Morbihan Paddle Trophy, les Frères Cloarec Jouent à Domicile !

La prochaine édition du Morbihan Paddle Trophy ce week-end sera l’occasion de voir deux graines de champion à l’oeuvre sur leur terrain de jeu! Chez les Cloarec, le SUP est une histoire de famille et dans les pas du papa Jean-Michel, les frérots Matisse et Tristan, se sont lancés avec force et application dans l’aventure du SUP Race avec des résultats qui commencent à faire parler d’eux. Profitant d’une émulation sans précédent dans le Golfe du Morbihan avec le Morbihan Paddle Club qui, après quelques mois, rassemble déjà plus d’une cinquantaines de riders, et coachés par Gaétan Séné l’un des meilleur techniciens de la discipline, Matisse et Tristan Cloarec sont de parfaits sparring partners qui avancent à pagaies de géant. Portraits croisés.

Bonjour Matisse et Tristan, pouvez-vous vous présenter individuellement ?

Hello, je m’appelle Matisse, et j’ai 16 ans… J’étudie à Vannes, je suis en classe de 2nde. J’ai commencé le Sup Race à l’âge de 13 ans, les petites compètes ont commencé et puis mon frère est arrivé, la motivation tout seul n’était pas facile tous les jours, je m’entrainais avec papa, mais mon frère est monté rapidement à mon niveau et ça nous a permis de trouver la motivation qu’il fallait pour renchérir sur des compétitions de plus en plus importantes.

Salut, moi c’est le grand frère Tristan. J’ai 18 ans et je suis en Terminale ES à Vannes. Véliplanchiste à la base depuis maintenant une dizaine d’année, le paddle n’est arrivé que tardivement vers mes 15 ans et depuis je pratique ces deux sports en osmose totale. Passionné des sports de glisse c’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers le SUP race.

Ce week-end vous serez au Morbihan Paddle Trophy, quelle place cette course occupe-t-elle pour vous ?

Nous  allons participer respectivement à notre 3e (Tristan) et 5e édition du Morbihan Paddle Trophy. Cette année le parcours élite fait 29km, ce qui peut être vraiment intéressant pour découvrir toutes les îles du golfe et ce qui est génial pour amuser avec tout les courants qui est quelque chose propre au golfe du Morbihan.
Cette année c’est une étape de coupe de France 14′ ce qui est top car c’est juste à côté de chez nous. En espérant qu’il n’y ait pas de trop vent (29 bornes avec du vent mal orienté c’est long… même avec les courants) cela risque d’être une course vraiment intéressante à tous points de vue puis ça permet aussi d’en apprendre un peu plus sur ce beau terrain de jeu qu’est le Golfe du Morbihan. Pour cette nouvelle édition, l’organisation propose 4 parcours de distances différentes ce qui permet au plus grand nombre d’y participer, aux plus jeunes comme aux moins expérimentés et ça c’est top car ça permet de faire découvrir peut être à certains ce nouveau sport en pleine émulation . 
Et puis après le Morbihan paddle trophy let’s go à La Baule pour la Paddle Summer Cup !

Qui est le moteur entre vous deux ?

Aujourd’hui nous avons quasiment le même niveau donc il n’y a pas vraiment de moteur, et je pense que c’est un énorme avantage. Cela nous permet vraiment de nous pousser l’un et l’autre, de nous entraider et de nous donner au maximum sur l’eau, prendre un maximum de plaisir ensemble. Le gros avantage d’être deux et d’avoir le même niveau c’est que ça nous permet de débriefer, de revenir sur un point que l’un a mieux ou moins bien réussi que l’autre. Donc il n’y a pas vraiment de moteur entre nous deux mais davantage une énergie qui nous pousse à nous donner au max, à s’entraîner et à se motiver mutuellement.

Comment vous entrainez-vous ? Avec quel coach et quels partenaires d’entrainement?

On est coaché depuis cette année par Gaétan Séné. On n’a pas vraiment de plan d’entrainements précis ou de dose d’entrainements établie, tout dépend de notre emploi du temps, et des trucs qui peuvent venir perturber la semaine. En général en semaine on va essayer de s’entraîner 2 à 4 fois en alternant entre sorties plus typées cardio et d’autres d’avantage axés sur de la puissance/résistance. En revanche pendant les vacances on essaye de s’entrainer tous les jours. Gaétan, habite à 15 minuntes de chez nous donc on rame vraiment souvent avec lui, ça lui permet de corriger nos défauts et de suivre nos entrainements et à nous d’avoir un réel suivi direct et rapproché et c’est vraiment bénéfique. En plus de cela avec le nouveau club tout récemment créé, le Morbihan Paddle Club, il y a une vraie dynamique et c’est vraiment motivant pour s’entrainer à plusieurs entre ami.e.s.

