La French Connection à la Battle of the Paddle – 2ème partie

2ème partie de notre focus sur le wagon de champions français en partance pour la BOP 2014. Nos frenchies détendus de la pagaie en profitent pour s'envoyer quelques vannes à la tronche… Des lunettes d'Eric Terrien au boardshort léopard d'Arthur Daniel, quelle que soit la réussite sportive, ça sent la bonne virée entre potes! 

Si vous avez manqué le début, voici la >> 1ère partie de la French Connection à la BOP 2014 <<

D'après vous, quels sont les points forts et les points faibles des autres frenchies sur la BOP?

Titouan Puyo:  Eric Terrien, chef de file de la délégation française a déjà participé à de nombreuses Battles. Il est habitué à l’événement et sait ne pas se faire marcher sur les pieds lors des virages et départs. Mais bon il n'est plus tout jeune et s'il ne trouve pas ses lunettes le matin de la course… lol

Greg Closier est un fan de beach race avec de la Wave, bon surfer il saura se démarquer dans ce domaine et sur les beach starts. Son point faible c’est que je vais lui faire la tambouille pendant le trip!

Arthur Daniel a démontré au monde entier ce mois dernier qu’il est un client sérieux sur les technical race et les départs !! Son point faible c’est son short panthère, mais bon quand on a un short fétiche, je comprends !!

Vincent Verhoeven a eu une bonne prépa et monte en puissance d'année en année. Il connaît la course et saura gérer l'événement. Son point faible c'est son manque de “folie” (quoi que des fois… Bref) sur cette course où tout le monde peut “manger” il va falloir qu'il s'autorise à doubler meilleur que lui!!!

>> Titou, Greg et Vincent à Jersey
 

Greg Closier: Cela va dépendre des conditions. Si les vagues sont grosses (c'est possible vu le nouveau spot) tout peut arriver notamment sur la Beach Race. Personnellement je suis bien content de ce changement de spot, les vagues sont plus imprévisibles et plus puissantes qu'à Doheny, plus il y aura de la taille mieux se sera pour moi. Sur la Longue Distance, les choses seront différentes des précédentes éditions, moins de draft, plus d'action.

Je pense ne pas me tromper en disant que le top 10 reste l'objectif pour tous, Eric et Titouan au vu de leurs résultats peuvent même prétendre à mieux, notamment en LD où ils seront parmi les favoris. Le souci c'est que potentiellement il y a au moins 30 ou 40 racers qui peuvent rentrer dans ce top 10 ! Eric est le français qui a le plus d'expérience sur cet événement. Il est parmi l'élite mondiale, je miserais plus sur lui sur la LD mais encore faut-il qu'il gère la pression. 

Ce sera une première pour Titouan, il a prouvé qu'il est capable de battre les meilleurs, il a une grosse capacité à s'adapter et à gérer la pression. La force tranquille. La aussi comme Eric je mise sur lui plus sur la LD mais il capable de tout le Tit2 y compris de gagner.
Il aime bien cacher son jeu, on commence à le connaître le coquin !

Arthur est jeune, en pleine progression et en confiance, ses départs fulgurants seront un gros atout pour la Beach Race, il a le potentiel pour un top 10 Beach race et LD. S'il porte son boardshort léopard il peut faire un carton surtout avec les Californiennes !

Voyager avec Vincent aka “french Belar” ou “nounou vinc” est un gros plus, il s'occupe de tout. C'est mister logistique, un créneau qu'il maitrise parfaitement. C'est un peu comme les smartphones, “on ne peut plus s'en passer”, haha ! Vincent a encore progressé, il est en confiance sur son matériel. Je ne connais pas ses objectifs, je pense qu'il a le niveau pour un top 30 sur la beach race voir mieux si tout s'enchaîne bien (c'est toujours le même problème, la moindre erreur coute très cher). Sur la LD, il va s'aligner en 12'6, il a largement le potentiel pour faire un podium voir une victoire dans sa catégorie d'âge en 12'6. Ce qui est certain c'est qu'on rigole bien avec Vinc, son autodérision et son sens de l'humour font l'unanimité.
 

Eric Terrien: Arthur a progressé de manière spectaculaire au cours des 24 derniers mois. C'est un rider complet avec une très bonne vitesse et une capacité d'accélération fulgurante sur les départs. Le format de course BOP lui convient bien je pense.

