Maxime Hainneville, “le SNSM Morbihan Paddle Trophy, c’est THE EVENT !”

Quand on goûte au Morbihan Paddle Trophy, difficile de ne pas y retourner … et encore plus quand on est vannetais ! Maxime Hainneville, morbihanais depuis trois ans, nous présente l’un des événements qui lui tient le plus à coeur dans le circuit de SUP race français, le SNSM Morbihan Paddle Trophy. Inséparable de sa compagne Capucine qui, tout comme lui est une vraie touche-à-tout de la glisse, ils n’ont de cesse de célébrer ensemble sur l’eau, et les réseaux sociaux, leur toute récente collaboration avec la marque SIC Maui et le groupe Tahe Outdoors (l’ancien groupe BIC), partenaire historique de l’épreuve et implantée comme eux, à Vannes. Après une première participation en Loisirs en 2019, remportée haut la main et qui lui a servi de déclic, Maxime revient à Auray, à quelques kilomètres de chez lui, cette fois pour s’attaquer à plus costaud. Mais si l’esprit de compétition est bien présent, c’est aussi pour l’ambiance exceptionnelle de l’événement qu’il enfourchera sa SIC Atlantis, les 2 et 3 octobre prochains!

Salut Maxime, peux-tu nous faire ta fiche d’identité pour commencer et notamment nous détailler ton historique sportif jusqu’à aujourd’hui.

Bonjour Mathieu, j’ai maintenant 28 ans, je suis originaire du Havre ou j’ai fait l’école de la marine marchande, et j’habite sur Vannes dans le Morbihan depuis maintenant 3 ans. La mer a toujours occupé une place importante dans ma vie, j’ai beaucoup régaté en voile à Haut-niveau et à l’international, sur des catamarans de sports avec et sans foils (J’ai d’ailleurs hésité à en faire mon métier). Puis il a été difficile de gérer en parallèle le travail et le projet sportif en équipage. J’ai donc décidé il y a 3 ans de me consacrer à fond au SUP, au Wing foil, kitesurf, surf……des sports solitaires, plus facile à concilier avec le métier de marin.

Tu as participé une fois au Morbihan Paddle Trophy en loisirs. Que peux-tu nous dire de cet événement que tu as déjà vécu de l’intérieur et d’après toi quelles sont ses spécificités ?

En effet je me suis mis plus sérieusement au SUP race il y a 2 ans, juste après l’édition 2019 du Morbihan Paddle Trophy, où j’ai participé en loisirs et où je termine 1er.

Comme sur beaucoup d’évènement de SUP, l’ambiance y est chaleureuse, il n’y a pas besoin d’être champion du monde pour venir y participer et se faire des “copains”. C’est d’ailleurs un des points fort de cette discipline, l’AMBIANCE. Vous pouvez venir faire un check au champion du monde Titouan Puyo sans même le connaitre, il vous répondra avec le sourire :).

Il suffit d’avoir un SUP pour venir participer. Pour ceux qui veulent juste se promener, il y a la “marche sur l’eau”, un petit parcours encadré pour ramer en sécurité ou juste le plaisir compte. Ensuite selon votre niveau et votre motivation il y a 3 courses proposées, loisirs(8km), raideurs (15km) et élites (19km).

Il y a un gros dispositif d’organisation pour cet évènement, tout d’abord un village avec de l’animation, du monde sur le parking, mais aussi des bateaux sécurité en mer.

Les courses se passent dans le Golfe du Morbihan, environnement magnifique. Vous ramerez au milieu de dizaines d’iles, un plan d’eau relativement plat et quelques vieux gréements.

L’avantage du Golfe, c’est que quelques soit les conditions de vent, il est toujours possible de faire un parcours sympa.

Toi qui es Vannetais, que dirais-tu de la place qu’occupe cet événement chaque année dans le calendrier breton ?

Le Morbiham Paddle Trophy représente à mes yeux “THE EVENT” de la bretagne en SUP race. C’est toujours sympa de ramer chez soi avec des centaines de participants, du débutant à l’expert. Même si j’ai l’habitude de ramer ici, cela donne une autre vision du golfe.

Les 2 et 3 octobre prochains, tu y retournes mais beaucoup plus entraîné que lors de ta première participation. Est-ce que le fait d’y aller en mode compétition change ta perception de l’événement ?

