SUP foil, Surf Foil, Wing Foil, e-Foil … Richard Boudia ne touche plus terre avec Takuma

Richard Boudia est connu dans les magazines pour ses trips de Waterman qui l’ont amené dans le monde entier pendant 20 ans. Depuis 2016, il est entré dans la success story Takuma, marque française 100% dédiée à la fabrication de matériel de foil. Responsable commercial de la marque en France, qu’il parcourt dans tous les sens, il nous apporte ses conseils pratiques pour un apprentissage du foil en douceur et en mettant à profit toute la gamme de produits Takuma.

Bonjour Richard, peux-tu te présenter à la communauté TotalSUP ?

Bonjour, j’ai 43 ans, je vis à La Ciotat et je suis commercial pour les marques Takuma et Sooruz. Mes pratiques principales du moment sont : SUP Foil, Wing, Surf Foil, Surf, SUP, Windsurf et Kite…

J’ai commencé le début de ma carrière en kite. J’étais pro pendant 10 ans, mais je suis surtout un pratiquant “freeride”. J’ai notamment fait beaucoup de travel stories, et donc du coup j’ai beaucoup plus de trips à mon actif que de compétitions.

Un endroit que j’affectionne plus que d’autres, c’est Tahiti. C’est un endroit que je connais bien et j’y vais depuis 2003. Quand je suis en France, je vis autour de Toulon mais je suis beaucoup sur les routes, et notamment dans le sud-ouest et en Bretagne.

Comment a commencé ton histoire avec Takuma ?

Ma collaboration avec Cyril (ndlr: Cyril Coste, le fondateur de Takuma) a débuté avec la marque de SUP Lokahi dont Cyril était le co-fondateur. On se connaissait déjà des trips de kite que l’on avait faits ensemble. Une fois Takuma lancé, il cherchait un commercial pour la France. C’est donc moi qui ai pris ce rôle.

Peux-tu détailler le type de matériel que doit choisir un novice pour se lancer dans la pratique du SUP foil ?

Pour se lancer dans le SUP Foil, il faut privilégier une planche et un foil qui vont faciliter l’entrée en vol ainsi que les premières phases du pumping. De manière générale, je dirais que pour la plupart des débutant sur cette activité,  une planche très compacte avec un arrière très large, autour de 6’6 et 8’0 (avec un litrage supérieur à ce que l’on a l’habitude de rider en SUP classic) et un foil avec une aile avant d’une surface entre 1600cm2 et 2000cm2, sont bien adaptés.

Chez Takuma, la gamme ZK est parfaite. Ce sont des planches idéales pour les débutants de gabarit moyen ou pour les gros gabarits expérimentés. Ce sont donc des volumes confortables. La réduction des cotes, apporte à la fois avantage et inconvénient. C’est vraiment un juste milieu à trouver en fonction de son niveau d’aisance. Comme en SUP surf, il y a une phase d’excitation, c’est le début du sport, il y a toujours des nouveautés, et on peut facilement se laisser tenter sur du matériel toujours plus petit et radical avec l’évolution de son propre niveau. Mais clairement on peut utiliser sa première planche cinq ans si on veut, et on aura une super glisse.

Pour te donner un exemple, moi j’ai commencé avec une 8 pieds, 8.3 exactement, et c’est une planche qui marche très bien encore.

Richard Boudia à ses débuts en foil en 2016 à Tahiti: 

Physiquement, quels sont les pré-requis pour se lancer dans le SUP FOIL ?

Une bonne condition physique sera toujours appréciable, mais le pré-requis minimum est un niveau correct de SUP dans les vagues, une bonne technique de démarrage, idéalement avec les pieds en position surf pour contrôler l’assiette longitudinale de la planche et du foil.
La grosse différence entre SUP foil et SUP surf est précisément. En SUP surf tu n’as cette gestion à faire qu’au démarrage sur la prise de vague.

Étape par étape peux-tu nous expliquer comment ça se passe dans l’eau ?

Pour commence, trouver un spot à l’écart des autres pratiquants, avec une petite vague molle assez éloignée du bord afin de garder une bonne distance de ride après le démarrage en vol.

