Martin Vitry: Objectif SIC Gorge Paddle Challenge

En 2018, Martin Vitry avait réalisé une belle saison sportive : champion d’Europe de stand up paddle en technical race et membre de l’équipe de France pour les mondiaux qui se sont déroulés en novembre 2018. Aimant relever les défis, pour 2019, il s’est concocté un programme chargé. Nous avons profité du break dans la planification du rider SIC Maui, pour faire le point avec lui sur sa saison et sur la prochaine échéance de son calendrier le SIC Gorge Paddle Challenge.

Bonjour Martin, comment vas-tu, comment se passent tes entraînements et ton début de saison ?

Salut, tout va au mieux pour moi après un enchaînement de 8 weekends de compétition et avant la reprise des courses, je me suis octroyé en ce début juillet une dizaine de jours de vacances avec mes potes au Portugal, on a bien surfer et fait la fête, c’était cool. Maintenant retour à l’entraînement pour la 2ème partie de saison qui va encore être bien chargée, mais il me tarde de l’aborder. Sur cette première partie de l’année; mes résultats ont un peu été aléatoires. Il y a eu de bonnes performances et d’autres qui m’ont déçues. Cependant je suis content car j’ai réussi à tenir sur la durée, enchaîner 8 races en 2 mois ça peut faire beaucoup mais, j’ai réussi à mieux gérer que les années précédentes surtout au niveau récupération et organisation.

Chaque année, on apprend un peu plus! Depuis deux ans, j’ai fait le choix de mettre de côté mes études pour me consacrer à ma pratique sportive professionnelle, le bilan est très positif, sinon je n’aurais pas fait le choix de continuer. Le sport de haut niveau est très enrichissant sur plein d’aspects. C’est à nous de gérer nos entrées d’argent, nos budgets mais nous avons aussi et surtout le côté sportif qui est primordial dans la race avec des entraînements durs où il faut être assidu. Je me nourris énormément de tout ça et cela me plait donc j’en profite. Les voyages et les personnes que l’on peut rencontrer sont assez incroyables. J’ai des superbes sponsors, notamment SIC Maui qui me suit depuis deux ans,  qui me permettent de le faire donc pourquoi se prendre la tête ?

Photo – Paul Ganse pour EuroTour

Tu pars bientôt pour le SIC Gorge Paddle Challenge. Pourquoi cette compétition ?

Le Gorge Paddle Challenge se déroule du 16 au 18 août sur la Hood River dans l’Oregon (USA). C’est toujours un moment agréable de l’année car c’est la première course après la petite trêve estivale. Composée de deux méga downwind où tout le monde est là pour le fun et la glisse, elle n’est pas très éprouvante pour une reprise. L’énergie qu’il y a autour de l’évènement est vraiment sympa aussi! C’est la première année que mon partenaire SIC devient sponsor de l’évènement, j’en suis super content car c’est un rendez-vous qui est très suivi et qui peut-être impressionnant si les conditions sont là.

Hood River Stand Up Paddle

Crédit photo: SIC Gorges Paddle Challenge

SIC s’associe à cette épreuve internationale de downwind. La marque a-t-elle toujours cette identité “downwind”, popularisée par les shapes de Mark Raaphorst il y a quelques années ?

Évidemment, il ne faut pas oublier que la plupart des boards utilisées sur la Molokai en SUP sont des SIC ou alors shapées par Mark Raaphorst. L’arrivée des modèles RS n’est qu’un complément à la gamme qui permet à n’importe quel rider dans n’importe quelle condition de se faire plaisir sur des superbes planches. Avec la Bayonet nous avons vraiment une board de downwind tout terrain donc parfaite pour les Gorges. Tout est aligné pour que SIC sponsorise ce super événement!

J’adore ma RS 21’5 et je l’ai énormément utilisé donc je me sens bien dessus en downwind. Mais cela va dépendre des conditions car au-delà de 20 noeuds la Bayonet 24’ est incroyable! J’ai fait quelques “runs” chez moi à plus de 14 km/h de moyenne… Ça va très vite !!

Photo Laurent Nevarez pour Eurotour

Quels sont les plans pour la suite de la saison ?

Pour la seconde partie de la saison, je vais continuer de suivre le Tour APP notamment les étapes de New York, Osaka, San Francisco et Paris. Malgré mon programme chargé, je participerai aux Championnats de France océaniques car  j’attache beaucoup d’importance aux courses nationales, j’aime l’échange et l’émulation qu’il y a sur les courses françaises et je crois que c’est important que des riders comme moi y participions.

Pour plus d’information sur la marque SIC Maui, rendez-vous sur :
Web : https://sicmaui.com/
Facebook : https://www.facebook.com/sicmaui/
Instagram : https://www.instagram.com/sicmaui/

About the Author

Marie Esnaola

Originaire du Pays Basque, Marie se tourne naturellement vers le sauvetage côtier, les courses de prone et le SUP après des années de natation. Passionnée de sport, elle organise des évènements sportifs et BtoB et accompagne les entreprises en webmarketing.

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only