Sébastien Le Meaux, Combattant Mal-Voyant du SUP et de l’Extrême Témoigne dans un Livre Choc !

Sept fois à terre, huit fois debout, c’est le résultat de 12 heures de conversations entre Sébastien le Meaux et Philippe Marchegay qui ont débouché sur un récit contant l’itinéraire d’un enfant pas trop gâté par la vie… mais qui n’a jamais rien lâché.

Des tatamis du monde entier; des fleuves et mer d’Europe et d’Amérique en passant par les immensités de Scandinavie ou du Canada ; Sébastien Le Meaux, croque à pleines dents une vie que la maladie rend pourtant chaque jour plus difficile, sans jamais se plaindre.

Malgré la perte inexorable de sa vision, le stand up paddler de l’extrême illumine ce récit, hymne incroyablement optimiste à la vie, au sport, à la nature, et à l’amitié. Double médaillé paralympique, 36 fois champion de France de kayak ou de stand up paddle, Sébastien livre un témoignage émouvant, en accordant sa confiance à Philippe Marchegay, connu dans le milieu de la pagaie pour être l’infatigable organisateur chaque année de la Dordogne Intégrale. Le livre raconte 44 années de lutte, d’échecs, de chutes, sans jamais renoncer, en se relevant encore et toujours. Un autre regard sur l’inclusion par le sport, une autre manière de vivre avec sa différence mais aussi avec et parmi tous les autres….

Sept fois à terre, huit fois debout, c’est aussi le proverbe japonais inspiré du code moral des samouraïs que Sébastien porte en lettre japonaise sur son avant bras.

« À travers mon témoignage, je veux dire combien le sport est une école de la vie qui m’a sauvé. Le handicap, ce n’est pas la fin. Il ne faut pas rester à terre mais au contraire se relever et avancer ».

Sébastien Le Meaux, a perdu la vue à l’âge de 17 ans lorsqu’il a été renversé à moto par une voiture. Le choc a déclenché la maladie de Stargardt, une infection dégénérative des yeux, qui le prive de la vision centrale. Un coup psychologique très rude dont Sébastien a failli ne jamais se relever. Jusqu’au jour où son prof de judo l’a secoué pour le faire revenir sur les tatamis. Le combattant s’est alors pleinement révélé : six fois champion d’Europe, du Monde et paralympique entre 1998 et 2007. Là, une vilaine blessure est venue stopper la carrière du judoka mais le sportif s’est bien vite relevé pour embarquer à l’aventure sur une pirogue polynésienne ou sur un paddle aux quatre coins du monde.

Depuis l’an dernier, le champion s’est également converti au vélo tandem pour des expéditions extrêmes dans le grand Nord, au Canada et bientôt au Pérou et en Mauritanie.

A noter que les bénéfices réalisées intégralement reversés à l’association Handi’Vision,  présidée par Sébastien Le Meaux, et porteur du projet

L’association Handi’vision, présidée par Sébastien Le Meaux, a pour objet de:

– Développer la pratique sportive des publics en situation de handicap visuel, par des initiations à une multitude de sports
– Promouvoir l’accessibilité de ce public à tous les sports, et à toutes les manifestations sportives
– Montrer au grand public qu’un mal voyant ou un non voyant peut D’ABORD être un sportif accompli AVANT d’être un handicapé !
– Démontrer aux déficients visuels, et notamment aux plus jeunes, que le sport peut et doit être une thérapie complémentaire ; que tout est toujours possible, et que le sport permet de sortir de l’isolement
– Faire du sport un moyen d’insertion et d’inclusion privilégié. Sortir les déficients visuels des institutions dans lesquels ils sont parfois «parqués». Effacer la différence par le mélange et la rencontre avec les personnes valides
– Rapprocher athlètes valides et atteints de handicap visuel
– Et enfin, changer le regard des autres (ceux qui voient bien !), sur le handicap, notamment le notre, en privilégiant le travail auprès des plus jeunes et des scolaires.

Suite à un financement participatif réussi et réalisé sur la plateforme Ulule, les frais d’édition ont pu être couvertes et le livre à vu le jour.

L’ouvrage qui comporte 230 pages et une cinquantaine de photos couleurs est auto-publié depuis la fin du mois de juin. Vous pouvez vous le procurer auprès de l’auteur au prix de 23 € (frais d’envoi inclus) en le contactant sur Facebook :
> www.facebook.com/sebastien.lemeaux.1

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only