La Loire 725, le projet secret d’Alain Morvan, dans le prolongement de la DI350

OC1, OC2, V6, Canoë…. en 10 ans, Alain Morvan est devenu une figure incournable des courses de pagaie en France ! Une passion, notamment pour les formats Longue Distance, qui est née avec la Dordogne Intégrale avec laquelle le soixantenaire a tissé une vraie histoire d’amour et de fidélité en descendant la mythique course de 130 kilomètres, année après année sur diverses embarcations et avec différents équipages. La “D.I.” comme les habitués ont l’habitude de l’appeler, ça a été pour Alain Morvan aussi une rencontre et une amitié qui s’est construire au fil de ans avec son organisateur Philippe Marchegay, et des idées sont nées. Privé par la crise Covid d’une Yukon River Quest qui était l’un des objectifs de l’année, Alain réunira le 19 juin, une trentaine de fondus d’Ultra Longue Distance, pour une version test de ce qui pourrait devenir à l’avenir la plus longue course de France sur le dernier fleuve sauvage de France, et potentiellement Philippe Marchegay aux commandes.

1ère Compétition et déjà la Dordogne Intégrale

Les sports de pagaie, comme nous les appelons maintenant, j’en fais depuis l’âge de 14 ans et j’en ai 63 mais c’est sur le tard à 53 ans que j’ai fait ma première compète et ce fut déjà la Dordogne Intégrale. Suite à un accident bête (une entorse acromio-claviculaire avec rupture de ligaments), j’ai du arrêter de pagayer pendant 4 ans. J’étais à cette époque au BAC CK et faisais de l’eau vive en kayak et en amateur. Notre président de club de l’époque Roland MASSIE m’a contacté pour me proposer de participer à la DI en C9 et c’est là que l’on m’a inoculé le virus. En effet, j’ai fait cette descente en N° 1 sur la canoë, bordé à gauche pendant 130 bornes, et ce type d’effort m’a plu. L’année suivante, fort de cette expérience, je me suis présenté à nouveau sur la DI mais en K1 (Stingray de chez Neumann) et un classement dont je préfère ne pas me rappeler.

A cette époque, mon club s’est acheté 2 pirogues V6 et très vite cette nouvelle activité a pris le dessus sur toutes autres. De l’individuel je suis passé au collectif, à l’équipe, et à la responsabilité de barreur (pépéru).  Nous avons dès lors participé à tous les sélectifs possibles d’ocean racing, au Fort Boyard Challenge, à la Porquerollaise, au Vendée Va’a etc … mais pour parfaire mon entrainement je me suis acheté mon premier va’a revendu rapidement pour un Oc1 puis un autre plus performant avec lequel je me suis aligné une fois encore sur la DI.

Participer à la DI en OC1 n’était pas  une mince affaire car ce type de bateau n’est pas fait pour ça. En effet il a fallu fabriquer un safran escamotable pour ne pas tout casser de plus  la position n’est vraiment pas confortable pour de la longue distance mais le défi a été relevé et j’ai gagné dans ma catégorie.

Toujours plus long !

Mais voilà, il y a toujours une montagne plus haute que l’autre et avec Jean-Pierre CHAMARANDE nous avons eu l’idée un peu folle de participer à la DI350 en OC2 modifié. 180 km le premier jour, une aventure sportive hors du commun. 28 heures de rame sur 3 jours et une première place dans notre catégorie.

Cette DI 350 s’étant si bien passée que naturellement la Yukon River Quest s’est imposée à nous. Nous nous sommes donc inscrits à cette mythique course qu’est la Yukon River Quest. Mais la YRQ n’accepte pas les outriggers, et il nous fallait un bateau d’entraînement identique à ceux utilisés au Canada . Pour se faire j’ai contacté mes amis anglais rencontrés sur les compétitions francaises d’ocean racing et sur la DI 350 qui ont l’habitude de participer à la YRQ. Richard PERROT m’a suggéré de contacter un habitué de la Yukon, Francis SOENEN, qui pourrait bien vendre son bateau d’entraînement. Aussitôt dit, aussitôt fait, nous voilà équipés d’un magnifique C2 WENONAH Jensen 18 en Kevlar Epoxy.

