Vincent Lemaire : “La GlaGla race, c’est une course vraiment unique qu’il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie”.

Vincent Lemaire est une figure bien connue du SUP normand. Il a grandi à Pourville-sur-Mer, tout près de Dieppe et a donné ses premiers coups de rame sur ce spot. Très à l’aise en SUP surf, c’est en SUP race qu’il se distingue le plus, ce qui n’a pas échappé à la marque suédoise Yster SUP qui en a fait son nouvel ambassadeur. Ses épreuves préférées, ce sont celles de l’Alpine Lakes Tour pour lequel il n’hésite pas à traverser régulièrement la France. Il sera bien entendu à Talloires, le 21 janvier prochain, au départ de la plus fameuse course de ce circuit populaire, et l’une des plus grandes en France, la Gla Gla Race.

Bonjour Vincent Lemaire, peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas s’il te plaît ?

Bonjour à tous, je m’appelle Vincent Lemaire, j’habite près de Dieppe sur le littoral Normand, je suis un amoureux de la nature et de l’océan, passionné de SUP race, accro aux courses, à la bonne ambiance et à l’adrénaline qu’elles distillent. Mon SUP me suit partout dans mes road trips, j’adore l’évasion procurée par ce sport, la connexion à la nature, les sensations de glisse. C’est une pratique qui respecte l’environnement dans lequel nous évoluons. Chaque entraînement est une source de progression, il y a toujours un geste technique à améliorer, la marge de progression est énorme, c’est très motivant.

Tu es le nouvel ambassadeur de la marque Yster, peux-tu nous en dire plus sur cette nouvelle marque et quand a commencé ton partenariat avec eux ?

Depuis cet automne j’ai intégré la team Yster en tant que brand ambassadeur, j’ai eu la chance de pouvoir échanger avec Per Vallbo, le fondateur et directeur de la marque suédoise Yster. Je suis très heureux qu’il m’accorde sa confiance dans cette nouvelle aventure, c’est un rêve qui s’accomplit pour moi. C’est une véritable fierté de pouvoir représenter sa superbe marque. J’ai tout de suite accroché au design et à sa philosophie : scandinave et proche de la nature.

Yster signifie fringant et joueur en Suédois. Basé à Malmö, c’est une marque premium, la finition et les détails de conception sont au cœur des priorités de Per. J’aime le fait que ce soit une marque familiale, et proche de la France. J’ai beaucoup d’affinité avec la Suède, ayant des origines familiales avec ce pays, ça me tenait à cœur de pouvoir représenter Yster.

Au niveau du matos, je ride sur la Yster Legend 14’x 23, la open water de la gamme, très polyvalente, prête à affronter toute les conditions. Avec une construction hybride en fibre de carbone et un superbe placage en bois sur le pont, inspiré des bateaux de sport nordiques, elle est vraiment magnifique. La board est très confortable grâce à sa carène à double concave qui lui confère une excellente stabilité et une très bonne tenue de cap, le top ! Les sensations dans les vagues et bumps sont géniales. Le nose tolérant et le tail carré lui donnent un bon contrôle. Son rocker n’est pas trop prononcé, du coup elle est polyvalente, sur le flat elle glisse super bien. Et la construction est robuste. Que du bonheur !

Parmi tes objectifs SUP 2022, la GlaGla race est sur ta liste, c’est une course que tu connais bien, peux-tu nous en dire plus s’il te plaît et quelles sont les choses à savoir pour un débutant pour une première participation ?

Pour moi c’est une compétition parmi les plus importantes dans le SUP race, au pied des Alpes, sur le lac d’Annecy et au cœur de l’hiver, avec les montagnes enneigées en toile de fond, c’est le spot parfait.

En hiver, le lac d’Annecy offre de belles conditions pour le SUP,  il n’y a plus d’activité nautique. Et lorsque la météo est clémente, le lac est un véritable miroir. Les températures sont fraîches début janvier, souvent négatives. L’eau est à 5°c. Pour l’équipement, un longjohn pour le bas et un maillot thermique respirant pour le haut, c’est efficace. Si le risque de chute est important, pour un débutant par exemple, une combinaison néoprène c’est plus sécuritaire. Pour les pieds, des chaussons de surf 3mm sont suffisants, ils donnent  un bon feeling sur la planche. Pour ma part, je n’utilise pas de gants car les mains se réchauffent vite en ramant.

Avec bien souvent plus de 600 participants,  cette course réussit le tour de force de rassembler les meilleurs professionnels mondiaux et les pratiquants loisir pour qui c’est souvent la première compétition. Certains sont là pour la compétition pure, d’autres sont là pour le challenge personnel ou pour les paysages magnifiques. Chacun a sa propre motivation, mais tous sont animés par la passion commune de la glisse en toute liberté et le respect de l’environnement dans lequel ils évoluent. Vraiment unique, la Glagla Race, c’est une course qu’il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie pour tout passionné de SUP quel que soit le niveau.

As-tu une préparation spécifique pour cette course ?

Un bon verre de Calvados ! Non je plaisante, avec modération bien sûr. Je m’entraîne même quand les conditions météo sont moins fun, ça permet de varier les entraînements et de ne pas être pris au dépourvu si la météo n’est pas au beau fixe le jour J. Je fais aussi des bains d’eau froide, faut se motiver, mais ça fait un bien fou et ça renforce le mental et l’immunité.

Je porte une attention sur mon alimentation car elle conditionne la capacité physique et la récupération : une bonne nutrition couplée à un bon entraînement jouent un rôle important.

Autres que la GlaGla race, quels sont tes principaux objectifs 2022 en SUP ?

Au programme il y aura l’Alpine Lakes Tour, j’adore  ce circuit de course, les spots sont magnifiques, l’ambiance au top, c’est toujours une belle expérience.

Quelques coupes de France,  et j’espère les championnats de France, la Normandie Transpaddle  et le circuit Viking Beach Race Cup, entre autres !

Je n’ai pas encore tout planifié, mais simplement  je vais me faire plaisir avec ma planche Yster, faire découvrir cette belle marque et profiter un maximum.

C’est avec plaisir que je partage toutes mes aventures sur mon compte Instagram. A bientôt sur les courses, et bon ride à tous !

Merci beaucoup à toi Vincent, TotalSUP te remercie et te souhaite de belles fêtes, une belle GlaGla Race et une belle saison 2022 avec Yster !

Pour suivre Vincent Lemaire sur Instagram, par ici :
www.instagram.com/vincent_lemaire__/

Plus d’informations sur Yster SUP, c’est par là :
www.ystersup.com

A propos de l’auteur

William Buna

Originaire de Nouvelle Calédonie et passionné de sports outdoor depuis son plus jeune âge, William pratique l’escalade, le snow, le ski, le windsurf, l’apnée, le surf, et le SUP race. Un jour de 2020 en sortant du confinement l’idée lui vient de relier Toulouse à Bordeaux en SUP seul sur la Garonne et depuis le virus du paddle l’a contaminé. Il a participé à la TAWARA et à la D.I en 2021. Psychologue de formation, auteur et musicien, amoureux de belles histoires, vous le croiserez sans doute prochainement au détour d’une course ou d’un cours d’eau à explorer.

To follow William:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only