Vincent est un rider toujours motivé à bloc et dont la bonne humeur bénéficie à l'ensemble du groupe. Le fait qu'il ait été présent sur énormément d'événements au cours des saisons précédentes lui à apporté une précieuse expérience. Il sait comment gérer la situation s'il se retrouve coincé la masse des riders ce qui lui permettra si ça lui arrive de gagner de nombreuses places sur ses concurrents directs.

Greg a beaucoup d'expérience en course et a participé plusieurs fois à la BOP, c'est un bon surfeur habitué à utiliser sa 12'6 dans les vagues et friand de ce type de conditions musclées. On peut compter sur lui sans problèmes.

Titouan est au top physiquement et techniquement. Ce sera sa première participation à la BOP mais ça ne m'inquiète pas pour lui et je pense qu'il peut fracasser aussi bien sur la Elite Race que sur la Longue Distance.

>> Greg Closier et Eric Terrien 

Vincent Verhoeven:  La moindre ondulation? Elle est pour Titouan, il lit l'océan comme personne et attrape tout ce qui passe à portée de sa pagaie! ! Et en plus il cuisine super bien les restes du frigo, c'est un bon coloc à emmener en trip ! Ses Points faibles, comme il adore parler anglais il lui faudra toujours un interprète à portée de main en Californie sinon on va le perdre assez vite !

L'homme avec le plus gros mental de l'histoire du SUP français, c'est Greg Closier, il est pire qu'un Bulldog, il ne lâche jamais! C'est d'ailleurs pour ça que tout le monde le craint sur le circuit (et pas seulement sur l'eau hein!! haha!!) – ses points faibles sont les repas! Il adore faire à manger…mais vraiment c'est un grand plaisir pour lui…vous l'aurez compris, ce n'est pas lui qui cuisinera pendant notre trip!!

Eric Terrien, c'est le Hulk français, l'homme aux gros bras, ultra puissant, il peut faire parler ses qualités sur ce genre de course ou il va beaucoup falloir relancer ! Par contre il ne faudrait pas qu'il y ait trop de bikinis qui traînent sur la plage pour qu'il puisse rester concentré à 100% !

Arthur, lui ça serait plutôt le Flash Gordon du SUP, s'il prend un des départs dont il a le secret il pourrait vite s'envoler et arriver dans les premiers à la bouée! Ses points faibles: Les Burritos et les Burgers!! Ce jeune peut engloutir l'équivalent d'un repas pour quatre personnes en moins de 5 minutes !! A déconseiller le jour de la BOP !!

Arthur Daniel: Eric, il à un gros foncier, c'est un bon surfeur, je pense que ses points forts sont le physique et l'entrainement qu'il à derrière lui.
Du coté défauts, c'est des détails, parfois il veut prendre trop étroit en largeur de planche, je pense que c'est une mauvaise idée (mais il est bien équipé cette année, je pense que de ce côté c'est OK). Ses départs : il est tombé juste à côté de moi l'année dernière. Il a dû le travailler encore… Le départ est très important sur cette course ! Le stress : il parait souvent stressé avant une course, je pense qu'il doit apprendre à mieux le gérer et essayer d'avoir le moins de pression possible. Mais je crois qu'il a trouvé une application iPhone pour ça, il sait se changer les idées maintenant !

En ce qui concerne Greg, je crois que c'est sa course favorite dans l'année, Greg adore la beach race ! C'est un bon surfeur, qui à une bonne lecture des spots, il est agile et malgré qu'il ne soit pas super super jeune, il a un très bon cardio et quand on fait la course ensemble, j'ai l'impression qu'il a mon âge (sur l'eau et sur la plage), en effet, il est toujours à fond, focus, entrainement beach race, downwind. Je pense qu'il doit attacher moins d'importance au comportement des autres sur l'eau (respect au bouées, priorités..), surtout avant une course comme la BOP, où tu ne connais pas tout le monde et il n'y a aucune pitié sur les bouées, les vagues… Il faut s'attendre à prendre des planches dans les pattes… Mais je sais qu'il est au courant, ce n'est pas sa première BOP et il connaît, mais je pense qu'il doit peut-être se focaliser sur lui seulement, être plus agressif (sur les bouées etc…), c'est la “Battle”, je pense qu'il ne faut pas se gêner (tout en restant fair play).

