Le Waterman Tahiti Tour de Marie Esnaola – Résumé et Résultats du Round 2 du Papara Black Sand Beach Break

A peine 4 mois après sa participation au Watermana 2018, la waterwoman Marie Esnaola est revenue sur le sol tahitien pour un mois intense de compétitions SUP et Waterman sur toute l’île de Tahiti dont les deux premiers rounds du Waterman Tahiti Tour 2019. Pour TotalSUP, elle revient sur sa participation à la seconde étape sur le spot de Taharu’u à Papara, un round intitulé “Black Sand Beach Break” à juste titre sur lequel le team 425pro a de nouveau brillé sur l’épreuve #2 des WTT 425Pro SUP Series. Remerciements à notre partenaire Air Tahiti Nui / Photos: Stéphanie McKenna et Jérôme Brouillet.

Bonjour Marie, peux-tu nous parler de ta relation sportive avec Tahiti & la Polynésie ?

Exilée au pied des Alpes depuis 2 ans, je me suis un peu éloignée du Sauvetage Côtier et recentrée sur la natation. Malgré la distance, je suis toujours licenciée au Hendaye Sauvetage Côtier et à Handisurf pour les courses de SUP race.

L’été dernier, c’est Sandrine Berthe qui m’a lancé comme défi de participer au Waterman Challenge de Soulac. A cette occasion, j’ai eu la chance de remporter un billet Air Tahiti Nui pour participer au Watermana en décembre 2018. Le rêve pour tous les passionnés de défis sportifs aquatiques … d’autant plus quand l’évènement se déroule à Tahiti ! La Polynésie était dans ma « bucket list » mais avoir la chance de s’y rendre pour participer à un événement sportif était encore plus excitant.

Tu en es à ta 4ème expérience waterman en 6 mois, dont le Watermana et 2 WTT, que viens-tu chercher dans ces épreuves ?

Loin des standards de la natation et du sauvetage, les épreuves du Waterman Tahiti Tour imaginées par Stéphan Lambert permettent de sortir de notre zone de confort. On ne sait pas combien d’épreuves on va faire, si elles vont durer 5 minutes ou 6 heures.

« Expect nothing, be ready for everything » ce slogan résume bien l’état d’esprit de ces week end de compétition. Le round 1 à Mataiea était sûrement l’un des plus dur week end sportif que j’ai pu faire !

La seconde chose tout aussi importante pour moi est le partage. Tous les waterman rencontrés sont amoureux de la Polynésie et fiers de nous faire découvrir leur île et nous initier à leur culture. A chaque événement, l’organisation intègre des défis plus traditionnels, comme 3 minutes de danse polynésienne rythmées par une championne de Heiva (. Ce partage rend l’expérience encore plus riche et unique.

Peux-tu nous parler un peu plus du Waterman Tahiti Tour Round 2 Papara Black Sand & Beach Break ?

L’étape 2 du Waterman Tahiti Tour se déroulait à Papara sur le célèbre beach break de Taharuu. Un peu « à domicile » pour moi car je logeais à 100m du spot à Manomano Lodge! Nous avions rendez-vous samedi matin pour une journée qui semblait plutôt « light », avec au menu le Warm up Air Tahiti, le combo & le Waterman kid. Nous avons vite compris que le menu allait se corser quand Stéphan a sorti des pelles de chantier…

Coacher les kids

La journée était dédiée aux Waterman kids, chaque enfant a pu choisir le « coach waterman adulte » avec qui il voulait former un duo pour la journée. Le binôme devait mutuellement s’accompagner pour la préparation des courses, assurer la logistique matérielle, etc… Mon binôme était Manoa Goyat, waterman déjà aguerri, petit champion en herbe !

Au programme de la journée des Waterman Kids, organisée en partenariat avec l’OLP Natation, les épreuves de nage, stand up paddle, prone paddleboard, un combo et des surprises…Tout au long de la journée nous avons alterné une épreuve waterman kid et une waterman « sénior ». Pour leur première épreuve, les waterman kids ont été initié aux danses tahitiennes et au toere, instrument de percussion local.

La plage de Papara est pentue, afin d’agrémenter les finishs de nos courses, nous avons été missionnés pour creuser 3 trous successifs, jusqu’à 2 mètres de profondeur avec les fameuses pelles.. Cet exercice nous a permis de nous mettre de suite dans le bain, heureusement pour nous le ciel était couvert. Nous nous sommes rapidement organisés pour effectuer un roulement pour creuser.

