10 SUP Race d’ultra endurance à faire au moins une fois dans sa vie

Olivier Darrieumerlou est l’un des spécialistes français des courses de très longue distance. Le landais, rider Elite dans le team 425pro, père de deux enfants, a déjà participé à plusieurs courses de référence mondiale de longue distance comme la Dordogne Intégrale, la 11 City tour et les 24H de SUP en Espagne. Toujours dans le même registre, son challenge de l’année sera la course américaine Chattajack 31. Il nous livre ses motivations et la liste de 10 courses d’endurance à faire en Stand Up Paddle lorsque l’on cherche à se challenger.

Bonjour Olivier, pourquoi t’orienter vers les courses d’endurance extrême ?

« Plus c’est long, plus c’est bon ! » Je trouve que dans ces courses tu vas vraiment chercher dans tes retranchements. Sans tomber dans un côté « perché », le SUP « long line » est pour moi une forme de méditation, une échappatoire à notre vie hyper-connectée, hyper-sollicitée. Pour arriver à ressentir notre efficience de glisse, il faut faire abstraction de tout, de toutes les idées qui nous passent par la tête : la livraison du prochain chantier, les courses, … c’est ce que j’adore. Sur les courses, après 20 heures de rame, la tête nous envoie des signaux pour nous dire que ça tire sur les ischios, que les bras sont lourds, etc… mais c’est à ce moment-là, une fois avoir fait abstraction de ces « fausses alertes », que l’on développe la capacité à dépasser ces schémas mentaux qui nous freinent.

Pour 2019, tu t’es fixé un objectif longue distance la Chattajack 31, pourquoi cette course ?

En 2017, j’ai enchaîné la Dordogne Intégrale, la 11 city Tour et les 24H de Sup en Espagne. Quand tu rentres de chaque course, ton égo et l’adrénaline te font penser qu’à une chose : recommencer ! Mais je me suis rendu compte que je ne pouvais infliger ça à mon corps, surtout si je voulais garder un certain niveau de performance. Maintenant, je planifie qu’une course longue distance par an. Cette année, j’ai choisi Chattajack 31 le 26 octobre 2019. L’idée m’a été soufflée par Mathieu Astier de TotalSUP à Huahine, lors de ma participation au Watermana. C’est une course multi-supports très populaire aux Etats-Unis et je n’en avais pas entendu parler jusque là. Les inscriptions pour cette course mythique aux USA se sont vendues en 10 heures ! Ramer 31 miles, sur le Tennessee promet un décor magnifique ! De plus, cela me permet de représenter mon équipementier 425pro  aux USA avec notamment la Manea la planche de flat de 425pro sur laquelle j’ai travaillé avec Jerry Mihimana.

Quelles sont pour toi les 10 SUP Race d’Endurance à faire dans une vie de SUP Racer

Alors pour cette liste, je vais me limiter aux courses de Stand Up Paddle avec un minimum de 50 kilomètres à parcourir, et sur rivière ou du flat. Exit donc les longues courses de downwind comme Ze Race à laquelle j’ai participé en 2016 et les raids en mode SUP Race + bivouac tels le Yukon River Quest, qui reste la course la plus longue au monde avec 750kms à parcourir.

1. La Dordogne Intégrale

Très belle course de 130 km en France sur la Dordogne généralement au mois d’avril, avec le passage de quelques rapides sur les 30 premiers kilomètres avant de laisser place à un courant positif qui nous porte jusqu’à l’arrivée. Une organisation et un convivialité qui invitent à revenir régulièrement.