Ensuite tenter ses premières prises de vague et essayer de voler assez bas sur l’eau en cherchant à contrôler le vol sans appui talon / pointe dans un 1er temps. Avec des appuis relativement avancés on va avoir tendance à replaquer le vol.

Démonstration avec Matt Baker de SUP HUT revendeur Takuma en Angleterre

Quelles sont les principales erreurs commises par les personnes qui se lancent en foil d’après toi ?

1. Se lancer tout seul en ayant aucune expérience de vol en foil rend les début en SUP Foil plus techniques. L’idéal est d’effectuer quelques vols en tracté derrière un bateau. Pour ça je recommande de s’approcher des écoles de kite ou de voile. Beaucoup font maintenant des initiations foil.

2. Le mauvais choix de spot, avec trop de monde ou de mauvaises conditions de manière générale, des vague trop creuses ou trop près du bord… Avant de se lancer même sur une petite vague, c’est toujours intéressant d’aller ramer sur du plat pour avoir un premier contact, assimiler l’équilibre de la planche, avoir des premières sensations d’espace et des repères visuels.

3. Faire des appuis talons/pointes alors qu’il faut se concentrer uniquement sur les appuis longitudinaux dans un 1er temps (et donc avoir une assise talon/pointe neutre)

4. Ignorer la sécurité et partir comme un cowboy: au début tu as des risques de gamelles improbables, il faut donc idéalement casque, gilet et combinaison intégrale pour les tous premiers pas, puis on comprend vite comment tomber. Une vois que tu as cumulé le bon choix de spots et de matériel, le niveau de dangerosité s’effondre presque totalement.

Comment est-ce que tu positionnerais la Wing dans l’apprentissage du foil ?

Depuis l’arrivée de la Wing , je pense que c’est le support idéal pour cumuler des heures de vol en foil sans avoir besoin de conditions parfaites, le tout en profitant de la relative neutralité de la poussée qui se rapproche énormément du SUP FOIL tant sur les appuis que sur la technique de pumping.
Je m’explique: tu es très peu en opposition avec le plan d’eau quand tu fais du wingfoil, à l’inverse du windsurf ou du kite où tu en sans cesse sur la tranche. En wingfoil, tu es dans une position neutre. C’est donc aussi l’occasion de se faire tracter sans avoir à déplacer un bateau.
Même pour quelqu’un qui a peu de connaissances, c’est une activité qui est très accessible.

Chez Takuma, on a un modèle de wing, la Wing Ride, disponible en 3m, 4m, 5m et 6m. On choisit bien entendu son aile en fonction du vent : on peut considérer que les conditions idéales pour se lancer en Wing Foil c’est entre 13 et 30 noeuds. La force de notre Wing, c’est la qualité des matériaux et de l’assemblage et la stabilité de son profil.

L’E-Foil de Takuma a fait le tour du web et des télés depuis un an, est-ce que le succès commercial est au rendez-vous ?

L’E-foil est un gros succès en effet, c’est l’engin parfait pour se lancer en foil et tu enlèves la nécessité d’avoir de bonnes conditions de vent. Disponible à partir de 6799€ avec des options de customisation, on a réussi à sortir un tarif moitié moins cher que les quelques concurrents. La clientèle est beaucoup plus étendue sur ce produit car c’est un engin grand public.

Takuma sur France 3 :

Enfin, si on revient sur ta pratique, quels sont tes spots de SUP Foil préférés et à quoi ressemble ton quiver ?

Mes spots préférés sont principalement des spot de downwind, actuellement La Ciotat / Six fours et aussi du coté de l’Almanarre, mais je suis toujours à l’affût des bons coups en SUP FOIL et SURF FOIL sur l’ensemble de la façade ouest.
J’utilise le pack ZK + foil LB series, pack qui est disponible autour de 2000€ et disponible bientôt avec la Wing Ride autour de 2500€

Pour plus d’information sur la marque TAKUMA CONCEPT, rendez-vous sur :
Web : https://www.takuma-concept.com/
Facebook : https://www.facebook.com/TakumaConcept/
Instagram : https://www.instagram.com/takumaconcept/

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only