Résultats Vendée Gliss Event 2019 – Le Résumé de Sandrine Berthe

En plus d’être l’une des deux seules étapes en France du groupement d’événements européens placés sous le label Eurotour, le Vendée Gliss intégrait pour la première fois en trois ans une épreuve Waterman avec à la clé un billet d’avion offert par Air Tahiti Nui, Waterman Tahiti Tour et TotalSUP pour le vainqueur chez les hommes et les femmes. Fiona Wylde et Titouan Puyo repartent de Vendée vainqueurs du long downwind technique. Le couple du team RRD Susak Molinero et Paolo Marconi s’imposent sur la technical Race et Pauline Lesther et Joseph Gueguen remportent leur challenge Waterman et s’envoleront pour Huahine en Polynésie Française en novembre prochain pour participer au Watermana. Sandrine Berthe, la waterwoman du team Fanatic France revient pour nous sur ce week-end chargé et sa participation à la compétition.

Photo Georgia Schofield

Bonjour Sandrine, tu rentres juste de ce week-end de compétition à Saint-Jean-de-Monts, quel était ton objectif ?

Mon objectif était de remporter le billet mis en jeu par Air Tahiti Nui & TotalSUP pour la Watermana 2019. Cependant, je souhaitais également me tester au niveau de la longue distance en SUP samedi car  je rentre d’un séjour à Tahiti où j’ai pris part à deux étapes du Waterman Tahiti Tour mais également à la Air Tahiti Nui Paddle Royal Race & la Air France Paddle Festival (ndlr : elle termine à la 4ème place). Malheureusement, j’ai été malade vendredi et je n’étais pas en état de prendre le départ du downwind samedi matin.

C’était ta première participation au Vendée Gliss, peux-tu nous parler de l’évènement ?

Quelle organisation ! C’était génial. Il est souvent difficile dans nos disciplines d’arriver à être dans le bon timing météo, logistique et d’arriver à déplacer autant d’athlètes pour respecter les heures de départ, ce week-end tout était réglé comme une horloge suisse. Bravo à l’organisation.

Photo Georgia Schofield

Photo Georgia Schofield

A notre arrivée vendredi, le temps était digne d’un mois de novembre, pluie et vent ! Nous avons pris part au briefing afin de connaître le parcours et les spécificités mais surtout l’organisation pour se rendre au point de départ. Une centaine d’athlètes et autant de planches à acheminer près de l’Ile d’Yeu pour un downwind de 22 kilomètres jusqu’à Saint-Jean-de-Monts. Il y avait des participants en Sup évidemment mais également en prone et en Sup Foil.

Côté hébergement, nous nous étions organisé une petite collocation entre les tahitiens et d’autres athlètes qui venaient spécialement pour l’évènement Vaimiti et Errol Maoni, Titouan Puyo, Vincent Guillaume, Ty Judson et Médéric mon mari. C’était très sympa de se retrouver et de partager tous ces moments.

Donne-nous tes impressions sur la Longue Distance du samedi

Samedi, il ne pleuvait plus mais le trajet en bateau jusqu’au départ a été assez rude pour les participants, les conditions en mer étaient difficiles. Au lancement de la course, le vent était parfait, jusqu’à 15 nœuds bien orientés mais la houle (+/- 1m50) croisait, ce qui rendait la glisse plus compliquée.

 

La cite balnéaire s’est mobilisée pour l’évènement, le speaker animait les courses et le village d’exposants tout au long du week-end. Ainsi pour toutes les arrivées, le public formait une haie d’honneur et encourageait les athlètes, c’est peut-être l’évènement, auquel j’ai pris part, où j’ai pu voir le plus de spectateurs. D’autant plus que le public était chanceux, de nombreux internationaux étaient présents pour assurer le spectacle : Arthur Arutkin, Mickaël Booth, Ty Judson, Olivia Piana, Titouan Puyo, Annie Reickert, Yuka Sato, Fiona Wylde, …

Sur l’eau de belles batailles ont eu lieu malgré le fait que sur une telle distance et en conditions de downwind, les riders sont éparpillés sur le plan d’eau et il est difficile de connaitre avec certitude son positionnement. Chez les garçons, Titouan Puyo et Arthur Arutkin sont restés longtemps au coude à coude avant que Titouan Puyo prenne la course à son compte et remporte avec une belle avance sur son compatriote. On a la surprise de trouver Boris Jinvresse en 5ème place, ce qui porte à 3 le nombre de français dans le top 5. Les deux australiens Michael Booth et Ty Judson font respectivement 3 et 4. Chez les filles ce sont les spécialistes du downwind qui ont le mieux “performé”: l’américaine Fiona Wylde bien sûr, suivie de la bretonne Amandine Chazot et de l’hawaiienne Annie Reickert.¡