Ça va être intéressant de voir Titouan sur la BOP cette année, qui est une première pour lui. Il possède un bon passé en terme de rameur (pirogue), une bonne technique de rame. Il est également surfeur, il a un bon mental et je pense qu'il gère bien son stress, il parait toujours cool, sans pression, et c'est une qualité. Ses bons résultats cette année qui peuvent le rassurer. Ceci dit la beach race n'est pas encore son meilleur format (au niveau international), je pense qu'il  doit travailler ses départs, ses relances. Peut être pas encore beaucoup d'expériences en SUP  sur ce type de course, mais il apprend très vite, comme on a pu voir dernièrement.

Vincent, lui est tout le temps relax, on rigole avant le départ, entre nous, tous ensemble, je pense qu'il a un stress très positif avant une course et c'est un bon point à mon avis. Il a une bonne technique de rame, et même lorsqu'il sprint, ou essaie de rattraper après une chute, il ne s'énerve pas et reste concentré sur sa technique, ce qui est bon aussi. Il cuisine bien, du coup j'aime en profiter, et c'est bon pour tout le monde! Je pense que c'est le frenchie qui parle le mieux anglais, ça aide peut être pas pour la course, mais ça nous aide parfois nous! Je pense qu'il n'est pas assez agressif, et qu'il doit l’être plus, tout en restant fair-play bien sûr, sur les bouées, ou dans un départ, surtout sur une course comme la BOP, ou personne ne fait de cadeaux. De façon générale Vincent n'a pas de point faible, c'est un gars plutôt parfait, un homme équilibré et sain, doué en logistique, doué en beaucoup de chose et on l'adore tous ! (j'aurais bien dit ça avec des violons, mais je ne peux pas le faire par écrit… OK j'en fais trop… mais c'est juste pour continuer à voyager, loger avec lui, et qu'il continu à me faire la cuisine.. Haha !)

Quel objectif visez-vous personnellement ?

Vincent Verhoeven: Pas d'objectifs particuliers sur cette course, je ne joue pas dans la même cour que les potes. Je vais essayer de me donner à fond et d'avoir une gestion intelligente de la course sans faire de grosses boulettes, en espérant que l'expérience des années précédentes m'aidera à ne pas faire d'erreurs bêtes!!


>> Vincent, Last Man Standing ? – Photo: Harry Wiewel

Greg Closier: J'espère juste pouvoir faire de mon mieux sans avoir de regret, donner le meilleur de moi même en me disant que peut importe le résultat c'est ça ma place, je ne pouvais pas faire mieux. Être en forme je jour J, ne pas faire d'erreur stupide, éviter les pièges (ils sont nombreux !!). Je vais tenter d'aborder cette BOP différemment, ne pas me mettre la pression et profiter du trip.

Eric Terrien: Mon objectif est de faire une course sans fautes. En finale de l'Elite Race la différence de niveau entre les athlètes du top30 cette année va vraiment être minime. Par contre tout le monde est susceptible de faire des erreurs et d'ailleurs quasiment toute la flotte va en faire. Une fois de plus ceux qui en commettront le moins ou qui sauront le mieux s'en sortir s'ils en commettent son ceux qui seront devant. Tout va très vite dès qu'il y a des vagues et tant de monde et en un rien de temps on passe 10 riders ou 10 riders nous passent. Une course sans fautes est la première condition pour atteindre un bon résultat.

Arthur Daniel: cette année, je me suis concentré sur cette course, que j'aime beaucoup, c'est mon plus gros objectif de l'année, et c'est là que j'ai envie de scorer ! L'année dernière j'étais un peu déçu de ma place, cette année je veux faire beaucoup mieux, je n’ai pas de place particulière en tête où je voudrais être mais je veux faire la meilleure performance possible, et je vais donner le maximum pour ça !


>> Photo : Grand Prix Guyader

Titouan Puyo: J’y vais pour apprendre pour l’an prochain ou j’arriverais fin prêt !!! Je vais aborder la compet sans pression en ayant pour objectif de faire de mon mieux. Je suis compétiteur donc plus il y en aura derrière mieux ça sera !! Bonne chance a l’ensemble des Frenchies !!!


>> Le départ sera la clé de la beach race – de g. à dr. Titou, Greg, et Vinc le week-end dernier à la Battle of the Rock de Jersey.

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only