Bord’ocean SUPdays: 120 participants à Bordeaux et de grosses conditions à Lacanau pour la 5ème édition !

Rassembler plus de 120 participants pour un week-end Waterman et SUP c’est le challenge qu’on relevé les Marins de la Lune avec le Lacanau Paddle Race et le Lacanau Surf Club pour la 5ème édition des BORD’OCEAN SUPdays le week-end dernier. (Photos: 10.6 Media  et Arnaud Brukhnoff)

Bord’ocean SUP days 2020 – 1ère Journée – Bordeaux

Début des hostilités dès samedi matin sur la Garonne en plein centre de Bordeaux pour le Waterman Challenge, épreuve multisports qui avait été intégrée aux SUPdays depuis l’an dernier. Plus de vingt concurrents sont embarqués en bateau pour être lâchés sur la Garonne et revenir à leur point de départ après 800 m de nage, sur la fin de la marée descendante. Arrivés au ponton, ils l’enjambent, vont récupérer leur prone paddle et c’est reparti pour 3 kms à ramer à la force des bras, en passant sous le pont Chaban-Delmas et devant la Cité du Vin. Retour au ponton, on chausse les tennis pour 4 kms de course à pieds sur les quais de la rive droite de la Garonne. Et pour terminer cette épreuve, les concurrents attrapent leur Stand Up Paddle, se jettent à nouveau dans la Garonne pour deux dernières boucles de 5 kms. A ce jeu, c’est sur la dernière épreuve de SUP que le champion de France 2019 de Longue Distance Ludovic Teulade remporte la victoire chez les garçons, précédant le breton Mathieu Jolivet, puis le rider de Villeurbanne Cédric Fleureton qui avait fait une remontée spectaculaire en course à pied et était le premier à l’eau en SUP. Chez les filles, Paulice Lesther elle aussi de Villeurbane l’emporte suivie de la landaise Sandrine Berthe et de l’espagnole Elene Etxeberria.

Grosse satisfaction pour les organisateurs, qui ont souhaité depuis deux ans mettre le Waterman à l’honneur sur les SUPdays, avec un plateau très relevé cette année, des concurrents venant des quatre coins de France et même d’Espagne, et un spectacle superbe pour le public. Des étoiles plein les yeux aussi pour les concurrents, des conditions idéales, Garonne glassy et grand soleil, et un environnement urbain exceptionnel chargé d’histoire sur ce lien entre océan et rivière en plein centre de Bordeaux.

Après une pause méridienne, les concurrents des courses de SUP de l’après-midi se retrouvent à l’heure du café pour le briefing. C’est Clément Salzes le directeur de course, Marin de la Lune et navigateur bordelais expert de course au large avec deux Figaro au compteur, qui présente aux concurrents le programme des réjouissances. Les pros se mélangent aux amateurs, c’est aussi ça l’esprit des BORD’OCEAN SUPdays, qui cette année si particulière ont attiré le capitaine de l’équipe de France et champion du monde Titouan Puyo, ses jeunes compères Noïc Garioud et Clément Colmas, la championne du monde par équipe Fanny Tessier, les Teulade Brothers, le champion de l’Ultra Longue Distance et tout récent vainqueur de la Dordogne Intégrale Olivier Darrieumerlou et bien d’autres. Pour la majorité ce sera cet après-midi la course Longue Distance, en Coupe de France et en loisirs, 13 kms entre les deux pontsemblématiques de Bordeaux, au grès des marées et de ses changements, les autres feront une boucle de 6 kms.

