Woo Downwind Camp en Guadeloupe : les nouveautés 2019

En janvier prochain se tiendra le 4ème édition du Woo Downwind Camp en Guadeloupe. Ouvert à tous, amateurs, pros, les futurs stages arborent quelques nouveautés qui devraient séduire de plus en plus d’adeptes. Rencontre avec Guy Ringrave, organisateur et fondateur de la marque de pirogues Woo Outrigger.

Salut Guy, peux-tu citer 3 bonnes raisons de participer au Woo Downwind Camp ?

Participer au Woo Downwind Camp en Guadeloupe c’est :
– L’assurance de trouver de se retrouver dans des conditions paradisiaques au beau milieu de l’hiver
– La possibilité de progresser, quel que soit son niveau, en profitant des Alizées parfaitement orientés et qui permettent de varier les plans d’eau et les niveaux de difficultés.
– Rencontrer des rameurs de tous les horizons : Américains, Anglais, Canadiens, Finlandais, Suisses et même des Français ! hehe

C’est déjà la 4 ème édition du Woo Downwind Camp en Guadeloupe, pourquoi tant d’amour ?

La Guadeloupe est une île extraordinaire : d’une beauté à couper le souffle, ses paysages sont incroyablement variés et les vents dominants, les Alizés, soufflent 8 mois par an. Réguliers, et orientés parfaitement, ils sont l’assurance d’un séjour Downwind réussi. 
C’est une occasion unique de rompre avec les entraînements hivernaux et de se retrouver à surfer la houle de vent au milieu des tortues et dans une eau à 28°. Rien que ça c’est bon pour le moral, croyez moi. 
La Guadeloupe est située au carrefour de l’Europe et de l’Amérique ce qui permet aux stagiaires d’échanger avec de pratiquants qu’ils n’auraient pas l’occasion de rencontrer autrement.

Quelles sont les nouveautés cette année ?

La première nouveauté n’en est pas une justement et les « historiques » du premier DW Camp me comprendront : nous allons rouvrir la « piste » Port Louis – Ste Rose qui est juste magique.
La deuxième est que Benoit Arribat, Préparateur physique de l’équipe de Voile olympique française et coach sur le Down Wind Camp proposera tous les jours une session renforcement musculaires aux stagiaires et à leurs accompagnants.
La troisième c’est que, pour gagner en efficacité et en rapidité sur les navettes, Alain Morvan qui est venu trois ans de suite en Gwada, passe de l’autre côté de la barrière et sera responsable de la logistique et du parc de pirogue.
Enfin, nous changeons de maison : 350 mètres carrés, une salle de billard, une piscine de 20 mètres… Le bagne quoi.

Est-ce que l’on doit s’y connaître en pirogue pour pouvoir participer ?

Justement non, et c’est la grande différence entre la Gwada et d’autres Downwind Camp : notre ambition première est que les gens progressent, CHACUN A LEUR NIVEAU. Les Alizés sont des vents portants qui soufflent dans une tranche comprise entre 10 et 20 noeuds ce qui permet à tous d’être en confiance. Nous sommes deux encadrants sur l’eau afin de scinder en deux le groupe de stagiaires si besoin et de pouvoir leur prodiguer le maximum de conseils. Les cracks ont bien sûr leur place et trouveront aussi de quoi s’éclater : Benoît ou moi sommes toujours d’accord pour que l’un d’entre nous se tire la bourre avec eux (sourire).

Parle-nous de l’option Villa ?

C’est une demande qui est venue des premiers stagiaires qui résidaient au Canella Beach à Gosier. Nous nous sommes rendu compte que pour le budget d’un hôtel très moyen de gamme nous pouvions louer une maison de rêve et nous retrouver pour des moments de partage tout en respectant l’intimité de chacun.
Cette option est vraiment top car chaque soir au dîner nous pouvons « refaire le match » et débriefer la sortie du jour. Certains stagiaires viennent en couple et je dois dire que, si j’étais sceptique à l’origine, nous avons passé de supers moments tous ensemble !

A quand un downwind camp de SUP downwind ?

On y pense… Laisse moi t’en reparler plus tard si tu veux bien. Sache juste que nous souhaitons vraiment nous investir en Gwada. Nous aimons vraiment cette île et croyons en son incroyable potentiel. Nous finalisons actuellement notre projet mais tant que ce n’est pas signé… 
TotalSUP Newsletter