4 SUP foils étaient également au départ, pour deux arrivants et c’est le jeune Titouan Galea qui passe devant Eric Terrien en 2h04 soit 19 minutes après le 1er sup dans une course qui a ressemblé à de la course d’orientation. Eric me disait à l’arrivée ” On avait peu de visibilité. Moi je me suis perdu, j’ai fini par nager 30mn vent de travers pour revenir au bord (mais apparemment Titouan aussi pour trouver la bouée). En foil on va deux fois plus vite que les SUPs c’est donc beaucoup moins évident de chercher la bouée que sur un SUP de 114 pieds.”

Médéric Berthe (Fanatic Sup) après avoir enchaîné quelques compétition en SUP, avait choisi de réaliser la course en prone.  Un peu déçu d’être le seul participant, il a cependant réalisé une belle course compte tenu de la période d’entraînement.

Résultats Sup longue distance hommes

Résultats Sup longue distance femmes

(Erreur ci-dessus, Kjell de Brun est un garçon)

Résultats Sup Foil

Résultats Prone longue distance

Vidéo de la 1ère journée:

La Technical Race du dimanche

Dimanche matin se déroulait la technical race avec beaucoup moins de riders internationaux qui ne s’étaient déplacés pour la plupart que pour la Longue Distance  et la météo était beaucoup plus clémente que la veille. Le vent plutôt Est a permis d’avoir un plan d’eau intéressant pour ce parcours technique. Je ne m’étais pas inscrite sur cette course, préférant privilégier mon énergie pour l’épreuve waterman.

Résultat Technical Race Femmes

1- Susak Molinero

2- Fanny Tessier

3- Vaimiti Maoni

Résultat Technical Race Hommes

1. Paolo Marconi

2. Matthieu Chauvel

3. Stéphane Guiomar

Arrive donc ton épreuve favorite, le Waterman Challenge, comment s’est déroulée ta course ?

Nous étions une vingtaine à prendre le départ de ce Waterman, dont 3 filles et une équipe en relai. L’enchaînement se faisait dans l’ordre suivant : 1Km de nage, 4 Km en prone, 4km en course à pied et enfin 5km en Sup.

L’eau était fraîche (14 degrés), superposition des bonnets obligatoire pour moi qui suis très frileuse. Jurgi Zulaika (spécialiste de la natation) et Pauline Lesther (Triathlète) font un gros départ et prennent une belle avance en sortant premiers de cette première discipline. Je suis pour ma part dans le peloton, la nage n’étant pas ma spécialité.

En prone, le classement commence à évoluer, je suis à la poursuite de Pauline et grapille les mètres, Joseph Gueguen reprend la tête du peloton avant de commencer la course à pied. Il maintiendra alors son avance jusqu’à l’arrivée, poursuivi maintenant par Mathieu Jolivet qui impressionne sur le sable. Ce dernier avouera « en avoir gardé sous les pieds pour pouvoir assurer le dernier parcours en SUP » ! Jurgi complètera le podium.

Le parcours course à pied est très long, nous devons courir pieds nus car nous alternons des passages sur le sable sec et au bord de l’eau. Pauline bonne coureuse ne faiblit pas. La longueur de la boucle en stand up paddle ne me permet pas de venir la rattraper. Elle remporte donc le billet offert par Air Tahiti Nui & TotalSUP pour la Watermana 2019.

Tu as des regrets sur ta gestion de course ?

Je suis satisfaite de ma course, j’ai donné le meilleur de moi-même donc je n’ai aucun regret à ce niveau là… cependant en tant que compétitrice et passionnée de ces formats je suis très déçue de ne pas remporter le billet pour la Watermana.

Les épreuves waterman sont dures, requièrent beaucoup d’entraînement, il faut avoir une intensité élevée sur chaque support mais également gérer les groupes musculaires sur toutes les transitions. A côté de ça, il y a ce cercle de waterman que l’on retrouve à chaque fois et avec qui on passe de superbes moments. On se retrouve d’ailleurs pour la plupart le 22 juin pour la Kelt Ocean Waterman !

Résulats Waterman Femmes

1- Pauline Lesther

2- Sandrine Berthe

3- Vaimiti Maoni

Résultats Waterman Hommes

1- Joseph Gueguen

2- Mathieu Jolivet

3- Jurgi Zulaikai

4 – Médéric Berthe

TotalSUP Newsletter