La traversée du Pacifique en solitaire de Cyril Derreumaux est lancée ! 

Ce lundi 31 mai, à 5 heures du matin, juste avant le lever du soleil, Cyril Derreumaux (lire notre interview du mois dernier), un entrepreneur français de 44 ans, basé à San Francisco s’est lancé à l’assaut de l’océan pacifique en kayak en solitaire! Son objectif, parcourir plus de 2,400 miles nautiques (environ 4000 kilomètres) pour rejoindre Honolulu dans les îles Hawaii. (Photos © 2021 – Teresa O’Brien)

TotalSUP + TotalPaddle, partenaire média de cette immense aventure vous propose de suivre pas à pas les avancées du kayakiste aventurier au cours des deux prochains mois :
> www.totalsup.com/news/solo-kayak-to-hawaii-cyril-derreumaux-crossing-journal/


Le Golden Gate paré de lumières pour dire au revoir à l’aventurier 

Les conditions météorologiques étaient parfaites au petit matin pour que l’aventurier français Cyril Derreumaux démarre son long voyage vers l’archipel polynésien d’Hawaii de la plus belle manière. Établi depuis 12 ans en Californie, Cyril avait donné rendez-vous à ses frères et soeurs de sang, de coeur et de pagaie, dans le petit port de pêche de Fort Baker en face de la ville de San Francisco pour un émouvant au revoir au pied du mythique Golden Gate.

Une dernière interview auprès de la presse et des télévisions locales, et le charismatique kayakiste a pris le temps d’embrasser un à un et avec une émotion intense, la cinquantaine d’amis venus l’encourager dans ses derniers instants sur la terre ferme avant un immense défi marin qui devrait durer environ deux mois. Un dernier tête-à-tête avec sa compagne Ashley et Cyril a libéré les amarres de son kayak avant d’affronter l’océan dans l’obscurité. Les premiers rayons du soleil sont alors apparus et c’est dans un décor majestueux entouré de ses amis piroguiers et kayakistes et accompagné de l’envol des pélicans de la baie, que Cyril Derreumaux a salué une dernière fois le symbolique pont suspendu et sa ville d’adoption.

Le départ de Cyril Derreumaux était en direct sur Facebook

Un défi physique, mental et … philosophique

Cela faisait trois ans que le kayakiste français, originaire de la région de Lille et désormais citoyen américain, préparait son défi. L’aventurier a accumulé depuis ses premiers coups de pagaies en 2008 une énorme expérience des courses en océan et en rivière en pirogue, canoë ou surfski de plus en plus longues. Cette route San Francisco – Hawaii, il l’a d’ailleurs déjà prise avec trois amis en 2016, cette fois sur un aviron de mer pour un record de traversée d’un peu plus de 39 jours dans le cadre de la fameuse Great Pacific Race. Mais cette fois, il est seul avec “Valentine”, son kayak custom qu’il a baptisé du prénom de sa petite soeur.

“Normalement la traversée devrait prendre 60 jours mais je me fixe un objectif de 70 jours. Si je mise sur 60 jours et que je n’y arrive pas, les dernières journées vont être très difficiles moralement, alors que si je me donne 70 jours pour réussir, cela me met beaucoup plus à l’aise”, raconte-t-il, facétieux.

Nourri par une philosophie le poussant à essayer de transformer chaque instant de vie en une aventure, Cyril Derreumaux veut avant tout en apprendre davantage sur lui-même dans l’effort, la solitude et face aux éléments, avec toujours dans un coin de sa tête de compétiteur né, l’immense exploit qu’avait réalisé Ed Gillet en 1987 en 64 jours, le seul kayakiste à ce jour à être aller au bout d’une traversée Californie – Hawaii.

La sécurité avant tout pour un voyage qui démarre sur une première journée idéale

Le défi paraît fou, mais Cyril Derreumaux n’est pas une tête-brûlée pour autant. Extrêmement consciencieux dans sa préparation physique, mentale et logistique, le français n’a pas lésiné sur les aspects de sécurité et part serein déterminé.

“En fait, j’ai des back-up pour tout et même si tout pète sur le plan électrique, j’ai des back-up manuels. J’ai deux systèmes de propulsion, deux système de batteries, des panneaux solaires, deux systèmes de désalinisateurs, trois systèmes de trackers, et bien sûr une ligne de vie toujours attachée à l’embarcation. Je suis également en contact par téléphone satellite avec mon équipe de routage.”

C’est avec beaucoup d’impatience et d’excitation, que les supporters de Cyril Derreumaux ont découvert rassurés au milieu de la nuit, les premiers mots qu’il a écrit sur son journal de bord en ligne disponible sur son site officiel www.solokayaktohawaii.com :

“Belle journée. J’ai aperçu beaucoup de baleines sur ma route. J’ai pagayé toute la journée en ne m’arrêtant qu’une demi-heure pour faire une petite sieste dans ma cabine.”

L’aventure de Cyril Derreumaux est lancée. Qu’elle soit la plus belle possible !

Suivez l’aventure #SoloKayakToHawaii également sur:

www.facebook.com/totalpaddle 
www.solokayaktohawaii.com
www.facebook.com/CyrilDerreumauxAdventure

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu is the hyper-active founder of TotalSUP and a multilingual online marketing veteran with more than 20 years of experience working for top international internet companies. His love-at-first-sight for Stand Up Paddling in 2013 led him to build one of the leading online media dedicated to SUP in English and French and to turn his family lifestyle towards the ocean.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only