Loic Cros: Sourd-Doué de SUP Race !

29/05/2017

Loïc Cros, amateur de sports de glisse et plus particulièrement de Stand Up Paddle est sourd de naissance. Malgré ce handicap, Loïc est un paddler de haut niveau étant déjà double Champion de France Handi SUP Race 12’6 catégorie déficient auditif. Ayant une envie sans faille, Loïc ne compte pas s’arrêter là. De ses débuts de rider à ses objectifs de la saison, en passant par la gestion de son handicap sur l’eau, il se livre à TotalSUP.

Loic Cros

Bonjour Loïc, peux-tu te présenter et nous expliquer ton handicap ?

Hello! Je suis Loïc, j’ai 27 ans, je vis au cœur de la Chartreuse depuis 5 ans, à proximité de mes 2 spots : le lac d’Aiguebelette et le lac du Bourget où je me rends régulièrement toute l’année pour m’entraîner ou me balader en dehors des compétitions. Je profite énormément de ces 2 lacs, un lac flat et un lac agité !

Je suis sourd de naissance, c’est héréditaire du côté de mon père. C’est un handicap sans réellement en être, être sourd n’est pas un frein de la vie en général, car nous sommes capables physiquement de faire beaucoup de choses contrairement à d’autres.

Le plus gros handicap est la communication (ma langue maternelle est la langue des signes qui est visuelle) et l’accès à l’information vis-à-vis de la société, car les services publics ne sont pas tous équipés de façon à faciliter la communication ou nous informer. Je parle notamment du manque de sous-titrages des vidéos à la télé ou encore l’impossibilité à suivre l’actualité via les radios. Cela nous oblige à prendre du temps supplémentaire afin de lire la presse et de pouvoir suivre certains sujets.

Loic cros 4

Je suis cependant équipé d’un implant Cochlear, qui m’a permis d’apprendre à parler à 6 ans et d’entendre mieux, ainsi que de suivre ma scolarité dans de bonnes conditions. Je reste avant tout un sourd, et entendre ne veut pas forcément dire comprendre, car je peux tout entendre, mais ne pas tout comprendre (aussi bien en perception qu’au niveau de compréhension dans les 2 sens), cependant, le fait de bien parler fait que mon handicap est invisible auprès des gens.

Quel est ton parcours de paddler ?

J’ai découvert ce sport par hasard sur internet. Étant pratiquant du ski, snowboard, snowscoot, et de ski de fond, je cherchais un peu les différents sports de glisse en saison estivale en attendant que la saison hivernale arrive.

Les sports qui m’ont intéressé à l’époque étaient le moutainboard, VTT DH et SUP, j’ai testé les 2 derniers, et ma sortie en VTT DH m’a envoyé à l’hôpital…

Les sensations que j’ai découvertes en SUP fin juillet 2013 sur le lac d’Aiguebelette m’ont beaucoup plu et séduite. Le fait d’avoir la liberté de ramer partout où je veux sur l’eau, c’est un concept qui me plaît beaucoup !

J’avais hâte de reprendre ce sport après la rééducation, et étant compétiteur, je me suis renseigné, et j’ai vu qu’il y avait une course à la Clusaz. Je voulais aller voir à quoi ça ressemblait, et c’est comme ça que j’ai rencontré Benoit Mouren qui m’a proposé de participer en me prêtant le matériel, ce que j’ai accepté. Ça s’est enchaîné par la suite le reste de l’année, puis, je me suis lancé en tant que compétiteur en 2015 avec pour objectif de prendre un maximum d’expérience.

Loic Cros 2

J’ai également pris part à un stage BZH Camp SUP chez Greg Closier avec Vincent Verhoeven, ce qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur la pratique de SUP et de découvrir notamment le downwind, une période que je n’oublierais pas d’autant plus qu’après ce stage, j’ai participé à ma première course océanique, la Jade Paddle Race sur format downwind, où j’ai pris beaucoup de plaisir à glisser !

