, ce que je dis reste aussi un peu de la littérature, je dois l’avouer ! 🙂

Tu as écrit un magnifique roman autour de l’histoire des gabares et de la Dordogne cett. Six mois après son auto-édition, où es-tu des ventes et peut-on encore se le procurer ?

On vient de relancer une seconde impression car les 500 premiers livres ont disparu ! J’en ai gardé quelques-uns comme lots pour la DI quand même, mais comme beaucoup de potes de la course l’avaient déjà acheté, ils risquent l’avoir en double ! Sans rire, c’est une belle aventure aussi que ce livre et les 1000 exemplaires devraient être lus avant la fin de l’année. En plus, une adaptation théâtrale est en préparation, et la pièce “Marius, petit gabarier clandestin de la Dordogne”, verra le jour en Mai 2022 ! Et en attendant, y’a une expo des plus belles illustrations qui circule un peu partout en Corrèze depuis 2 mois, et qui sera sur la DI 2021. Car ce projet est porté… par Argentat Dordogne Canoë-Kayak, et oui !

Si y’a des candidats à la lecture (et au repérage pour la DI 350 d’Avril 2023 cette fois), il suffit de commander à [email protected] !

Plus d’informations sur la Dordogne Intégrale, rendez-vous sur :
www.facebook.com/dordogneintegrale
www.ckcab.fr/les-evenements/dordogne-integrale/

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu est le fondateur hyperactif de TotalSUP mais aussi un vétéran du marketing et de la communication web avec plus de 20 ans d'expérience aux côtés des plus grandes start-ups internationales. Son coup de foudre pour le Stand Up Paddle en 2013 l'a amené à construire l'une des principales plateformes d'information en ligne dédiées au SUP, en anglais et en français pour une audience mondiale, et à tourner sa vie de famille résolument vers l'océan.

To follow Mathieu: