Joseph Gueguen Se Prépare pour Ze Race

Le mois de janvier est arrivé et certains SUPers français regardent de l’autre coté de l’Atlantique pour se réchauffer un peu. La course de downwind désormais mythique Ze Race offre aux riders métropolitains un bon défi et brise les conditions de rame d’hiver. Fort d’une saison 2017 très réussie, l’ultra motivé breton Joseph Gueguen est en pleine préparation pour sa toute première participation à la course de 55 km sous le soleil guadeloupéen.

Bonjour Joseph, comment s’est passée ta saison 2017 ? Quels sont tes projets pour la saison 2018?

La saison 2017 était pleine de découvertes et de plaisir! J’ai fais mes débuts sur des courses de prone, j’ai participé à de magnifiques challenges waterman, et j’ai eu de bons résultats sur ma saison de SUP.

J’avais choisi de faire moins de courses pour profiter à fond de chacune d’elle et m’investir dans mon métier d’ingénieur consultant au sein de l’entreprise Alten (Alten est une société d’ingénierie et de conseil en technologie). Bien équipé par mes partenaires, SIC, Howzit et le magasin Direct Sailing La Baule, j’ai pu réaliser de beaux podiums, conserver une 7ème place au championnat de France et m’éclater sur l’eau tout au long de cette année 2017.

Pourquoi as-tu choisi de participer à la course “Ze race”?

Ze race est une course longue en pleine mer dans un magnifique environnement. M’aligner sur cette course me semblait la suite logique de la découverte du SUP, et une façon pour moi de mettre en pratique mon sens marin, façonné par mes différentes pratiques nautiques.

J’ai également le plaisir de me rendre à cet événement hors norme grâce à mon entreprise et partenaire Alten. Participer à des courses longues n’est pas un but pour moi, mais un moyen, comme une belle beach race, de se préparer à jouer avec l’océan pour en apprendre toujours un peu plus sur ce milieu et réussir à être le plus rapide.

Qu’est ce que tu connais de la course?

“Ze Race” reste pour moi l’inconnu. Mais j’ai échangé avec des rameurs qui ont déjà réalisé cette course, comme Boris & Amandine, Franck Le Ven, ou encore Lucas Lebayon de Direct Sailing.

Après je sais que je suis capable de faire ce type de distance, que j’aime les parcours océaniques et que j’ai une planche rapide, la SIC RS 14*24’5. Le point d’incertitude majeur, c’est la chaleur, difficile d’anticiper ce paramètre quand on s’entraîne dans 10 degrés en Bretagne en plein hiver!

Mais une chose est sûre, je vais passer un excellent séjour!

Quel programme d’entraînement spécifique as-tu mis en place ?

Pour préparer cette course, j’ai demandé un coup de main à Vincent Guillaume qui me connaît bien. J’ai un travail prenant et je dois composer pour garder les séances de SUP le weekend et profiter des joies de la natation, de la course à pied et du gainage en semaine. J’ai fait quelques longues distances (50 km) pour la préparation de la course et pour me dire « j’ai déjà fait, je peux refaire ».

Est-ce que tu as une stratégie pour la course ?

Ma stratégie de course est assez auto centrée (rires). Il y a des rameurs rapides, comme Romuald Mamadou, le local qu’on ne présente plus, et qui va aller très vite. J’ai donc l’intention de bien analyser le plan d’eau, de mettre en place ma technique et surtout écouter mon corps tout au long de l’effort, pour aller vite et surtout finir. Pour l’objectif de temps, on laissera parler la houle et les alizés!

Il y a beaucoup de SUPers qui veulent faire “Ze Race”, quel conseil donnerais-tu à des non-initiés à ce type de challenge sportif?

Pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure, il suffit d’être à l’aise sur sa planche, d’aimer la mer et de bien se connaître. Le reste c’est de l’entraînement et du plaisir.

Bonne chance à Joseph Gueguen – Paddle hard!!

TotalSUP Newsletter