L’Enorme Perf de Martin Vitry, 7ème et Comme à la Maison aux Pacific Paddle Games 2017

Martin Vitry est en train de dompter année après année les Pacific Paddle Games. Vainqueur en junior devant les meilleurs jeunes de la planète lors de sa toute première participation l’année dernière, le rider d’Oxbow SUP revient de la plus grosse SUP race du calendrier mondial avec deux top 10 en Pro Men sur la Longue Distance et la Technical Race et une énorme 7ème. Voici son récit course après course.

“Le premier weekend d’octobre c’est le rendez-vous ultime pour les SUP racers du monde entie. Toute l’Elite mondiale est présente pour la compétition la plus relevée de l’année mais aussi les rameurs Open venus pour voir la grandeur de l’événement, l’animation, le show à l’américaine et aussi pour pouvoir dire « j’ai participé au PPG ». Tout ça sur un seul et unique spot: celui de Dana Point en Californie.

Le spot réputé par ses vagues longues, molles, qui déroulent et normalement assaillies par les surfeurs tout au long de l’année est pendant une petite semaine pris d’assaut par une centaine de SUP racers tous les jours.

Le moment préféré étant souvent le moment du sunset, le top 80 mondial peaufine ses  derniers réglages, certains sur leurs départ, d’autres au surf mais tout ça dans une ambiance « californienne ». C’est à dire sans pression, juste pour le plaisir, avec un énorme sourire. C’est aussi ça qui fait la popularité de l’évènement, l’ambiance avant, pendant et après qui est bien différente des autres courses car tout le monde sait que l’on va s’amuser durant la course.

En arrivant en Californie je me sentais super bien physiquement avec l’envie de vraiment tout donner sur ce type d’épreuve qui me convient le plus.  Le fait aussi qu’il y ait beaucoup de français cette année a créé une certaine émulation entre nous et un sentiment d’être comme à la maison.

Le weekend des PPG est vraiment éprouvant compte tenu du programme et du niveau, il faut être à 100% sur la totalité des courses.

Martin Vitry à Dana Point

 Samedi 31 octobre, 1er jour des PPG2017 : race mode activé

La journée débute avec les quarts de finale masculin et les demi-finales féminines. Les séries sont déjà hyper relevées et il va falloir tout donner pour passer au tour suivant. Le parcours est le même que d’habitude, court, avec beaucoup de turns et de parties glissantes.

Mon heat s’est bien passé. Après un bon départ, je prends la tête de la course avec le danois Casper Steinfath, quelques vagues de chanceux nous ont permis de créer un léger écart sur nos poursuivants ensuite il fallait bien gérer son effort et ne pas faire de faute pour nous permettre de passer au tour suivant.

C’est une bonne premiere journée pour les riders français puisque 6 riders sur les 13 représentants masculins passent en demi-finale. De son côté Olivia Piana passe aussi tranquillement en finale.

Job done for the day.

Récupération au programme pour la fin de journée car le final day des PPG est une journée marathon avec une longue distance de 10km à 8h30, la demi-finale hommes à midi et les finales femmes et hommes à 14h30 et 15h.

 

Martin Vitry finale PPG2017

 

Dimanche 1 octobre, temps gris et vent side-shore: comme à la maison

Comme souvent lors des départ de course sur l’eau, le départ est chaotique car un courant nous pousse vers le large et toute la flotte est excitée et concentrée pour faire le meilleur départ possible. Le directeur de course Anthony Vela est contraint d’envoyer le départ alors que personne n’est aligné et en mouvement.

Mon départ est loin d’être fabuleux mais je suis dans le pack principal avec le récent champion du monde de Longue Distance, Bruno Hasulyo. Il s’arrache pour remonter vers la tête de course pendant le Up-wind et je le draft. Premier virage de bouée, le up-wind n’a pas permis à des riders de s’échapper, environ 50 riders arrivent donc en meme temps à la bouée pour enchainer sur le downwind qui va changer le cours de la course. J’arrive à cette bouée dans le top 30 environ et prend à l’extérieur pour pouvoir faire mon virage sans être bloqué et enchaine sur le downwind.

Durant tout ce bord je suis complètement dans ma bulle, enchaine les bumps et c’est lorsque que j’arrive à la chicane pour enchainer sur le deuxième et dernier tour que je me rends compte que je suis remonté dans le top 15 en aillant fait le trou sur les autres riders.

Je me retrouve donc dans le deuxième upwind avec Leo Nika et Kelly Margetts et en très peu de temps nous recollons le groupe de tête. La course est complètement relancée. Cela se voit que la différence se fait sur le downwind, tout le monde se jauge un peu et surtout ne se grille pas physiquement. Peu avant le dernier retour deux groupes se forment et je me retrouve dans le draft de Titouan Puyo, nous sommes un pack de 12-13 riders.

Tout le monde s’arrache sur le downwind, les premiers partent vite après le virage notamment avec Titouan, Danny Ching, Michael Booth, Georges Cronsteadt, Connor Baxter, Travis Grant. Derrière ce groupe de tête la bataille est rude nous avançons tous à la même vitesse et c’est seulement dans le dernier kilomètre que j’arrive à décrocher Léo, Lincoln et Casper pour finir au sprint sur la plage avec Kelly.

Je suis super heureux de cette 10è place sur la LD mais les Pacific Paddle Games c’est un cumulé des deux épreuves donc maintenant focus sur les heats de Technical Race de l’après-midi.

Martin Vitry en Californie

Le soleil s’est enfin levé mais le vent aussi. Les demi-finales ont toutes les deux le niveau d’une finale. Dans l’une et l’autre des têtes de series vont forcément sortir.

Dans la première, Titouan et Martin Letourneur passent avec brio, direction la finale.

Dans la deuxième, l’écart ne se crée jamais vraiment et vu l’irrégularité des vagues le stress est present jusqu’à la fin pour être sûr de ne pas se faire rattraper par les gars venant de derrière.

Arthur Arutkin, Tom Auber et moi passons en finale. 

Olivia également, toujours 6 riders français en lice sur les phases finales de cette prestigieuse course.

Nous sommes 5 Français sur 20 riders en finale! Meilleur nation sur la plus grosse race de l’année, il y avait déjà de quoi être fière.

 

PPG 2017, Technical Race Final: Riders on the line, ready, GO!

La finale est lancée dans des conditions loins d’être top, pas de vagues, et vent on-shore.

Mon départ est horrible je me retrouve bloqué derriere avec Ti2 (Ndlr: Titouan Puyo), qui prend une option à droite pour se dégager mais je decide de rester dans le tas pour être à l’intérieur à la bouée, c’est une finale tout le monde donne son maximum, la premiere bouée est difficile à négocier, on se bloque et les premiers partent.

Tom Auber gère carrément son turn et passe en tête à la deuxième bouée.

Départ de la TR aux Pacific Paddle Games pour Martin Vitry

De mon coté je suis dans les 15 et je passe toute ma finale à donner le plus que je peux pour remonter au maximum dans les parties downwind et m’arracher en upwind. La finale est plus longue que les séries, 3 tours au lieu de 2, j’ai donc plus de temps pour réparer mes bêtises. A chaque tour je réussis à grappiller quelques précieuse place pour finalement terminer au sprint sur la plage avec Arthur. Et décrocher une 9è place.

Ti2 qui n’avait pas pris un bon depart non plus fait une course de folie pour terminer 3e de cette finale, Tom est 6e, Arthur 8 .

Cette participation aux PPG cette année était particulière pour moi puisque c’était ma premiere participation dans la catégorie Pro Men, après ma victoire de l’année dernière en Junior Pro c’était une toute autre épreuve. Je suis super content de renter dans le top 10 de la plus grosse SUP race du monde devant des légendes surtout sur ce type de course que j’affectionne le plus. C’est hyper encourageant!

A l’année prochaine Dana Point.

Classement Overall:

  1. Connor Baxter
  2. Danny Ching
  3. Matt Nottage
  4. Michael Booth
  5. Titouan Puyo
  6. Lincoln Dews
  7. Martin Vitry
  8. Travis Grant
  9. Georges Constread
  10. Arthur Arutkin
TotalSUP Newsletter