Watermana 2018 – Puatea Ellis: “Le corps et le mental seront mis à rude épreuve”

Alors que plus d’une vingtaine d’athlètes sont en train d’arriver sur l’île de Huahine depuis la France, l’Espagne et les Etats-Unis et bien entendu, l’île voisine Tahiti, Puatea Ellis, waterwoman tahitienne par excellence, nous donne un avant-goût de ce qui attend les participants au Watermana 2018. L’ambassadrice Air Tahiti Nui ultra-capée dans une demi-douzaine de sports, connaît bien les épreuves waterman de l’organisateur Stéphan Lambert et de sa structure Kainalu XT. Cette année c’est du côté de l’organisation que Puatea participera à cette nouvelle édition du Watermana.

Bonjour Puatea, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Puatea ELLIS, je suis née à Papeete, Tahiti et j’ai 36 ans. Je suis maman du petit Mataiva – 8 ans – et je suis Sapeur Pompier Volontaire depuis 5 ans.

Peux-tu nous rappeler ton palmarès sportif ?

*Championne de Polynésie en Natation de 1991 à 1993 toutes catégories
*Championne de Polynésie 2016 SUP
*Championne de Polynésie 2016 BODYSURF
*WATERWOMAN 2016
*4ème mondiale Bodysurf 2017 catégorie 30/39
*5ème mondiale Bodysurf 2018

Comment décrirais-tu le Watermana ?

Le WATERMANA, c’est une sorte de cerise sur le gâteau. Dans l’esprit, c’est un petit mix du “Waterman Tahiti Tour” et du “BIG SUP Waterman Explorer”, deux autres types d’événements organisés par Kainalu XT. Ca me rappelle la 1ère édition du Waterman Explorer à Rangiroa aux Tuamotu. On l’a plus jamais fait celui là… Un délire de zombie. D’ailleurs je me suis découverte là bas! Mon mental et mon corps ont été mis à rude épreuve. Ha! Mais quel souvenir!!!

Bon après le Watermana c’est différent quand même…

Tu n’as pas le choix. Soit tu fais tout (natation en eau libre, SUP, Prone et son lot de surprises…), soit tu restes sur le banc de touche. En règle général, le Waterman Tahiti Tour et les épreuves partenaires qui constituent le Waterman World Tour préparent les athlètes physiquement et mentalement au cours de l’année afin d’être fin prêt pour le Watermana.

Par contre les distances sont plus grandes, doublées, triplées voire même quadruplées… Bon évidemment on ne sait rien avant chaque épreuve. Cette année les distances et le déroulé des épreuves principales ont été annoncés, mais il faut s’attendre à ce que les choses ne se passent pas exactement pareil que sur le papier.

L’événement dure plus longtemps aussi. 7 journées du lundi au dimanche.
Cette année on a rajouté une épreuve qui ne compte pas pour le classement global. Une course de Va’a, en relais pour les athlètes du Watermana mais ouverte à tous ceux qui veulent y participer. Ce sera l’occasion pour tous de découvrir notre sport local et traditionnel qu’est la pirogue tahitienne.

Tu connais bien Huahine, peux-tu nous décrire cette île ?

Huahine, surnommée la Belle femme est une île Authentique calme et paisible. Elle vit presqu’au ralenti. Et ça j’adore. Le temps est comme suspendue. J’ai hâte d’y être…

Huahine a gardé son authenticité que j’ai connu il y a 25 ans. Les habitants sont toujours aussi accueillants. L’île s’étend sur 2 massifs montagneux, Huahinenui (grande Huahine) et Huahine iti (petite Huahine). J’ai eu l’occasion d’admirer chaque recoin de l’île lors des étapes du Waterman Tahiti Tour 2017 (BIG SUP Explorer, WTT round 3 et Watermana). On peut ressentir son MANA (ndlr: “force spirituelle” en tahitien) si l’on sait s’y recueillir et plus d’une légende conte Huahine.

Les parcours en lagon sont magnifiques ! Il y en a pour tout le monde, débutant ou confirmé.

Lors du Watermana 2017 nous avons eu comme épreuve, une randonnée pédestre avec un départ à 5:00 du matin, réveil secoué à 4:30 pour tous. Nous sommes arrivés au pic a 8:00. Vue imprenable sur toute l’île. Magique.

Une autre épreuve consistait à sauter à 10 mètres de haut d’une falaise. L’adrénaline qui monte et le rythme cardiaque est à son max, le lâcher-prise est à porter de main. GO!!!

Donc oui, Huahine est belle et bien une destination qui a conquit nos coeurs de WATERMAN.

Quel est ton rôle au sein de l’organisation du Watermana cette année ?

Je ne participe pas au Watermana en tant que compétitrice. Depuis le début de cette année j’ai intégré le comité organisateur de KainaluXT en tant que coordinatrice. C’est à dire qu’avant chaque évènement, le boss (ndlr: Stéphan Lambert) me donne sa MGO (marche général des opérations hahaha). Je dois alors tout coordonner avec les sponsors et partenaires, les impressions sur les textiles, récupérer les supports visuels, rassembler toute la logistique et m’assurer que tout soit prêt le jour J. Et encore beaucoup de choses.

Que peux-tu nous dire sur ton parcours de Watermawoman ?

Depuis 2014, cela fait 4 ans que je suis sur le Waterman Tahiti Tour. Et chaque année j’ai un objectif à atteindre. Je suis montée en puissance et en 2016 j’ai raflé tout mes championnats. J’ai fini d’ailleurs cette année là avec une hernie discale et 2 semaines sous Morphine. Mille et une question plus tard j’ai fini par comprendre et je me suis requinqué.

Grâce au programme Ambassadeur Air Tahiti Nui, je me suis retrouvé sur la scène internationale pour participer aux grandes compétitions de SUP (Carolina Cup, 11 city Tour, Pacific Paddle Games).

Et grâce à une amie de Californie qui m’a transfère un lien pour participer au Championnat du monde de Bodysurfing, je me suis retrouvé également propulsée dans cette discipline.

J’ai fini par me poser et réfléchir sur tout les conseils qui m’ont été donné par Stephan et par mon sponsor. Sur l’utilité que peut m’apporter ce partenariat et également pour mon île. C’est comme ça qu’est né mon rêve de pérenniser la diversité des sports aquatique de compétition en Polynesie et de transiter sur la voie touristique.

Que penses-tu de la liste d’athlètes qui participe au Watermana cette année ?

Je trouve que cette année c’est un cru spécial France avec la sélection de TotalSUP qui comporte 12 français à laquelle on peut rajouter Manue Bescheron qui a remporté l’édition 2017 et certains accompagnateurs qui participeront également. J’ai suivi les préparations pour certains d’entre eux. Ca va être du lourd!

Je me permets quelques conseils préventifs:
– Il faudra être très attentif à son corps puisque nous sommes en saison chaude et humide.
– Boire de l’eau souvent. Ici ça transpire beaucoup.
– Il faudra se protéger du soleil. Donc crème solaire pour le visage, les mains et les pieds. Le reste du corps sera couvert. On y a pensé. Des lunettes de soleil.
– Et du spray anti-moustique.

Un petit mot pour les athlètes qui démarreront le Watermana lundi ?

Simplement le rappel des 3 slogans des événements Waterman de Kainalu XT :

“Ne vous attendez à rien… Soyez prêt à tout”
“Aptitude / Motivation / Attitude”
“GO DEEPER”

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only