La Fédération Française de Surf annonce une possible inclusion du Stand Up Paddle aux JO 2024

Annecy, France – Le SUP Race aurait-il fait un grand pas de plus vers les Jeux Olympiques cette semaine ? Dans une interview en direct diffusée sur Facebook depuis le championnat de France de SUP Race qui se déroule ce week-end à Annecy, le conseiller technique national de la Fédération Française de Surf (FFS), Serge Lougarot, a annoncé hier que le stand-up paddle (SUP) pourrait être inclus dans les Jeux Olympiques de Paris en 2024 suite aux discussions en cours entre le président de l’ISA (International Surfing Associtation) Fernando Aguerre et le Comité International Olympique (CIO).

Plus tôt cette semaine, un article du journal L’Equipe révélait que l’ISA faisait des progrès considérables dans ce sens.

La décision, qui n’a pas été officialisée à ce jour, pourrait être annoncée plus tard cette année. “Il faut être prudent et raisonnable”, a déclaré Serge Lougarot, “on ne peut rien confirmer du tout pour le moment, c’est un projet qu’on attend et sur lequel on travaille mais rien n’est encore décidé. On ne peut pas encore crier victoire, mais ce qui est certain, c’est que nous devons nous préparer à la possibilité d’inclure le Stand Up Paddle comme sport olympique. Si cela arrive, cela pourrait signifier un changement très rapide pour toutes les personnes impliquées. En France, cela signifierait très probablement le désignation d’un centre d’entraînement olympique, d’un entraîneur national, d’un préparateur physique, d’un nouveau statut professionnel pour les athlètes avec beaucoup plus de responsabilités et de devoirs et aussi l’arrivée de subventions importantes. En ce moment nous avons un centre d’entraînement à Biarritz pour nos surfeurs, mais, encore une fois, rien est encore défini. ”

“Quant à savoir où se déroulerait l’événement, nous discutons de diverses possibilités, mais la Seine à Paris serait un lieu fantastique pour la Longue Distance. Nous avons même évoqué la possibilité d’avoir un événement de masse, avec les athlètes olympiques en tête et des centaines, voire plus de 1000 paddlers amateurs derrière “.

Si tel était le cas, difficile de ne pas penser que le format de cette Longue Distance olympique pourrait être calqué sur celui de la Nautic Paddle Race du Salon Nautique de Paris, à laquelle est associé TotalSUP tous les ans. Il s’agit de la course avec la jauge de participants la plus importante au monde avec 800 participants en 2019.

Serge Lougarot a également adressé un message au comité d’organisation français, le COJO, “il faut vraiment envisager d’inclure le SUP à Paris 2024, pour la simple raison que nous avons des athlètes incroyables qui pourraient remporter pour la France de nombreuses médailles!”.

Répondant à une dernière question sur la taille possible des délégations de stand up paddle, Serge Lougarot a indiqué que la compétition serait a priori ouverte à 10 athlètes masculins et 10 athlètes féminines.

Pour rappel, le mois dernier, le tribunal arbitral du sport (CAS) a statué que l’ISA et l’ICF, la Fédération internationale de canoë pouvaient organiser des épreuves de Stand Up Paddle, mais que l’ISA était désormais la seule fédération internationale pouvant gouverner le sport au niveau olympique. Il y a déjà deux semaines, Fernando Aguerre avait admis dans un entretien avec la Fédération Portugaise de Surf, qu’il avait eu une discussion avec le CIO au sujet de la présence du SUP aux Jeux Olympiques de Paris 2024 peu après l’arbitrage du CAS. “Dès que la décision du CAS a été rendue, nous n’avons pas perdu de temps à avoir une première discussion avec le CIO et le COJO (Comité d’Organisation des Jeux Olympiques) sur l’inclusion du SUP à Paris en 2024”, a-t-il déclaré.
“C’est toujours une discussion en cours, mais il va sans dire, et tout comme avec le surf, nous continuerons à pagayer dur […] Notre plan est de continuer à promouvoir de manière proactive l’inclusion du SUP dans le programme olympique, mais aussi dans tous les autres grands jeux multisports sous le patronage du CIO », avait-t-il déclaré.

Enfin il avait ajouté “Le SUP a déjà été confirmé au programme des prochains Jeux Panaméricains en 2023 et des Jeux Asiatiques de Plage en 2021.”

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu is the hyper-active founder of TotalSUP and a multilingual online marketing veteran with more than 20 years of experience working for top international internet companies. His love-at-first-sight for Stand Up Paddling in 2013 led him to build one of the leading online media dedicated to SUP in English and French and to turn his family lifestyle towards the ocean.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only