Résultats de la SUP Race CUP 2022: Lafenêtre et Arutkin survolent l’Open de France #2

Les 21 et 22 mai derniers, la plage de la Nartelle à Sainte Maxime accueillait plus de 100 participants français et suisses, réunis pour deux jours de compétition de stand up paddle race. La SUP Race CUP, 12ème du nom et doyenne des courses de stand up paddle toujours en existence, a été un vrai gros succès tant par la participation que par les conditions météorologiques et la variété des plans d’eau proposés. Avec un enjeu fédéral, puisque l’événement était labellisé Open de France, c’est à dire un événement qualificatif pour les Championnats de France en Milieu Maritime qui auront lieu à Saint-Raphaël, également dans le Var en octobre prochain. Photos: GL Photos

Deux tête d’affiche (et quelle magnifique affiche !) ont fait le déplacement. Tout d’abord la locale Mélanie Lafenêtre, membre de club organisateur La Cigale Surf Club, multiple championne de France, dont un nouveau titre en 2021 sur les Championnats de France et un titre de vice-championne du monde junior en 2019. Malgré des études de l’autre côté de la France, entre Hendaye et Irun, la petite protégée de Yannick Pinaud, le président du club, ne pouvait manquer l’occasion de participer à une nouvelle édition de la SUP Race CUP et faire honneur à son club.

Chez les garçons, c’est le nordiste Arthur Arutkin que l’on était presque surpris de retrouver à Sainte Maxime. Le vainqueur du circuit mondial de l’APP World Tour de 2019 est venu marquer des points en vue de sa participation aux championnats de France 2022 avec cependant un scoop: il ne devrait pas être en mesure de rentrer cette année en équipe de France ne pouvant être présent à l’un des deux sélectifs au cours du mois de juin, le World SUP Festival Costa Blanca à Alicante et le Pornichet Paddle Trophy. Arthur n’a pas participé à de compétitions de stand up paddle depuis plusieurs mois et a passé son début d’année entre Tenerife, le Cap Vert et Hawaii où il travaille notamment au développement des pagaies Black Project.

Aux commandes des deux courses au programme, Driss Lachkar, également membre de La Cigale Surf Club, qui délaisse la pagaie pour un rôle de directeur de course, épaulé par une super équipe de bénévoles, près de cinquante, qui dans une magnifique ambiance, confirment une nouvelle fois que l’on est super bien accueilli à Sainte Maxime.

SUP Race CUP 2022 – 1ère journée – Technical Race

Après des courses de BIG SUP et KIDS le matin, c’était au tour de la Technical Race à 14h en ce samedi 21 mai, avec un circuit vraiment technique, le vent d’est étant de la partie sur un tracé de 2 kilomètres composé de 8 bouées avec 3 tours à réaliser, soit un total 6 kilomètres. Beaucoup de chutes au programme dès le départ avec un clapot et des petites vagues très souvent de côté ou 3/4 arrière de 40 centimètres que les meilleurs ont su négocier sans trop de difficultés.

Chez les femmes Mélanie Lafenêtre est intouchable dès les premiers coups de pagaie et réalise une très belle performance avec une 8ème place au scratch. C’est la franco-suisse Lidvina Champendal de retour à la compétition après avoir mis la pagaie de côté ces derniers temps pour coacher, qui prend la 2ème place suivie de la cannoise Virginie Samson qui arrive 30 secondes plus tard.

Chez les garçons, l’ex champion du monde de descente de kayak Michael Fargier réussit à s’accrocher un temps au “tail” d’Arthur Arutkin, les deux athlètes parvenant à se détacher de leurs poursuivants très tôt tout en augmentant leur avance au fil de la course. Le rider de Fanatic, Arthur Arutkin a cependant réussi à s’échapper quand il l’a voulu, terminant sa course en surfant de jolies vaguelettes pour terminer le parcours avec près de 2 minutes d’avance sur l’ardéchois. On notera au passage sa moyenne au dessus de 10 kilomètres / heure, impressionnant quand on repense à tous les bords face à un vent entre 15 et 20 noeuds. Le toujours surprenant Grégoire Vitry réussit un retour gagnant à la compétition après des mois de rééducation difficiles suite à une blessure à l’épaule. Deux autres varois réussissent une très belle course derrière, Clément Savin(4è) et le Grand Kahunas Hervé Rota (5è).