Mêler la culture tahitienne au sport

A tour de rôle, nous avons ensuite été challengé pour un combo de 3 minutes composé de danse tahitienne/corde à sauter/pompes. Face à un danseur nous devions l’imiter pendant près d’une minute sur le son des toere (percussions. Un grand spectacle sur la plage pour les spectateurs… Évidemment, nous avons effectué ce challenge sur une plateforme plus ou moins gonflée, ce qui a fait plaisir à nos mollets.

Une fois la course de prone des kids terminée, toujours sous forme de team building nous nous sommes rendus au peak du spot de Taharuu pour prendre une vague à 5-6 sur les big sup. L’après-midi était dédié au combo, kids dans un premier temps puis adultes. Les enfants polynésiens passent leur temps dans l’océan, sur tous les engins possibles, il n’était pas vraiment nécessaire de parler technique avec eux, mais plutôt tactique par rapport au plan d’eau ou bien alors leurs transmettre les valeurs qui animent notre sport : respect, entraide, encouragements, …

Au programme de la seconde journée d’épreuves : nage, prone et SUP avec les 425pro Sup Series.

Il était facile pour moi de commencer la journée par la natation qui est ma spécialité, pour la plupart, c’est un peu l’épreuve dont il faut se débarrasser ! Le parcours était composé de deux boucles avec une transition course à pied. Avec Sandrine Berthe, nous avons fait le pari de nous positionner sur une extrémité de la ligne de départ, à l’endroit où la rivière se déverse. Le choix s’est retrouvé payant car le courant nous a transporté à la tête de la course. Les nageurs de l’OLP ne se sont pas pour autant laissé faire, après une belle remontée ils ont pris la tête de la course, cependant une erreur de parcours sur leur seconde boucle, nous a permis avec Ariihei Kincses de terminer cette course avant eux. Le parcours était magnifique, les fonds à l’approche du Maoti à couper le souffle.

Une demi-heure plus tard nous sommes repartis sur l’épreuve de prone, une longue boucle qui combinait un passage de barre et du maoti avant de passer dans les dunes pour atteindre la ligne d’arrivée. Le départ face au peak de surf a ajouté une difficulté supplémentaire.

Les 425pro SUP Series Round 2

Pour les 425pro Sup Series, les conditions sur le plan d’eau se sont détériorées, un vent de côté est venu nous challenger pour les 2 rounds de 3 tours qu’il fallait réaliser. Les rameurs les plus polyvalents ont également pu surfer le maoti afin de se relancer dans la course. A la tête de course les George Cronsteadt, Enzo Bennett, Ricky Atamai et Keoni Sulpice nous ont offert un beau spectacle ; à l’issue des 2 courses les deux premiers n’avaient que 6 secondes d’écart. Le team 425pro signe pour la 2ème fois consécutive dans les WTT 425pro SUP Series un podium 100% 425pro. Chez les filles, c’est logiquement Olivia Piana qui s’impose.

La vidéo du WTT 425pro Sup Series Round 2 du beach break de Papara:

Quelles ont été les différences marquantes entre les deux premières étapes du Waterman Tahiti Tour 2K19 ?

Après avoir participé à la finale du Waterman Tahiti Tour, la Watermana, je trouvais intéressant de participer à des étapes pour me challenger aux locaux. Nous avons été servis… Arrivés la veille avec Sandrine Berthe et Ludovic Teulade, nous n’avons pas trop eu le temps de nous acclimater à la chaleur. Le Round 1 Teva i Uta – Terre des Sources était novateur pour tous les participants car il était composé d’épreuves « Terre & mer ». Après un trail de 15km pour rejoindre le magnifique lac de Vaihiria, sur les hauteurs de Mataiea, les épreuves aquatiques étaient plutôt longues et s’enchainaient. La seconde étape quant à elle était composée d’épreuves plus courtes mais plus techniques car nous étions dans un spot de surf. Il fallait donc savoir trouver les vagues pour prendre l’avantage. Le « parrainage » d’un waterman kid nous a permis de passer une superbe journée le samedi, nous ne pensions plus qu’à nos courses mais étions focus entre chacune d’entre elles à l’échange et au partage avec les jeunes. Ce fut deux week-ends différents mais tout aussi intéressants tant sportivement que dans le partage avec tous les participants et le staff.

Milesker deneri !! (merci à tous)

Les résultats du Round 2 du Waterman Tahiti Tour 2019

Voici les résultats complets du Waterman Tahiti Tour 2019 – Round 2 – Papara Black Sand Beach Break:

Crédit photos Jêrome Brouillet, Stéphanie Mckenna crédit Screen Shots Tahiti Fly Shoot

 

 

 

 

 

 

TotalSUP Newsletter