Menu

Tom Auber : Défi Wing 2022 et nouveautés Fanatic !

Il y a quelques semaines, sur la mythique plage de la Vieille Nouvelle à Gruissan, avait lieu le tout premier Défi Wing de l’histoire, intercalé entre le Défi Kite et la 20ème édition du Défi Wind. 150 wingfoileurs s’étaient donnés rendez-vous pour s’élancer sur des runs de 10 à 25km, lancés full speed derrière le bateau du départ au lièvre. Parmi eux, il y avait une bonne partie de la Team Fanatic et Duotone : Arthur Arutkin, Marion Mattia, Ariane Imbert, Juliano Scalabrin, Erwan Bordier, José Peirera, Seb Garat, Marius Auber et Tom Auber. Ce dernier est même arrivé à la seconde place overall ! Alors, on a voulu en profiter pour le questionner sur ses ressentis sur ce premier Défi Wing, mais aussi sur son matos qui a pu lui permettre de monter à hautes vitesses et les dernières innovations Fanatic aperçues sur le stand : les nouvelles front wing Aero Free et la nouvelle wing Duotone Slick SLS !

Photo : Jean-Marc Cornu

Bonjour Tom, alors ce début de saison, plutôt SUP ou plutôt wing ?

Salut ! Ce début de saison est assez particulier pour moi puisque comme tous les ans, la plus grosse partie des événements ont lieu en Mai/Juin, une période qui est aussi synonyme d’examens pour moi afin de valider ma 3ème année de licence en marine marchande à Marseille. L’emploi du temps est donc très chargé et je n’ai donc pas vraiment posé de priorités entre SUP et wing, je participe aux événements SUP et wing lorsque je suis disponible entre quelques exams.

Photo : Julien Prenez

Tu as participé il y a quelques jours au tout premier Défi Wing de l’histoire, l’adaptation du mythique Défi Wind mais en wingfoil. Tu avais déjà participé plusieurs fois à la version windsurf mais là, c’était comment de partager la ligne de départ au lièvre avec plus d’une centaine de wing ?

Je gardais un souvenir incroyable du Défi Wind en windsurf, lorsque le défi a annoncé l’apparition du Défi Wing j’ai tout de suite voulu y participer ! Malgré le fait que nous étions 10 fois moins qu’en windsurf, l’adrénaline procurée par le mass start et le départ au lièvre reste tout aussi incroyable.

Photo : Jean-Marc Cornu

Pour tout te dire, j’y ai participé aussi, mais loin (très loin) derrière toi ! C’est un peu la magie de ces Défis, de rassembler pro et amateurs. C’était comment la bataille devant ?

Oui comme tu dis, le défi a la particularité de mixer pro et amateurs comme aucun autre événement (hormis le Nautic SUP Paris Crossing en SUP qui reprend le même concept). Je pense qu’il est très important pour notre sport d’avoir ce genre d’événement qui permet aux amateurs d’échanger avec les pro autour d’un apéro le soir après les manches.

Photo : Julien Prenez

La bataille a été serrée devant durant tout l’événement, j’ai eu un peu de mal à me mettre dedans le premier jour avec notamment une chute au départ à la première manche. Dès le deuxième jour j’ai réussi à revenir dedans et à remporter une manche. Chaque manche a ensuite été une vraie bagarre avec Bastien, Camille, Titouan, Clément et Mathis pour le top 5 !

Photo : Jean Souville

Au cours des trois jours de compétition, on aura vraiment eu toutes les conditions de vent : belle Tramontane le lundi, light le mardi et assez extrême le mercredi. Quelle manche as-tu préféré ?

Je pense que ma manche préférée restera la 3ème manche ou nous avons mené quasi tout le long de la manche avec mon frère Marius, c’était vraiment top!

Photo : Marc Solier

Ce qui m’a le plus étonné, c’est de te voir, toi et quelques autres, partir avec des planches et foils qui ressemblent beaucoup plus à du matos de kitefoil que de wingfoil. Tu as l’habitude de ce setup ? Quelles sont les sensations sur ce matos et qu’est-ce qui diffère du matos de wing disons plus classique ?

En effet, j’ai utilisé le foil de kite race de chez Duotone, le Daytona ainsi que la board de kite race Duotone, la Indy, je n’ai reçu ce matériel que deux jours avant le Défi mais j’ai réussi à vite m’y habituer, la particularité de ce matériel est qu’il permet d’atteindre des vitesse plus élevée tout en gardant du contrôle, le petit point négatif est qu’il est bien plus délicat de jiber qu’avec du matos “classique”.