La Loire 725, une Yukon River Quest à la française

Le programme était simple, entrainement intensif tout l’hiver, préparation et participation à la DI en mai et ensuite à la YRQ en juin. C’était sans compter avec le coronavirus. Nous avons pu, après le premier confinement, participer à la DI et d’ailleurs gagné dans notre catégorie mais la YRQ a été annulée hélas. Grosse déception mais c’est plein d’espoir que nous nous sommes réinscrits à la YRQ 2021. Mais de confinement en reconfinement, d’interdictions de voyager en fermetures de frontières, l’idée d’une YRQ française a germé dans ma petite tête.

La YRQ faisant 712 km, y aurait-il un équivallent en France ? Et bien oui et même un peu plus, 725 km de Roanne à Paimboeuf. Après en avoir discuté avec Philippe Marchegay et Franck Fifils qui ont trouvé l’idée intéressante, et le fait que Canada interdise la présence des participants étrangers, j’ai contacté une cinquantaine de compétiteurs potentiellement partants pour ce type d’ultra race.

31 (kayakistes, supers, Céistes de France, Belgique, Suisse, Autriche) ont répondu oui, à cette première. Pour cette année ce sera une compétition sans enjeux, sans classement, en off sur invitation. Départ le 19 juin de Roanne à 6H du matin. V

Je suis depuis 3 ans à la retraite et inscrit sur 2 clubs à la FFCK. Le BAC CK de sèvres et le club de Bouchemaine. Mon activité sportive glisse de plus en plus vers Bouchemaine où j’habite maintenant en permanence.

Mon coéquipier habituel est Jean-Pierre CHAMARANDE, piroguier, super, surfer, raider est aussi au BAC CK mais je m’entraine aussi beaucoup avec Michel VERCHAIN de Bouchemaine. Michel a aussi fait la DI 350 en K1 et sera sur la Loire 725 toujours en kayak ce qui ne l’empêche pas d’apprécier le C2 et l’OC1.

Tu me demandes quelle est mon embarcation préférée sans hésiter c’est le V6 pour son esprit d’équipe. Mais monter des entrainements cohérents avec une équipe habituelle n’est pas une mince affaire.

La Loire 725, une course ULD en autonomie

Une règle simple : le participant pagaie au rythme du soleil (6 à 22 h). Faire le parcours à la pagaie simple ou double sans autre moyen de propulsion (moteurs, aviron voile…. )

Supports : kayak , canoë , pirogue , stand up paddle (monoplace , bi -place, plus de place à réfléchir avec la période covid pour cette édition test NON OFFICIELLE)

Ravitaillement / logistique Chaque participant gère comme il l’entend sa logistique son ravitaillement ( autonomie, équipe suiveuse …) la règle c est de repartir d’où le participant a débarqué pour faire une pause ravito , passé la nuit . Peut être prévoir sur le parcours 3 points PC courses Check point qui pourraient servir de ravito , de point bobos …etc. à voir ensemble si rendre obligatoire un arrêt avec un temps minimum ?

Chaque participant est muni d’un tracker GPS afin de suivre son évolution, mais il n’existera AUCUN CLASSEMENT. La durée maximale de la descente est de 7 jours soit le vendredi 25 à 22 H.

Seule restriction de camping, il est interdit sur les iles pour cause de nidification.

L’objectif de cette édition TEST : Réaliser ce parcours à défaut de faire la Yukon River Quest. Voir si ce parcours pourrait devenir une course officielle d’ultra longue distance en Europe. Qui dit édition test, dit des protagonistes pour tester grandeur nature ! En gros des pagayeurs avec un vécu confirmé dans l’ultra longue distance ( YRQ, Dordogne 350) et autonome , avec un bon niveau de performance .Et de bons et bonnes personnes côté humain. Cette édition sera la version beta test d’un futur rendez-vous intercalé avec la Dordogne 350. Nous souhaitons la limiter à 50 embarcations et exclusivement sur invitation.

Plus d’informations:

Loire 725: https://www.facebook.com/Loire-725-110703237900246

Dordogne Intégrale : https://www.facebook.com/dordogneintegrale

 

 

 

 

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu is the hyper-active founder of TotalSUP and a multilingual online marketing veteran with more than 20 years of experience working for top international internet companies. His love-at-first-sight for Stand Up Paddling in 2013 led him to build one of the leading online media dedicated to SUP in English and French and to turn his family lifestyle towards the ocean.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only