SUP Clinic avec Lina Augaitis à Vancouver, paradis du flat water

18th June 2014

 

Il n’y a pas de meilleure façon de s’intégrer dans la société canadienne que de participer à un Clinic de Lina Augaitis qui est un exemple parfait de dépassement de soi. Récemment arrivée à Vancouver, au Canada et originaire de Barcelone, Andrea Macia, fan d’AcroSUPYoga et pratiquante de SUP, nous raconte son expérience:

SUP Vancouver a organisé le 7 juin le CLINIC le plus attendu par l’équipe féminine de rameuses de la ville dans la English Bay.

Un groupe assurément très dynamique, composé de neuf filles, parmi lesquelles certaines font actuellement des compétitions. Pour la majorité d’entre elles, il s’agissait de dépasser le développement des techniques de pagaie, il était aussi question d’établir le lien entre l’esprit et le corps. Cette connexion qui se fait les jours précédant une compétition, pendant et après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Lina Augaitis, championne du monde de SUP lors de l’ISA WORLD 2014 au Nicaragua et seconde lors de la technical race, est un modèle idéal pour nous parler de ce qui existe au-delà des techniques de rame de base en SUP.

Le CLINIC s’est déroulé en 5 parties:

1. Des exercices de Fitness et de SUPYOGA

Dans les villes comme Vancouver, où l’on peut profiter d’un plan d’eau au quotidien, il est essentiel de combiner le fitness, le yoga et la rame en un seul entraînement, comme l’explique bien Lina Augaitis.

Ses entraînements ont lieu 3 à 4 fois par semaine. Chaque séance dure environ une heure. Bien qu’elle ne se considère pas comme une personne extrêmement souple, elle intègre dans son entraînement une bonne base d’étirements au préalable pour relaxer les muscles et l’esprit. Une fois sur la planche, l’entraînement se transforme en mouvements dynamiques avec une combinaison d’exercices de remise en forme durs et agressifs (pompes, redressements assis et équilibre) et des séries de sprint à partir de 20”-30” progressivement pendant le reste de l’heure.

2.Techniques de rame

Neuf filles avec une combinaison parfaite de toutes les planches existantes: planche loisirs, de course et gonflables sur l’eau. Pour cet exercice, Lina a souligné l’importance du mouvement du corps, avec le mouvement de rotation du poignet sur la partie supérieure de la rame, l’importance de la force de tourner la tête et le genou à l’opposé de la rame, la levée de rame à hauteur des pieds, le fait d’anticiper l’entrée de la rame dans l’eau et la respiration. Plusieurs tours ont été fait, en appliquant chaque technique, sous le contrôle strict de Lina qui a corrigé individuellement les membres du groupe.

3.Techniques de rame en sprint

La position des pieds en mode surf, flexion du corps en upwind, serrer les dents et ramer fort et le plus rapidement possible sans s’arrêter pendant 20”, par série de dix. Ce fut sans doute l’épreuve la plus difficile mais, la préférée des filles.

4.Drafting

Lina a beaucoup insisté sur l’importance du drafting pendant la course dans ses explications. Il est primordial de savoir comment stopper un drafting pendant une compétition et supprimer la puissance de traction qui s’établit entre les planches. Lina a organisé un exercice qui a consisté en la création de deux groupes formant un “train” de drafting entre les planches et la dernière de chaque file devait obtenir la première position en sprint.

Ces exercices difficiles montrent le dévouement, l’agressivité et la constance des entraînements de Lina au quotidien.

5. Conseils en alimentation, en hydratation et ronde de questions

Nous arrivons à un point crucial pour Lina, l’hydratation. Deux jours avant n’importe quelle course, elle s’inquiète uniquement de maintenir son corps hydraté. Elle a d’excellentes notions en alimentation et un groupe de coaching l’aide à prendre les meilleures décisions pour ses entraînements.

Pendant les deux heures et demi du CLINIC, Lina nous a prouvé qu’elle était capable de tout. La famille, son travail en tant que professeur de SUP pour des enfants, les entraînements et les compétitions sont la combinaison parfaite pour être HEUREUSE, bonheur que, sans aucun doute, elle a su nous transmettre.

Phrases cultes de Lina:

“Je ne me considère pascomme une personne souple”

“Deux jours avant n’importe quelle compétition je me focalise uniquement sur mon hydratation”

“Je continue à me sentir très nerveuse avant de commencer n’importe quelle course”

“Quand je suis sur la ligne de départ d’une course technique, mon esprit s’embrume, je ne pense pas, j’agis seulement”

“J’ai le soutien infaillible de mon mari pour le rythme de vie que je mène”

“Ce que je me dis à moi-même quand je suis en train de faire une course compliquée c’est: allez LINA, tu peux le faire, AIMES ce que tu fais !!”

Merci à SUP VANCOUVER, à Kristy Wright pour l’organisation, à TotalSUP pour la publication et à SPS pour le matériel nécessaire de SUP.

Pour plus d’information sur les exercices de SUPYOGA et d’ACROYOGA, vous pouvez visiter le blog http://acrosupyoga.tumblr.com/

Si vous voulez contacter Andrea Macia, vous pouvez le faire sur les liens suivants:

www.facebook.com/alea.SUPyoga

Twitter and Instagram: @alea_supyoga

 

TotalSUP Newsletter