Le Tour de Corse en Fool Moon de Romane Tamisier !

22nd August 2017

Tagged: , ,

Romane Tamisier, Ă©tudiante en Sport Management et ambassadrice Fool Moon depuis peu s’est lancĂ©e son 1er dĂ©fi SUP au mois de juillet. Il s’agissait de faire le tour de Corse sur son Stand-Up Paddle Fool Moon. AccompagnĂ©e Ă  la nage par Nicolas Costa, les deux sportifs ont accompli le tour de l’Ăźle de BeautĂ© en un peu plus de 3 semaines.

Salut Romane, tu viens de finir le tour de Corse en SUP. Peux-tu nous raconter cette aventure ?

Je viens de finir le tour de Corse en SUP, lors de ce dĂ©fi j’Ă©tais en binĂŽme avec Nicolas Costa, un nageur en eau libre, nous avons donc rĂ©alisĂ© ce dĂ©fi Ă  deux.

Nous avons bouclĂ© le tour en exactement 23 jours avec un dĂ©part et une arrivĂ©e Ă  Propriano, nous dĂ©coupions nos journĂ©es en 4 sessions ce qui reprĂ©sentaient 7h d’efforts quotidien, nous avons effectuĂ© en moyenne entre 15 et 20 kilomĂštres par jour en fonction des conditions mĂ©tĂ©o mais surtout en fonction des courants qui ont Ă©normĂ©ment ralenti le nageur par moment.

Les conditions auront Ă©tĂ© une des difficultĂ©s de ce trip, car Nicolas et moi-mĂȘme n’Ă©tions pas du tout sensibles aux mĂȘmes choses, il ne ressentait pas le vent alors que moi, certains jours il y a eu des rafales Ă  60 nƓuds qui m’empĂȘchaient d’avancer tandis que d’autres ont Ă©tait beaucoup plus simples pour moi que pour lui car je ne ressentais pas les courants qui, lui, le ralentissaient.

RĂ©aliser ce dĂ©fi au travers de deux disciplines a pu nous ralentir certains jours mais ça a Ă©galement Ă©tĂ© une force et un Ă©change car nous n’Ă©tions pas en difficultĂ© en mĂȘme temps, Ă  chaque moment nous pouvions nous soutenir l’un l’autre.

Quel Ă©tait l’objectif de ce challenge ?

Ce trip était un défi personnel mais avec un aspect caritatif et environnemental, car avant notre départ nous avons mené des actions de ramassages de déchets sur le littoral et lors du tour nous avons fait une récolte de dons que nous avons reversés à des associations caritatives.

Ce dĂ©fi est Ă©galement le lancement du projet CAP OcĂ©ans qui a pour principal objectif de promouvoir la nage en eau libre, le dĂ©passement de soi Ă  travers des dĂ©fis audacieux tout en soutenant des associations engagĂ©es. Plusieurs autres challenges vont ĂȘtre mis en place dans les mois et annĂ©es Ă  venir oĂč nous continuerons d’avancer en binĂŽme.

Avec quel matériel as-tu effectué ce trip ?

J’ai effectuĂ© ce dĂ©fi sur une X-Moon 12.0 de le marque Fool Moon avec une pagaie en carbone de la mĂȘme marque. La planche est trĂšs maniable et m’a permis d’avancer correctement quelles que soient les conditions aussi bien quand la mer Ă©tait agitĂ©e que les jours de vent.

La planche est trĂšs maniable mais Ă©galement trĂšs stable puisque quand il y avait une forte houle mais aussi pour transporter quelques affaires ou mĂȘme rĂ©cupĂ©rer le nageur suite Ă  des piqĂ»res de mĂ©duses. J’en suis vraiment trĂšs contente!

Peux-tu nous raconter quelques anecdotes et coups de cƓur que tu as eus durant ce SUP trip ?

Durant ce trip, j’ai eu l’occasion de croiser Ă  plusieurs reprises des dauphins, des raies ou Ă©galement d’avancer au cĂŽtĂ© d’une tortue, ce sont ces petits moments qui rendent l’expĂ©rience d’autant plus belle et qui nous donnent envie de continuer dans les moments difficiles.

Vivre au rythme du défi et découvrir sans cesse de nouveaux paysages, faire des pauses dans des criques désertes toutes plus belles les unes que les autres et inaccessibles par voie terrestre sont des moments magiques qui nous permettent de couper avec le reste. Les méduses ont été trÚs présentes au niveau du Cap Corse qui a été une partie délicate en particulier pour le nageur qui était directement en contact avec elles.

Que vas-tu retenir de ce tour de Corse ?

Ce tour de Corse a Ă©tĂ© mon premier challenge, et m’a donnĂ© envie d’en rĂ©aliser de nouveaux je pense qu’une fois qu’on en fait un, on n’a qu’une hĂąte, c’est de recommencer et ce, malgrĂ© la difficultĂ© que l’on peut rencontrer.

RĂ©aliser un dĂ©fi tel que celui-ci permet vraiment de prendre sur soi, de se dĂ©passer physiquement mais aussi mentalement et d’apprendre Ă  se connaĂźtre diffĂ©remment.

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only