Quand le départ est donné, le vent s’est levé, et la Garonne a changé de visage, le clapot s’est levé, et va persister durant toute la course, se mêlant aux mouvements de marée, rendant la course assez technique, mais aussi tactique pour trouver les meilleures trajectoires et les meilleurs courants. En coupe de France, les calédoniens seront les meilleurs à dompter les éléments, avec en tête Titouan Puyo qui l’emporte. Il est suivi à deux minutes par Noïc Garioud, puis par Clément Colmas, talonné par Ludovic Teulade qui fait une superbe perf après le Waterman du matin, et par Olivier Darrieumerlou. Chez les filles, c’est Fanny Tessier qui l’emporte, elle connait bien ce plan d’eau et cette course, elle est suivie par Agathe Rodier la néo-Canaulaise et par la canadienne qui déchire Shara Dubeau. Sur les courses Loisirs, de belles performances aussi mais aussi et surtout le bonheur de naviguer sur la Garonne et d’en sortir fier et heureux dans la cale de mise à l’eau des Marins de la Lune.

La journée se termine aux Chantiers de la Garonne, le spot de l’écosystème Darwin où se trouvent les Marins de la Lune, avec des podiums en mode Covid sur les marches du club-house, et pour la plupart une bonne bière de la Lune produite en circuit très court dans la hangar des Chantiers. Grosse satisfaction encore pour les organisateurs, une belle après-midi de SUP, une belle première journée, et plus de 120 participants réunis pour une épreuve sportive en plein air en respect des consignes sanitaires nécessaires en cette période. Et les prévisions pour la journée du lendemain à Lacacanau permettent de garder cet enthousiasme…..

Bord’ocean SUP days 2020 – 2ème journée – Bordeaux

Rendez-vous dimanche matin à Lacanau Océan devant le Lacanau Surf Club, toujours sous le soleil. Après un check des conditions au réveil, houle de 1.2 m montant à 1.50 m, periode de 12s, vent d’Est, il est temps pour les riders d’analyser en live le plan d’eau. Effectivement ça va envoyer….., le directeur de course Rico Leroy, qu’on ne présente plus, est en train de mettre en place les bouées du parcours, avec l’aide de Vincent Verhoven et de l’emblématique président du LPR Alexandre Agudo.

C’est l’heure du briefing, et vu les conditions seuls les plus aguerris ou les plus téméraires vont s’aligner sur la Technical Race, 25 au départ. Vincent lance la course, c’est parti pour un passage de barre technique, au sortir duquel les trois calédoniens de la veille se retrouvent aux avant postes. Noïc Garioud prend rapidement la tête qu’il ne quittera pas jusqu’à l’arrivée. Titouan Puyo le suit durant toute la course à bonne distance, suivi aussi à distance de Clément Colmas. Sur le dernier tour la deuxième place semble acquise pour Titouan, mais au bénéfice d’une superbe prise de vague le jeune Clément rattrape Titouan, et le finish entre les deux se termine sur la même vague puis au sprint, qui sera remporté par Titouan. C’est Ludo Teulade qui prend la 4ème place pour sa 3ème course du week-end, suivi par son frère Jérémy qui nous gratifie d’une superbe remontée en fin de course.

Chez les fille c’est Fanny Tessier qui l’emporte sur une 425Pro gonflable. La canadienne Shara Dubeau qui dans un élan d’inconscience avait décidé de prendre le départ ne finira pas la course, son leash l’ayant lâché à deux reprises.

Une Technical Race comme les organisateurs en rêvaient depuis plusieurs éditions, pas accessible à tous il est vrai, mais quand on a la chance d’avoir de tel riders et de telles conditions on envoie la course, et ceux qui restent sur le sable en prennent plein les yeux.

La 5ème édition des BORD’OCEAN SUPdays se termine sur cette Technical Race, avec pour tous les finishers des deux courses une qualification pour les Championnats de France qui auront lieu non loin de là sur l’île de Ré début novembre. Une édition exceptionnelle, bien sûr par le contexte sanitaire peu propice à l’organisation et la participation à des courses, ou pas, mais aussi et surtout par la qualité de ses participants, et par l’état d’esprit particulier à cet événement qui fait le lien entre la ville et l’océan, entre le club des Marins de la Lune et les clubs de Lacanau, et qui cette année a apporté une bonne bouffée d’oxygène à toutes et à tous.

Résultats Bord’Ocean SUP Days 2020

 

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only