A propos de la Dordogne Intégrale : https://www.totalsup.com/news/la-dordogne-integrale-decodee-par-olivier-darrieumerlou/

2. Le SUP 11 City Tour

La plus dure des courses d’Europe. 220km, au nord des Pays Bas, sans courants et potentiellement avec pas mal de vent de face, de la pluie et des températures qui peuvent aller du très chaud au très froid. Le parcours sous forme de boucle offre forcément des bonnes conditions de rame à un moment de la course mais forcément inversées plus tard. A côté de la difficulté de la course, c’est la beauté des paysages de cette province, située sous le niveau de la mer du Nord que je retiens. De beaux cadeaux de la nature tels que les levers ou coucher de soleil, les envolées des canards et des oies près des champs d’agriculture. Le SUP 11 City Tour propose plusieurs formats, le plus classique étant la course en 5 étapes journalières d’une moyenne de 45 kilomètres, en monde “Tour de France”. J’ai pour ma part participé à la version SUP 11 City Tour NON-STOP, et ai remporté l’édition 2018 avec un nouveau record du tour.

3. 10h non-stop de Vassivière

En plein cœur de la Creuse, en solo ou en équipe, pour débutants ou confirmés, un maximum de boucles de 4 km à compléter en 10 heures.

4. La Chattajack 31

50 km à parcourir  dans la quatrième plus grande gorge de l’est des États-Unis dans l’Alabama. C’est une course sur laquelle reviennent chaque année des spécialistes de l’ultra endurance et notamment Bart de Zwart et Larry Caine. Pour 2019, le rendez-vous est pris. J’en parlerai mieux dans quelques mois..

5. Rennes > La-Mer

Belle course qui prend de l’ampleur de 60 ou 105km pour relier Saint Malo à Rennes en deux jours en passant jusqu’à 46 écluses. Il faut donc tenir compte dans sa préparation que l’on est amené à sortir de l’eau, trottiner avec la planche et se remettre à l’eau plusieurs fois.

A propos de Rennes-La-Mer : https://www.totalsup.com/news/joseph-gueguen-rennes-la-mer-2019/

6. La TaWaRa

La Tarn Water Race ou TaWaRa propose au mois de juin de parcourir 71,4km dans le sud de la France sur la rivière du Tarn. Traversée du Parc National des Cévennes avant de passer devant le Viaduc de Millau. Je n’ai pas encore eu le temps de la programmer mais on me souffle souvent que les paysages y sont magnifiques.

7. Le Challenge de l’Adour

J’organise cette course en février ou mars avec Florent Dode et Fred Gérard uniquement lorsque les conditions de marées et de coefficient sont favorables, ce qui n’a pas été le cas en 2019. De Dax à Bayonne, 60 km sur l’Adour, l’un de nos terrains de jeu favori nous offre de beaux paysages avec un courant favorable sur la seconde partie de la course.

A propos du Challenge de l’Adour : https://www.totalsup.com/news/challenge-de-ladour-2018/

8. La Muskoka River X

58, 132 ou 223 km proposés en septembre dans l’Ontario au Canada, la course rend hommage à un peuple qui dans les années 1800 utilisaient les canaux pour traverser le parc Algonquin.

9. Les UK Paddle Endurance Series

Le Royaume Uni est le seul pays à organiser un vrai circuit d’ultra endurance. Celui-ci a été monté par Joanne Hamilton-Vale, elle-même spécialiste du SUP Race Long Distance. Entre mai et septembre, il existe deux étapes en Angleterre, une sur l’île de Jersey, et, celle que je souhaite faire un jour, le Great Glen Paddle Challenge qui traverse l’Ecosse, et traverse plusieurs lacs connectés dont le fameux Loch Ness! Chaque étape se situe entre 65 à 92 km.

10. California River Quest

Ouvert aux Kayaks, Surfskis, Canoes, Prone and Standup Paddleboards, la course propose au moins de juin des parcours jusqu’à 160km en Californie sur la rivière Sacramento.

Cet article a été réalisé avec le soutien de 425pro. Pour plus d’information, rendez-vous sur :
Web : https://www.425pro.com/
Facebook : https://www.facebook.com/425pro/
Instagram : https://www.instagram.com/425pro/

About the Author

Marie Esnaola

Originaire du Pays Basque, Marie se tourne naturellement vers le sauvetage côtier, les courses de prone et le SUP après des années de natation. Passionnée de sport, elle organise des évènements sportifs et BtoB et accompagne les entreprises en webmarketing.

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only