Les courses de pirogues à travers le monde

La pirogue ou va’a en tahitien est un des plus anciens supports nautiques au monde, ces embarcations taillées pour la haute mer ont servies à coloniser toutes les iles du pacifique. Depuis l’avènement de l’avion qui est, il faut l’avouer, beaucoup plus pratique, la pirogue à pris un tournant beaucoup plus sympa en devenant un sport et un loisir. Au lieu de s’entasser à 40 pour aller coloniser une île voisine, aujourd’hui les rameurs s’affrontent sur des parcours définis à l’avance où l’enjeu principal n’est pas la survie. Les embarcations ont été modifiées et on retrouve sur les compétitions, les V6 (composé de 6 rameurs), les V1 pirogue monoplace traditionnelle tahitienne, et l’Oc1 la petite sœur hawaïenne dessinée pour surfer la houle.

Dans cet article, nous allons essayer de vous faire un petit tour d’horizon des principales courses à travers le monde.

Commençons par le commencement, le berceau du sport : Tahiti

Tahiti est là où tout se passe, les meilleurs rameurs du monde sont concentrés dans cet archipel où le VA’A est le sport numéro 1 et où les champions sont de vraies stars. Cela donne un calendrier très chargé où les courses s’enchaînent tous les week-ends de mars à novembre. Des courses V1 rythment le calendrier avec des confrontations toutes les semaines dans toutes les îles. Les rameurs se jaugent pour préparer LA course, la finale de l’année, le superbowl tahitien : le TE AITO (le guerrier en tahitien).
Le Te Aito c’est 700 rameurs qui s’affrontent au mois de juillet au départ d’un parcours d’environ 30 kilometres, sur deux boucles, les meilleurs rameurs tahitiens et du monde s’affronte pour obtenir le Graal du titre de Aito de l’année et à la fin c’est toujours un Tahitien qui gagne.
Etre dans les 100 premiers reste l’objectif de la saison tahitienne, car cela ouvre les portes du SUPER AITO,  une course cette fois en haute mer de 35 KM, qui rallie depuis quelques années l’île de Moorea à celle de Tahiti.

La V6 a aussi sa part avec, de la même manière, des courses tout au long de l’année. Les gros événements sont un peu plus nombreux avec pour commencer la saison le marathon de Polynésie. La 1ère entre Punaauia et Moorea une course en 2 étapes où les équipages font l’aller-retour entre Tahiti et l’île de Moorea. Vient ensuite le Faati moorea une course à changement de prêt de 80 kilomètres ou les rameurs font le tour de l’île de Moorea d’une traite en partant de Tahiti.

On retrouve aussi tous les 2 ans, la Tahiti Nui une course à changement en 3 étapes où les rameurs se relaient pour faire le tour de l’ile de Tahiti.

Enfin comme pour le Te aito, le Graal, la HAWAIKI NUI VAA, l’équivalent du tour de France chez nous, se déroule tous les ans fin octobre. Cette course est la course numéro 1 dans le monde, ce sont plus de 120 équipes de 9 rameurs qui s’affrontent sur 3 jours de courses entre les îles de Huahine-Raiatea-Tahaa-Bora Bora, sur plus 130 kilomètres.
Pour l’Hawaiki Nui, c’est tout un pays qui vit au rythme de la course les télévisions locales retransmettent l’événement en direct, on compte plusieurs centaines de bateaux de spectateurs. Une course à faire une fois dans sa vie pour un rameur de VAA et à laquelle les clubs français participent régulièrement.

Le petit cousin: Hawaii

Hawaii, c’est le petit cousin de Tahiti mais version US, on y recherche la performance, la glisse et le plaisir, au placard les V1 traditionnels difficiles à manœuvrer dans la houle d’îles sans lagon et welcome aux OC1, plus courtes, qui ne peuvent pas se remplir d’eau et qui se dirigent avec un safran. Elles sont taillées pour surfer les houles du large et les courses principales relient les iles de l’archipel entre elles. La plus célèbre la MOLOKAI se décline sur tous les supports (OC1, V6, Stand Up Paddle, Surfski, Prone et depuis peu Foil).
La MOLOKAI consiste à relier l’île de Molokai à celle d’Oahu, c’est la doyenne des courses V6 au monde sa première édition a eu lieu en 1952. Tous les ans les meilleures équipes tahitiennes font le déplacement et se partage les victoires, asseyant ainsi la domination tahitienne sur le monde du va’a.

Et par chez nous : la France

En France le VAA a débarqué vers la fin des années 90, discipline rattachée à la fédération française de canoë-kayak son calendrier est marqué par différents sélectifs nationaux qui permettent de se qualifier pour les championnats de France qui se déroulent une fois par an. Les 3 disciplines principales que sont la V6, l’oc1 et le V1 sont représentées et les courses mélangent les supports.
En individuel, hormis les championnats de France, le TE AITO FARANI (petit frère du Te Aito Tahitien) et un peu considéré comme la course de référence, il se déroule en septembre à Toulon sur 2 manches dans la journée. Un prologue de 10 KM et une course longue distance de 20 km.
On peut aussi citer l’OROFERO qui est à ce jour la seule course longue distance en individuel française (35 km) et qui après 2 ans de sommeil devrait revoir le jour en 2021.

Ces dernières années une tendance voit le jour et permet à de beaux évènements multi supports d’intégrer les pirogues monoplaces, c’est ainsi qu’on retrouve de plus en plus de pirogues sur l’Extreme de Cordouan, le Corsica Paddle Trophy et  la Glaglarace.

En équipage, 3 courses principales composent la coupe de France de VAA longue distance.
La Porquerollaise organisée par Toulon VAA qui est une course à changement de 65 km, dont le nom et le format vont changer pour 2021 avec 3 étapes en 2 jours pour la nouvelle Te Natura Race.
Le Fort Boyard Challenge une course qui se déroule sur 2 jours
La Vendée VAA qui depuis des années s’impose comme LA course en Europe, celle-ci se déroule aux Sables d’Olonne et est un copier coller de l’Hawaiki Nui, en plus froid. 130 km en 3 étapes, des équipes tahitiennes qui font le déplacement chaque année et à la clef un sésame que se disputent les meilleures équipes européennes avec pour le vainqueur 9 billets d’avion permettant d’aller participer à l’Hawaiki Nui à Tahiti.

Ailleurs dans le monde:

La pirogue se développe dans le monde entier et l’on retrouve des courses dans de nombreux pays. On peut citer le Brésil qui connaît une forte croissance avec des événements tels que la Rio VAA qui regroupe de nombreuses équipes chaque année.
La Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie et l’Australie forment aussi dans cette zone du pacifique, une place importante dans le monde du VAA avec de nombreuses courses.
Et enfin les Etats-Unis (hors Hawaii) qui comptent certainement les courses avec le plus de participants dont notamment la Catalina Race ou plusieurs dizaines de V6 s’affrontent tous les ans ainsi que les Gorge Downwind Champs, qui regroupent jusqu’à 500 participants tous les étés dans l’Oregon.

A propos de l’auteur

Thomas Buton

Rameur en pirogue depuis 2010, plusieurs titres de champion de France en individuel et en equipage, 3 participations a l'Hawaiki nui, Thomas possède un beau palmarès en pirogue, et pratique également le Stand Up Paddle. Il vous partage sa passion et vous fait découvrir la pirogue sous toutes ses formes!

To follow Thomas:

  • Facebook Link
  • Instagram Link
Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only