Vaimiti Maoni gagne le Waterman Tahiti Tour 2018 et s’offre un 3ème titre consécutif

La waterwoman originaire de Teahupoo vient de frapper encore un coup. Vaimiti Maoni, la championne tahitienne de Va’a remporte pour la 3ème fois le titre du Waterman Tahiti Tour dans la catégorie féminine. Rencontre avec cette athlète de haut niveau qui invite le maximum de monde et notamment les vahinés à se lancer dans l’aventure Waterman !

Hello Vaimiti, c’est la passe de 3. Félicitations ! Que représente ce 3ème titre sur le Waterman Tahiti Tour ?

Merci beaucoup TotalSUP. Ce troisième titre représente vraiment une immense joie pour moi, du pur bonheur après des épreuves pas faciles et une belle lutte avec les autres waterwomen.

Peux-tu nous rappeler ton parcours sportif et ton palmarès ?

Je suis issue du milieu du Va’a (ndlr: pirogue tahitienne) où j’ai été, entre autres, médaillée d’or aux championnats de vitesse en V1 500M open dames en 2014 au Brésil, médaillée d’or des jeux du Pacifique en 2015 et plusieurs victoires en équipe. Depuis 4 ans, je me suis lancée dans le Waterman Tahiti Tour, un concept qui m’intéresse beaucoup car cela concerne essentiellement les sports liés à l’eau et permet de varier les supports et les plaisirs.

D’après-toi à qui s’adresse le Waterman Tahiti Tour ?

Le WTT s’adresse à tout le monde, à toutes les catégories d’âges mais il faut pouvoir tenir, avoir un mental pour aller jusqu’au bout des épreuves.

Episode Polynésie 1ère du Waterman Tahiti Tour Round 5 à Teahupoo 

Parmi les disciplines proposées y en a-t-il qui pèsent stratégiquement plus que les autres d’après toi ?

A mon avis, la natation a un poids particulier dans les épreuves du WTT, surtout lors des épreuves de combo qui enchainent SUP, prone et natation et sur lesquelles il ne faut pas trop se laisser distancer pour pouvoir se rattraper sur les autres épreuves de la journée ou du week-end.

Peux-tu nous parler de la catégorie féminine et de la concurrence ?

Malheureusement, nous sommes encore peu nombreuses à participer à toutes les épreuves du WTT. Ce sont en général les mêmes compétitrices qui s’inscrivent chaque année et l’ambiance est excellente entre nous. Le fait que le Waterman Tahiti Tour permettent aussi aux athlètes de ne participer qu’à une seule épreuve, certaines ne viennent que pour une seule discipline, comme par exemple Heilani Cronsteadt qui est une concurrente redoutable sur le prone.

Que dirais-tu aux vahinés, notamment dans le milieu du Va’a qui hésitent encore à se lancer sur le WTT ?

Je les encourage vivement à se lancer dans le Waterman Tahiti Tour, l’ambiance est conviviale et géniale. Les récompenses sont les mêmes aussi bien pour les hommes que pour les femmes, ce qui n’est pas le cas dans le milieu du Va’a. Ça permet aussi d’être un vrai complément d’entraînement pour le Va’a et de diversifier la pratique sportive sur l’eau.

Aura-t-on le plaisir de te retrouver au Watermana fin novembre et sur le WTT en 2019?

Malheureusement, je pars en vacances durant le Watermana cette année. Par contre, je compte bien participer au WTT 2019 et au Watermana 2019 !

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only