J’ai donc terminé Top 5 Alpine Lake Tour, et décroché les qualifications pour les Championnats 12’6 et 14’ également.

Puis l’année 2016, après un changement de matériel, avait mal commencé avec ma blessure à l’épaule droite, il a fallu me soigner et rééduquer. Afin de progresser, j’ai fait appel à un préparateur physique de chez Optisport pour optimiser mes entraînements et avoir une meilleure gestion de récupération.

J’ai rencontré Mathieu Bonnand, qui planifie mes entraînements depuis août 2016. Il me permet de progresser sur le plan cardio et musculation avec les renforcements, le développement de mon haut… Je suis ensuite devenu le premier double Champion de France Handi SUP Race 12.6’ catégorie déficience auditive, ce qui fait plaisir et qui me motive à continuer.

Loic cros TotalSUP

Quels sont les inconvénients de ton handicap sur l’eau ?

Ne pas entendre les signaux de départs est le principal handicap. Cela m’oblige à demander aux organisateurs de prévoir un départ visuel, mais le système est difficile à mettre en place. L’idéal me concernant est que le départ visuel se fasse dans un bateau devant la plage, et que ce soit la même personne que celle qui fasse le signal sonore. Le temps que le porteur de drapeau entende le signal, et le baisse ou me tapote, je perds facilement 1-2 secondes.

Mais je remercie tout de même les organisateurs et les bénévoles pour leurs efforts afin de me permettre de prendre les départs dans des bonnes conditions !

L’autre inconvénient de ne pas entendre, est de ne pas savoir s’il y a des bateaux autour de soi, des voiliers hors organisation… cela nécessite une concentration visuelle supplémentaire.

Après, l’avantage d’être sourd, c’est de ne pas être dérangé par des bruits, et de pouvoir se concentrer pleinement sur sa course !

Loic cros competition

Quels sont tes projets pour cette saison de SUP?

Pour la saison 2017, je suis ambassadeur des deux marques Nah Skwell et Carbon Technology Paddles (CT+), et sponsorisé par les Transports Guy CASSET. Je les remercie pour leur soutien qui est très important pour que j’atteigne mes objectifs.

Mes objectifs pour cette saison sont de se qualifier pour le Championnat de France 12.6’ afin de défendre mes 2 titres acquis en 2016, en espérant croiser un autre concurrent sourd, et bien entendu faire un résultat meilleur en Open que les saisons précédentes.

Je souhaiterais aussi aller chercher un titre chez les sourds au Championnat de France 14’. Ce sera une belle expérience d’aller à Crozon, terre de downwind !

Je compte aussi essayer de me perfectionner en SUP surf et SUP rivière, mais c’est difficile de tout organiser, cela me demande des efforts financiers et j’ai déjà planifié un calendrier pour les compétitions auxquelles je compte prendre part cette année avec 4 CdF 12’6, 1 CdF 14’, 2 Euro Tour ainsi que 2-3 étapes d’Alpine Lake Tour.

Loic Cros 3

Recommended SUP News :

Grégory Closier, the French Touch of The Paddle Academy
Earlier this week, we gave you some insight into The Paddle Academy through an interview with Mike […]
Mike Eisert, Shaping the Future of SUP Racing with The Paddle Academy
Mike Eisert, seasoned paddler with more than 30 years’ experience, created his own paddle academy […]
Greg Closier Surfe sur La Vague Californienne
On ne présente plus Greg Closier, très grand rider français d’origine bretonne. Installé depuis quelques […]
Vincent Guillaume, Champion de France de la Préparation Physique
Il n’était pas sur l’eau mais il était pourtant de tous les podiums ce week-end de […]
Les Espoirs du SUP Race Français en Stage National
A quelques jours du Championnat de France de SUP Race 12’6, focus sur les meilleurs […]
Championnat de France 14′ 2016 : Amandine Chazot et Titouan Puyo Conservent leur Titre
Ce week-end ont eu lieu les championnats de France de Sup Race en 14 pieds, […]

SOCIAL SUP