Paul Lenfant : de Tahiti à Paris, de la pirogue au stand up paddle

Paul Lenfant est la plus récente des recrues de la Woo Family, formule employée par la marque française de pirogues Woo pour désigner ses ambassadeurs officiels. Sportif et waterman polyvalent depuis sa jeunesse, Paul s’est essayé au stand up paddle il y a tout juste deux ans, mais il a tout de suite accroché et aujourd’hui il participe régulièrement à des compétitions en France et à l’international avec des résultats très prometteurs. Installé à Paris, Paul vient de Tahiti, terre promise de la pirogue, où il s’est familiarisé avec cette discipline très jeune auprès de son père. Avec Woo il entame un nouveau partenariat qui se veut riche en aventures et en défis sportifs. Rencontre.

Paul Lenfant sits aboard the Rafale, another model French outrigger canoeing brand Woo

Paul, tu es le tout nouveau membre de la Woo Family et tu as récemment rejoint l’équipe en tant qu’ambassadeur officiel de la marque. Quelles sont tes impressions ?

C’est toujours cool de sentir qu’on fait partie d’une équipe et celle de Woo est particulièrement sympathique. Je suis toujours ravi de voir les potes aux compétitions, tels qu’Eric Bertin et Manutahi Manuarii qui eux aussi font partie de la “Woo Family”, comme tu dis.

Cela fait peu de temps que je collabore avec Woo, donc je suis assez impatient de rencontrer le reste de mes co-équipiers et de participer à quelques belles aventures avec eux.

Full steam ahead as Paul Lenfant charges forth aboard his Feline by Woo

Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu nous dire un peu plus sur ton parcours en tant que SUP rider ?

Je me suis mis au paddle pour la première fois en octobre 2015. A ce moment-là, je rentrais en Europe de Tahiti après un été que j’ai passé à faire un peu de surfski et de pirogue avec les copains et je me suis dit qu’il ne fallait pas que je m’arrête là.

J’étais avide de nouvelles expériences et je voulais relever de nouveaux défis sportifs. J’ai donc décidé de m’essayer au stand up paddle. J’ai commencé par le gonflable et un an après je me suis mis au paddle rigide afin de participer à des courses.

Paul Lenfant aboard his SUP boards during a competition

Quand est-ce que tu as découvert la pirogue pour la première fois ?

Je ne me rappelle même pas ! Je suis originaire de Tahiti, et comme tout le monde le sait, la pirogue est présente partout sur notre île. Ça fait partie intégrante de notre culture à Tahiti. Tu n’as qu’à constater l’importance donnée par les médias locaux et les Tahitiens eux-mêmes à des compétitions telles que la mythique Hawaiki Nui Va’a chaque année.

Quand j’étais petit, mon père pratiquait la pirogue. Moi-même j’en ai fait quelques fois déjà tout petit, et j’ai continué à le faire su fil des années. La pirogue est donc une affaire de famille.

Paul Lenfant takes his Woo Feline model for a spin for the first time

Ton meilleur souvenir en pirogue ?

Je pense que mon meilleur souvenir en pirogue est la première fois que j’ai accroché à une bouée et que j’ai vu la pirogue se barrer avec le vent ! Sur le coup, ça m’a impressionné, et je savais que j’avais choisi une discipline qui retiendrait toujours mon intérêt. C’est un sport exaltant qui est capable de t’enthousiasmer sans cesse.

C’est aussi un bon souvenir parce que c’était la première fois que je suis sorti avec la Feline (NDLR l’OC1 le plus récent de la marque Woo) et je venais de faire 18km de downwind dans le cadre de la Presqu’île Paddle Race à Crozon.

Cela peut paraître évident, mais je conseille à tout le monde d’avoir un leash sur lui au moment de sortir avec sa pirogue. C’est un sport vraiment passionnant, mais les règles de sécurité s’appliquent tout autant !

Paul Lenfant tests out his very own Feline by Woo

Tu as récemment reçu ta nouvelle Feline, le modèle le plus récent de Woo. Quelles ont été tes premières impressions ?

Je l’adore ! Elle est facile, rapide et abordable à tous. Elle glisse et connecte les vagues très bien. Je commence à m’adapter à sa petite taille aussi et j’aime beaucoup l’agilité que ça lui confère.

Tu voulais faire quoi avec ta Feline en premier ?

Je voulais la mettre sur la Seine pour traquer les péniches et avoir des surfs de plusieurs kilomètres.

Paul Lenfant practices his stand up paddle skills on the waves of Tahiti

Si tu pouvais faire un voyage en mode pirogue n’importe où dans le monde, tu choisirais quoi comme destination ?

Je retournerai tout de suite à Tahiti ! C’est la terre-sainte de la pirogue. Pour moi, il n’y a pas de meilleur endroit pour la pirogue. J’y vais cet hiver et j’aimerais bien y amener ma Feline. On va voir !

Paul Lenfant arrives at the finish line of the French SUP championship in Hossegor in 2016

Crédits photos : Paul Lenfant / PWA World Tour

TotalSUP Newsletter