J’y retourne plus entrainé certes, mais ma perception reste la même. Je vais découvrir un nouveau parcours, celui des élites, ramer avec les copains, et donner le meilleur de moi-même. Y aller en mode compétition n’enlève en rien le côté bonne ambiance. J’ai d’ailleurs du mal à ramer en promenade… J’ai toujours cette envie de me donner au maximum.

On te voit hyperactif et touche à tout sur l’eau cette année, surtout en SUP race et Wing foil. Peux-tu nous présenter tous tes “jouets” ?

Le SUP race et le wing foil sont devenus mes 2 disciplines principales. J’ai mis de côté le kitesurf pour me consacrer à la Wing, nécessitant des conditions similaires.  Pratiquant tout ça avec ma femme Capucine on possède pas mal de matériel, mais rien en double, on peut donc varier régulièrement.
Nous étions dans un premier temps RIDERS pour le magasin TAHE OUTDOORS STORE, qui se situe à Ploeren à côté de Vannes. C’est un peu le magasin “usine” de l’entreprise Tahe Outdoors qui se situe sur Vannes. Le magasin vend du matériel de surf, de sup et de Wing, de la marque SIC Maui ou Tahe.
Puis nous sommes devenus ambassadeurs SIC Maui France.
De plus c’est sympa d’avoir le shop proche de la maison, je m’y arrête régulièrement y boire un café et parler matos.

Nous naviguons donc exclusivement en matériel SIC.

En SUP nous avons une RS 14/23 et une Atlantis 14/22. J’ai une préférence pour l’Atlantis et Capucine pour la RS.

En wing foil / sup foil nous sommes équipé avec la gamme RAPTOR de chez Sic, une planche de 80L, une de 105L, les foils Raptor puis les ailes de wing en 3, 4 et 5m.

Quelle board est-ce que tu comptes utiliser pour le Morbihan Paddle Trophy et peux-tu nous dire pourquoi par rapport aux conditions offertes par le Golfe du Morbihan ?

Pour le Morbihan Paddle Trophy, je vais utiliser l’Atlantis en 14/22, elle fonctionne dans toutes les conditions. Suivant les conditions de vent, on peut avoir de la mer plate avec quelques vagues de bateaux, ou bien un petit clapot s’il y a entre 10 et 15 nœuds de vent. Même si le vent monte plus fort il pourra y avoir un clapot plus gros, mais ça restera raisonnable. C’est devenu ma planche à tout faire.

Tes aventures de glisse tu les vis quasiment toujours avec Capucine ta compagne, une relation mise en exergue à travers de nombreuses photos et vidéos magnifiques sur les réseaux sociaux. C’est comment la vie de waterman à deux ?

J’ai la chance de pouvoir partager tout ça avec ma femme Capucine en effet. Nous adorons naviguer ensemble, que cela soit en surf, en kite, en sup ou en Wing. J’ai maintenant du mal à aller naviguer sans elle, et inversement. D’une part au niveau sécurité, on veille l’un sur l’autre, mais je suis également son “entraineur”, il peut m’arriver de hausser le ton sur l’eau (rires), et de mon côté j’essaie d’être le plus fort sur le spot pour l’impressionner (rires).

Ça facilite l’organisation du Week end ou les destinations de voyage d’avoir cette passion en commun.

Concernant les photos et vidéos, être à 2 ça facilite la chose, cependant ce n’est pas la priorité. On privilégie le plaisir, puis si on est fatigué, ou si on fait une pause, on fait quelques photos.
En bref, c’est vraiment cool.

Un dernier petit mot pour ceux qui veulent s’inscrire au Morbihan Paddle Trophy les 2 et 3 octobre prochains ?

Pour les compétiteurs, inscrivez-vous, si vous voulez atteindre vos limites et vous donner, le parcours vous le permettra, et en plus dans un paysage magnifique.

Pour les “amateurs”, n’hésitez pas, il n’y a pas de niveau “minimum”, il y aura le côté convivial, et le côté découverte de la compétition si c’est que vous recherchez.

En tant qu’organisateur d’un évènement de SUP convivial en Bretagne nord, accessible à tous, je vous garantis que vous ne serez pas déçu.

Pour vous inscrire au SNSM Morbihan Padlde Trophy, c’est par ici :
http://morbihanpaddletrophy.fr/

Plus d’informations sur SIC Maui:
http://sicmaui.com/

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu is the hyper-active founder of TotalSUP and a multilingual online marketing veteran with more than 20 years of experience working for top international internet companies. His love-at-first-sight for Stand Up Paddling in 2013 led him to build one of the leading online media dedicated to SUP in English and French and to turn his family lifestyle towards the ocean.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only