Photo : Jean Souville

Du coup, peux-tu nous donner tous les détails sur cette planche et foil que tu as utilisé ?

La planche est une Duotone Indy, elle fait 4’8” en longueur et 30 litres. Le foil est le Duotone Daytona, l’aile avant fait environ 550cm² et le mat mesure 1m10. J’ai réussi à dépasser les 28/29 noeuds plusieurs fois pendant les manches.

Photo : LM Créations Numériques

On a vu que Fanatic allaient eux aussi sortir une nouvelle gamme de foil Aero Free avec des plus petites surfaces. Tu as quelques infos à nous donner là dessus ?

L’Aero Free est la nouvelle front wing qui vient compléter la gamme High Aspect de chez Fanatic, j’utilise très régulièrement la 1000cm², c’est une aile super polyvalente que j’utilise aussi bien en surf foil, SUP foil downwind qu’en wing. Ce model vient compléter la gamme composé de la Carve qui se destine plus à la wing dans les vagues et de la Aero High Aspect qui est plus orientée perfectionnement, light wind et flat water.

Photo : Jean-Marc Cornu

Niveau voiles, lesquelles as-tu utilisées et dans quelles plages de vent ?

J’ai utilisé durant tout l’event la Unit 2 de chez Duotone. Puisque nous avons eu des conditions de vent variés, j’ai utilisé toutes les tailles de 5m² à 3m² !

Photo : Julien Prenez

J’ai aussi pu apercevoir sur le stand Fanatic Duotone une nouvelle wing Slick SLS… On veut tout savoir, si tu peux nous en parler 😉

La nouvelle Slick SLS vient compléter la gamme Slick actuelle avec une nouvelle construction pour le boudin, en effet celui ci est désormais fait d’un tissu qui s’appelle le Penta-TX. La gamme SLS vient se placer entre la gamme classique avec les boudins en dacron et la gamme D/Lab avec les boudin en Aluula. Il y a aussi pas mal de changements en terme de design de l’aile, les oreilles sont plus rabattus et le wishbone est plus fin.

Photo : Jean-Marc Cornu

Tu termines donc ce Défi Wing à la deuxième place à l’overall, bravo ! Tu avais un objectif ou tu es venu pour profiter de la grande fête que sont les Défis ?

Je suis arrivé au Défi avec l’ambition d’un top 5, c’est réussi! Hormis le résultat, j’étais dans tous les cas satisfait de ma semaine car j’ai retrouvé pleins de pote, dont toute la team Fanatic Duotone ainsi qu’un événement qui m’avait vraiment manqué!

Photo : LM Créations Numériques

Pour finir, quels sont tes prochains rendez-vous ? Défi Wing 2023 t’y seras ?

Mon prochain rendez-vous n’est pas aussi fun ! J’attaque deux semaines de partiels pour valider ma licence en marine marchande. Fin juin, je serai débarrassé de tout ça pour reprendre l’entraînement et les compétitions à 200% en SUP et en Wing, avec notamment les étapes du GWA aux Canaries et en Grèce en juillet, puis l’APP World Tour à Londres fin août!

En ce qui concerne le Défi 2023, je compte bien prendre ma place dès que possible, ça me laisse aussi 1 an pour motiver mes potes qui naviguent à venir participer avec moi!

Merci Tom pour ton retour, bon courage pour tes partiels et bonne reprise cet été !

Pour plus d’informations sur Fanatic :
Site officiel / Instagram / Facebook

Pour suivre Tom Auber :
Instagram / Facebook

Pour plus d’informations sur le Défi Wing :
Site Officiel / Facebook / Instagram

A propos de l’auteur

Laurie Montagner

Windsurf, wakesurf, surf, wingfoil et surtout SUP race, vous trouvez Laurie dans le Sud-Ouest, partout où il y a de l’eau entre Gruissan, la Garonne et Capbreton. Passionnée des sports nautiques, elle passe son temps à surfer, que ce soit sur la vague… ou sur le web ! Laurie est en effet spécialiste en marketing et développement web, de l’écriture de lignes de code à la réalisation de vidéos professionnelles. Très attirée par la compétition, vous l’avez sûrement déjà croisée sur l’un des évènements SUP aux quatre coins de la France !

To follow Laurie: