Fred Bonnef : “Tarifa, c’est le Nirvana du Downwind!”

Installé à Tarifa au sud de l’Espagne depuis plus de 20 ans, le waterman Fred Bonnef connait son terrain de jeux par coeur, véritable paradis du vent, des vagues et du soleil. Après avoir accueilli et coaché des dizaines de stand up paddlers qui sont venus testés les conditions de downwind andalouses ces dernières, années, il lance officiellement le Downwind Center Tarifa, avec l’appui de Fanatic, sa marque sponsor qui le suit sur tous ses projets. Avec Fred, nous partons à la découverte d’un territoire que l’on n’a pas encore traité jusqu’à aujourd’hui et qui se prête à toutes les formes de glisse dont on parle tous les jours sur TotalSUP! SUP surf, SUP Foil, Downwind et Wingfoil… vamos a España!

Salut Fred Bonnef, cela fait quelques années que tu habites à Tarifa en Espagne. Rappelle-nous ce qui t’a amené là bas? Es-tu activement impliqué dans la vie du SUP et de la glisse en Espagne ?

En realité, je suis arrivé à Tarifa a la fin de l’année 2000, il y a déjà plus de 20 ans maintenant !! C’est le windsurf qui m’a amené là bas. Je souhaitais devenir pro, j’étais ultra déterminé malgré les sceptiques, je ne voyais pas ma vie autrement, et même si je n’avais aucune aide, et à mon sens, aucune prédisposition naturelle, j’y croyais et j’essayais de me donner les moyens.

A l’époque où je commençais à aller sur la coupe du monde et les championnats d’Europe, je dormais dans mon camion et travaillais partout où je pouvais, en voilerie, en atelier de shape, en tant que moniteur, dans des restaurants … C’est finalement sur les championnats d’Espagne que je me suis fait remarquer, en sortant quelques grands noms de l’ époque, dont un certain Víctor Fernandez, multiple champion du monde. Tout s’est alors enchainé pour moi, avec de bons sponsors. Je suis arrivé au bon moment en Espagne, et à force de détermination et de passion , je me suis fait ma place là où beaucoup se sont cassé les dents. De cette époque, j’ai gardé énormément de contacts et beaucoup d’amis. J’ai retrouvé certains d’entre eux dans le SUP par la suite.

Photo: Emmanuel Morel / Outside Reef

De ce que je sais, je faisais vraiment fait partie des pionniers de la discipline en Espagne avec Eric Terrien et le catalan Xavi Masdevall. Je pratiquais plus dans les vagues au début (j’ai pris ma première vague avec un sup a Tarifa en 2007 !),  mais je les ai vite rejoint sur les championnats d’Espagne de race, puis sur le fameux premier championnat d’Europe à Sainte Maxime en 2010 , où je finissais 3ème dans ma catégorie, puis sur les Eurosupa où je gagnais dans ma catégorie le classement annuel en 2011, puis sur les étapes de Waterman League (aujourd’hui appelé APP  World Tour) avec un top 10 a La Torche en 2012. En parallèle, je remontais l’été en France pour dynamiser l’une des toutes premières écoles de sup, Windsurf Park le Ponant, avec Jacques Chauvet, et nous avons également créer ensemble le premier site internet dédié au stand up paddle (et oui !!!) : www.sup-rider.com

A l’époque, j’avais également créé une marque de vêtements orientés vers le stand up paddle qui s’appelait Zutee, et je sponsorisais mes potes qui étaient également des noms bien connus : Annabel Anderson, Olivia Piana, Eric Terrien , Belar Diaz, etc.

J’ai toujours été très connecté avec la vie du SUP à la fois en France et en Espagne. J’ai coaché pas mal de monde, et discrètement aidé pas mal de riders dans leurs débuts. Olivia Piana est la plus connue, mais il y en a eu d’autres… Je reste discret par rapport à cela car un athlète réussit avant tout grâce à sa propre volonté, mais je suis fier d’avoir donné des  coups de pouce à certains riders, que ce soit en tant qu’ami, coach, ou organisateur. Sur l’Espagne, j’essaye de créer une dynamique autour du downwind et du foil, je profite de mon expérience en tant que directeur de course et organisateur pour conseiller certains événements qui me le demandent sur la partie sportive. J’ai également essayer de conseiller certains jeunes Andalous, à la fois dans la discipline du sup surf, sup race, et downwind. Je les ai poussés à se bouger et à aller sur les compétitions internationales. Certains commencent à faire parler d’eux :  Fernando Perez Serra et Antonio Morillo sont par exemple pour moi des futurs grands du stand up paddle. Je les ai connus sur les championnats d’Espagne de sup surf, nous avions un rapport particulier car ils ne comprenaient pas qu’un vieil handicapé comme moi puisse les gagner en compétition haha !! Ils étaient certainement meilleurs surfeurs que moi, mais je réussissais à les sortir avec une meilleure stratégie et de meilleurs choix de vagues. C’est a partir de cette époque que j’ai commencé à conseiller certains de ces jeunes et moins jeunes sur la partie mentale, stratégique, et sur certains choix à faire, mais je n’aurai peut être pas dû car maintenant c’est très compliqué pour moi de faire un résultat haha !!


Tu participes aussi régulièrement aux différents Championnats de sup surf  en Espagne. Ça a donné quoi cette année ?

Et bien honnêtement je suis un peu frustré par rapport a mon dernier résultat. Il n’y avait quasiment pas de vagues et je n’ai rien pu montrer. Il faut aussi remettre les choses dans leur contexte : pendant 4 années de suite j’atteins des finales de championnat d’Espagne alors que le niveau est très élevé et que je dois faire face aux limitations physiques et douleurs récurrentes dues à mon accident de la route de 2012. L’année dernière je me retrouve propulsé à la troisième place du classement annuel du championnat d’Espagne et me retrouve donc pour la première fois après mon accident tête de série. Je suis déjá très content de ce que j’ai accompli ces dernières années, mais face aux jeunes qui montent fort, et avec ce statut de tête de série , j’avais à coeur de montrer mon engagement et mon expérience dans les conditions sérieuses. Malheureusement les vagues ne dépassaient pas les 30 centimètres le jour de la compétition, et je sors en quart de finale.

Peux-tu nous présenter ton downwind camp, dates et conditions de participation ?

Je suis effectivement en train de monter ma structure Downwind Center Tarifa. Le camp de downwind est un concept que j’ai commencé à mettre en place en 2013 à La Franqui en France. Cela ne date donc pas d’hier, et j’ai pris beaucoup d’expérience depuis avant de commencer à les lancer dans le sud de l’Espagne. J’ai mis du temps à emmener du monde avec moi sur les runs de Tarifa car je voulais explorer toutes les configurations. Le potentiel pour le downwind dans le détroit de Gibraltar et les environs est infini. Après avoir testé beaucoup d’autres endroits, je n’ai pour l’instant pas vu mieux en Europe au niveau fréquence, diversité, dynamisme, ensoleillement et paysages. Le run n’est jamais pareil. C’est pour cela que je me suis créé une véritable banque de données en notant pendant des années toutes mes sorties selon l’orientation du vent, de la houle, le point de marée, le coefficient, la lune, etc.

Lorsque j’ai accueilli le premier groupe de français de l’Ocean Paddle camp il y a trois ans, j’étais prêt pour cela. Et avec la grande expérience d’Amaury Dormet en plus, nos stages ont connu un vrai succès. Je crois que l’on se complète vraiment bien, avec chacun nos domaines de prédilection mais aussi une volonté commune de faire véritablement évoluer nos stagiaires techniquement à chaque sortie, tout en les mettant systématiquement dans les meilleures dispositions de glisse et de sécurité.

Cette année, nous accueillerons à nouveau des stagiaires avec Ocean Paddle camp du 20 au 26 Février, du 27 Février au 5 Mars, et du 6 au 12 Mars 2022. Il reste encore des places, mais elles partent vite…

Pour ma part j’organise egalement des clinics de downwind sur des fins de semaine  en Avril et Mai en partenariat avec Hoe Nalu , et des clinics “waterman” multi-disciplines cet hiver 2021, et printemps 2022. Je peux aussi organiser des séjours “à la carte” selon les besoins, avec seulement la logistique downwind, avec ou sans coaching, avec ou sans logement, avec ou sans matériel. On me demande également de plus en plus de coachings privés ou en groupe réduit, que ce soit en downwind, foil, ou sup surf …

Quelle variété de conditions est-ce que l’on peut avoir à Tarifa et quels sont les parcours downwind type ?

Le parcours type Tarifa / Bolonia par levante qui est la direction principale fait 13 kilomètres, il monte en puissance crescendo, et dès que le levante est la, c’est le Nirvana du downwind ! L’autre parcours type fait 7 kilomètres, moins dynamique mais très sécurisant. Par Poniente nous avons ces mêmes parcours mais inversés, et ils sont tout aussi bons ! Il y a d’autres parcours magnifiques plus à l’ouest en Atlantique, ou plus a l’est en Méditerranée. C’est sans fin !

Quelle est pour toi la board parfaite pour le downwind ?

Pour moi la planche parfaite pour le downwind est a la fois rapide, stable, et saine en surf. Elle te permet de t’engager en te décentrant de ta technique pour te concentrer sur ta lecture de plan d’eau. Cela depend donc beaucoup des conditions : Pour ma part j’aurai par exemple tendance a préférer une planche style Falcon en dug out dans les conditions de vent légères, petit clapot croisé, petite houle, et plutôt pont plat type Fanatic Blitz pour les conditions plus sérieuses. Mais cela reste un choix très personnel. Une chose est sûre : je vois beaucoup de bons rameurs arriver avec des planches trop étroites sur de vrais downwind. Ici à Tarifa, quand les conditions sont sérieuses, tu souhaites avoir une planche suffisamment stable pour être à l’aise, te déplacer sur la planche sans avoir les jambes qui tremblent, car tu as beaucoup d’autres paramètres extérieurs à gérer !

Depuis deux ans tu travailles sur le Trixionary du stand up paddle. Peux-tu détailler pour nous ce projet et le travail que tu as effectué ?

Le livre Tricktionary version stand up paddle est un projet que j’ai commencé il y a 3 ans et que j’ai achevé il y a peu. Il s’agit d’un livre expliquant du débutant au plus haut niveau toutes les disciplines du stand up paddle et qui dissèque toutes les techniques de A à Z. J’ai tout mis dans ce projet. Je me suis énormément investi, surtout en temps. J’ai passer de nombreuses nuits blanches , j’ai mis toute mon experience, tout mon passé en tant que sportif , coach, organisateur, et j’ai fait appel aux meilleurs mondiaux de chaque disciplines spécifiques pour m’aider . Debutant, touring, aventure, race, downwind, sup surf, sup foil, downwind foil, rivière, yoga … Etc … Tout y est.
Le résultat, ce sont 530 pages de stand up paddle traduites dans 7 langues ,  avec une énorme participation de toutes les personnalités les plus connues du stand up paddle, à peu près autant de femmes que d’hommes soit dit en passant.
Le livre est actuellement en phase de traduction et sera disponible en Février ou mars selon la disponibilité du papier ( Oui c’est un gros problème en ce moment ).

Tu es depuis des années membre du team Fanatic / Duotone. Quels sont les développements auxquels tu as participé pour la collection 2022 ? (SUP, foil, wingfoil)

Pour la collection 2022, j’ai, comme d’autres team rideurs, donner mon avis sur pas mal de produits différents, à la fois en SUP et en Wingfoil, mais j’ai activement participé au développement de la Fanatic Blitz 2022, que l’on voulait plus stable et plus performante , et de la prochaine Fanatic Sky SUP qui est tres typée downwind foil.

TotalSUP: Merci Fred et à très bientôt à Tarifa !

Pour plus d’informations sur le Downwind Center Tarifa:
www.facebook.com/Downwind-center-Tarifa
Pour plus d’informations sur Fanatic, rendez-vous sur :
www.fanatic.com/fr/sup/

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu est le fondateur hyperactif de TotalSUP mais aussi un vétéran du marketing et de la communication web avec plus de 20 ans d'expérience aux côtés des plus grandes start-ups internationales. Son coup de foudre pour le Stand Up Paddle en 2013 l'a amené à construire l'une des principales plateformes d'information en ligne dédiées au SUP, en anglais et en français pour une audience mondiale, et à tourner sa vie de famille résolument vers l'océan.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only