Quel est votre palmarès actuel ? Et quel est le résultat dont vous êtes le plus fier?

Matisse : Mon palmarès… Je vais prendre les deux dernières courses qui ont été pour moi les plus importantes 1) Paris Sup Crossing : 1er Overall en Open, 1er Cadet 2) Ré Sup Contest : 1ere journée: 4ème Overall, 1er Cadet – 2ème journée, 2ème Overall, 1er Cadet. Résultats dont je suis le plus fier : Coupe de France ré sup contest

Tristan : Etant donné que cela ne fait que peut de temps de je rame mon palmarès n’est pas dingue, habitué aux top 15-20 je commence tout juste a touché enfin au top 10 de beaucoup de courses mais il y a quelques courses dont je suis fier : le Nautic Sup Paris Crossing : 2e sur 600 – Championnats de France 14 2017 : 4e junior  – Coupe de France 12’6 Ré sup contest : 3e open / 3e scratch – Oxbow kelt ocean race 2018 : 6e scratch – Lorient Paddle Race 2018 : 4e scratch – Mais il y a un résultat qui m’a marqué plus que les autres, c’est ma 4e place en junior lors des championnats de France 14 à Crozon, on avait eu des conditions magiques et c’est a cette course que j’ai pris le plus de plaisir a glisser. Ca reste à ce jour mon plus beau downwind…

Avez-vous déjà des objectifs à moyen terme? (2/3 prochaines années)

Tristan : Je n’est pas de réels objectifs, les études ça c’est sûr, et continuer à faire le maximum de courses et à donner le meilleur de moi-même mais avant tout de prendre du plaisir, puis on verra bien ce qu’il se passe… Une chose est sûre, c’est que maintenant que je suis passionné moi et mon frère on est pas près d’arrêter le SUP. Ce sport nous a vraiment énormément rapproché l’un l’autre, on a rencontrer de superbes personnes et c’est un bel esprit qu’on retrouve dans ce sport donc on compte pas s’arrêter la ! Prendre un MAX de plaisir avec les copains sur les courses…

Matisse : Mes objectifs.. que dire.. se mettre un max de courses sous les dents, continuer à voir les copains sur les courses, discuter avec eux, créer des choses ensemble… passer du bon temps avec tout le monde quoi ! Mais il faut quand même resté dans le sérieux, mon réel objectif étant sur chaque course de donner le meilleur de moi-même, dépasser mes limites à chaque fois et puis garder le « bel esprit ».

Où en êtes vous question sponsors et matériel?

Nous n’avons aucun sponsor. C’est Papa et maman qui achètent tout le matériel: pagaies, sup race, sup surf, on sait que c’est un gros sacrifice qu’ils font là… En revanche on a la chance d’avoir le shop Paddle and Kite avec Sébastien Sorel qui nous aide au niveau des remises, sans qui on ne pourrait sûrement pas faire ce sport.. Ayant récemment commencer l’OC1, ça commence à faire pas mal de matos, car dans la famille nous sommes trois à ramer (Tristan, Matisse, PAPA). Donc actuellement nous avons chacun une 12’6 Allstar (12’6 x 23,5 pour moi et Matisse) et (12’6 x 24,5 pour papa) / Tristan : ACE 14’ x 23,5, Matisse 14 x 24 NAISH MALIKO et 14 x 25 BIC Proto flat pour papa, ainsi que des pirogues Féline et Puéo (un grand merci au passage à Guy Ringrave et WOO pour la qualité de ses pirogues) , pour varier les supports et des SUP surfs pour aller s’amuser dans nos vagues bretonnes.

Quelle est l’épreuve à laquelle vous rêvez de participer ?

Matisse : Pour ma part je rêverais de participer à la fameuse Molokai 2 Oahu !

Tristan : Selon moi l’épreuve ultime en SUP c’est le downwind donc mon épreuve rêvée serait la même, la fameuse Molokai 2 Oahu, en plus c’est à Hawaii la capitale du downwind…what else ?!!

Quel est votre rêve absolu en Stand Up Paddle à chacun?

Matisse : Mes rêves sont très nombreux , me faire ZE RACE en équipe avec Tristan, gros souvenir pour toute la vie, travailler, m’entrainer et pourquoi pas avoir une place dans l’équipe de France pour aller aux Championnats ISA…

Tristan : Mon rêve absolu serait de participer aux PPG en Californie aux cotés des plus grands noms et aussi de participer à la Molokai 2 Oahu. Après j’ai de nombreux autres rêves mais ces deux-là ajoutés à Ze Race sont mes favoris. C’est vraiment des courses qui restent gravées comme de superbes expériences je pense, des courses dont on se souviendra toujours!

Allez les boys, et vous avez intérêt d’être sur le podium ce week-end hein !