SUP Race CUP 2022 – 2ère journée – Longue Distance

Changement de décor le dimanche matin et pourtant on est toujours au même endroit. Le chaos de la veille a fait place à une mer d’huile et la Longue Distance de la 2ème journée s’annonce chaude mais courte. 10 kilomètres seulement, le minimum requis dans le cadre d’un Open de France, et une bonne formule qui a permis de faire venir le maximum de monde, puisque 80 partants sont au départ. Trois départs séparés, encore une bonne formule, le but étant de faire coïncider à la fin des trois épreuves les arrivées des Femmes, des Hommes et des -15 ans.

Les femmes se lancent donc sur la LD, six minutes avant les Hommes et comme la veille, Mélanie Lafenêtre ne fait aucun cadeau. Un très très beau départ synonyme de solitude pour la Saint-Maximoise qui essaiera de retarder le retour des premiers athlètes masculins sur elle le plus longtemps possible. Cette domination largement établie, c’est du coup derrière que se joue une belle bataille pour la 2ème place et le podium entre 4 concurrentes: Géraldine Lachkar, une autre Cigale, Lidvina Champendal et deux Maralpines, Virginie Samson et Marie Poupardin. Très surprenante, l’antiboise Marie Poupardin qui avait pris un départ plutôt mou, revient sur chacune de ses concurrentes tour à tour pour passer en 2ème position à la dernière bouée. S’ensuit un magnifique et long sprint avec Virginie Samson qui profite d’une mini-vague pour arriver la première sur la plage de la Nartelle avec 1m50 d’avance. Mais la Cannoise, trop heureuse d’arriver avec son amie Marie, l’attend pour passer ensemble la ligne. Une magnanimité qui lui coûte la 2ème place, le tracker au pied ne faisant, lui, pas de sentiment ! L’étonnante Géraldine Lachkar gagne une place par rapport à la veille. Un temps en 2è position grâce à un très bon départ, elle n’a pas résisté aux assauts des deux sudistes devant elle à l’arrivée.

Chez les hommes, le jeune Clément Savin part sur les chapeaux de roue. L’ancien karatéka de haut niveau, a envie de podium aujourd’hui et son départ fulgurant le place en tête sur de la course pendant 1 kilomètre et demi amenant avec lui Arthur Arutkin, impassible et avec un coup de pagaie relativement lent en comparaison. Dans le groupe de tête que les deux hommes emmènent avec eux, 3 rameurs de pirogue dont 2 polynésiens: Thomas Buton, triple champion d’OC1 + champion de France 2021 d’OC2 (en bi-place avec Titouan Puyo) et qui faisait 7è la veille, le vice-champion de France de Va’a Peni Teriitemataua introduit au SUP par son ami Akahee Kahia, le tatoueur marquisien également présent et que l’on voit désormais régulièrement sur le circuit SUP Race français. Tous les trois rentreront dans le top 5 de cette 2ème journée. Si devant, c’est le même scénario que la veille qui se met en place avec Arthur Arutkin et Michael Fargier qui prennent la 1ère et 2ème place jusqu’au bout, la 3ème place se dispute au sprint entre Clément Savin et Péni Teriitemataua dont ce n’est que la 2ème course en SUP après sa toute première participation au Vendée Gliss 2022 la semaine précédente. C’est ce dernier qui réussit à franchir la ligne d’arrivée en 3ème position, alors que Clément Savin termine une nouvelle fois 4ème.

En -15ans, 4 jeunes filles s’affrontaient sur 6 kilomètres et c’est la double-championne de France 2019, Julia Risso qui a dominé la course du début à la fin devant sa copine du club de Saint-Maximois, Louna Bachelery et la championne de France 2021, Lucie Dutruel. “A 12 ans”, nous dit Yannick Pinaud,” Julia rame plus fort que Mélanie Lafenêtre au même âge…” Ça promet pour la suite !

Les LIVEs de la SUP Race CUP 2022

TECH RACE

LONG DISTANCE

Les Résultats

Technical Race

Technical Race – Classements Open de France

Longue Distance – Overall Results

Longue Distance – Classements Open de France

-15 ans

About the Author

Mathieu Astier

Mathieu is the hyper-active founder of TotalSUP and a multilingual online marketing veteran with more than 20 years of experience working for top international internet companies. His love-at-first-sight for Stand Up Paddling in 2013 led him to build one of the leading online media dedicated to SUP in English and French and to turn his family lifestyle towards the ocean.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only