Menu

Racer Profile: Barbara Grollimund

La Gla Gla Race a tenu son statut de grande compétition pour commencer l’année et a permis à chacun de briller dans ses classes et courses respectives. Barbara Grollimund n’était pas une exception, elle a pris le départ et est arrivée 1ere en 45 minutes sur la course de 6 kms en 12.6ft.

TotalSUP parle à Barbara Grollimund qui vis à Thonon les Bains (sur les bords du lac Léman) sur sa victoire et ses objectifs pour la saison 2018.

Photo Credit: Alexis Fernet

Ou rames-tu normalement ? tu as un club ?

Je rame depuis 2 ans  et demi (en paddle) mais je viens du monde du kayak, elle a fait beaucoup de compétition, et elle étais aussi en équipe de France junior de kayak de course en ligne. Depuis 4 ans, je m’occupe du club de Thonon les bains, Pagaie Club Thonon avec un groupe de copains où je suis coach spécialement des jeunes que j’entraîne en kayak et en paddle . En 2017 j’ai participé à plusieurs compétitions sur le circuit Alpine Lakes Tour et nationales. Aux championnats de France du Cap d’Agde j’ai fini championne de France grand master sur la LD et 2eme sur la Beach race.

Photo Credit: Alexis Fernet

Tu as eu de belles victoires sur la Gla Gla Race. Tu peux nous décrire ta course?

La Glagla race est la première course de l année, j’adore cette course qui se fait dans des conditions difficiles avec l’eau à 5 degrés et le froid ambiant. L’ambiance de cette course est unique avec un si grand nombre de rameurs. Le départ est incroyable, le grand nombre de participant fait beaucoup de vagues et il faut garder sa stabilité dans ce chaos ! A la bouée de de dégagement il y avait toujours beaucoup de monde, il a fallu passer sans se gêner de trop et surtout ne pas tomber.

Photo Credit: Carine Duflos

J’ai pu bien me placer, drafter un peu puis la fin de course s’est fait avec le vent de travers mais j’aime ces conditions où il faut se battre contre les éléments. J’aime m’entraîner l’hiver sur le lac dans ces conditions et aussi quand le vent et les vagues se lèvent. Cela ne ressemble pas à l’océan mais on a un très beau terrain de jeu quand même. L’hiver je ne navigue que les weekend entre les séances des jeunes du club puis dès que le printemps arrive je navigue le soir ou le matin avant d’aller au travail ce qui n’est pas facile car je pars à 8hoo et je rentre pour 20hoo mais tôt le matin ou tard le soir ce sont des moments magiques pour le paddle!

Photo Credit: Alexis Fernet

Quels sont tes buts pour cette saison 2018 ?

En 2018 je vais relever un nouveau défi, participer à la Dordogne intégrale soit 130 km dans la journée. Pour moi c’est un grand défi car je suis plutôt une sprinteuse qu’une marathonienne! D’ailleurs vivement le 200 mètre à toutes les courses, c’est spectaculaire pour le public j adore. Aussi je vais participer aux courses de l’Alpine Lakes Tour et aux championnats de France . Un grand merci aux organisateurs de ces belles courses qui nous permettent de nous retrouver dans ces ambiances de compétition mais conviviales.

Bravo Barbara! et Bonne compétition en 2018!

A propos de l’auteur

Helen Trehoret

SUP, OC1, V6, Surfski ... and field hockey coaching, Helen is a busy British mother of two who lives in Bretagne, France with a passion for all things Ocean. Helen runs Barrachou SUP, a SUP tour company specialized in excursions around Bretagne and Scotland.

Find Helen in the directory:
Barrachou Paddle

To follow Helen: