Greg Bureaud se lance un défi: le MedAtlan, 600 kms de la Med à l’Atlantique contre le cancer

Le défi de Greg Bureaud a tout pour secouer les tripes. Le 15 juillet, le SUP racer originaire de Saintes se lancera seul sur l’eau, accompagné en camping car de sa famille sur une odyssée de 10 jours sur le Canal du Midi avec pour objectif de relier la méditerranée à l’océan Atlantique à coût de 60 kilomètres par jour.  Un immense défi personnel et caritatif, qui a mobilisé les conseils et le coaching de plusieurs membres de la communauté SUP en France. Il nous donne tous les détails de son projet à 2 mois et demi du départ !

Salut Greg, pour commencer peux-tu te présenter à la communauté TotalSUP ?

Je pratique le Sup depuis environ 7 ans et la compétition depuis 6 ans j’ai participé 5 fois au fort Boyard Challenge, 5 fois au Nautic de Paris, la Normandie Transpaddle de Caen, la remontée de la Charente, la Descente de la Seudre (2 petits événements locaux mais assez sympa), la Tawara, le challenge du Moutchic (chez les Lacanau paddle race), coupe de France à Bordeaux l’année dernière et surtout à la Di 350.

 

Peux tu nous présenter ton projet de MedAtlan ?

Mon projet est né après la DI 350, qui s’est révélé être une découverte de mes limites physiques et mentales, oui j’ai ramé les 2 derniers jours avec des vertèbres déplacées, avec la douleur j’ai même eu des hallucinations lol. Après cette épreuve, qui m’a fait aimer voire adorer les courses ultra longue distance je cherchais quelques choses d’équivalent à faire. En naviguant sur le net je suis tombé sur le récit d’Ingrid Ulrich qui a déjà fait ce périple. En le lisant j’ai réalisé que c’était exactement ça que je voulais faire. Je l’ai contactée, on a échangé et elle m’a dit aussi de contacter Stéphane Leblond pour tous ce qui est du Canal, il connait plutôt bien. Il m’a envoyé pas mal de documents pour que je puisse prévoir mon trajet.

Le projet était à l’époque qu’une vague idée que j’avais dans un coin de ma tête pour les futures années. Mais après en avoir discuté avec ma famille on s’est dit quitte à ce que je fasse ce périple autant que toute la famille en profite. Du coup les choses se sont accélérées il a fallu regarder pour trouver un camping-car pour l’été suivant et potasser un peu plus le parcours pour moi d’abord mais aussi pour que la famille puisse elle aussi passer du bon temps.

Puis en fin d’année 2019 on diagnostique à mon père un cancer du pancréas, là gros coup dur car on ne s’attend jamais à ce que ça touche un proche. Heureusement énorme coup de chance à une semaine de Noël il s’avère que le médecin s’est trompé (incompétence totale de cette personne). Je peux te dire que le Noël a été sacrement festif cette année-là. Mais j’ai pris conscience de beaucoup de choses et que la vie est trop courte pour ne pas en profiter un maximum.

Parle-nous de Bagou’z à Manon, l’association que tu soutiens et pour laquelles tu organises une collecte ?

J’ai également pensé que quitte à faire un parcours comme çà, il serait bien que je le fasse pour une association. Du coup j’ai commencé à réfléchir à quelle association je pourrais présenter mon projet, à ce moment-là, la salle de sport où je m’entrainais à l’époque organisait une course au profit de l’association les Bagou’z à Manon. J’ai donc contacté la présidente qui est toute de suite super emballée par l’idée. En discutant on se rend compte que l’on a pas mal en commun en plus elle est d’origine de Saintes (elle vit à Paris) et elle connait super bien les copains avec qui j’ai commencé à ramer il y a 6 ans. On décide de se rencontrer sur la fameuse course et le courant passe tout de suite et l’on décide de mettre en route une cagnotte pour l’association.

L’association Les Bagouz’ à Manon bientôt 16 ans d’expérience et a déjà reversé 550 000 Euros à la recherche sur les cancers de l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte. Principalement à l’institut Curiebet, son centre SIREDO dirigé par le Dr Olivier Delattre dont elle finance les travaux depuis la création de l’asso, Gustave Roussy à Villejuif, programmes de recherche identifiés par le conseil scientifique de la SFCE.

Malheureusement le projet était prévu pour juillet 2020 mais la Covid-19 en a décidé autrement. Du coup on a reporté a cette année, départ prévu le 15 juillet dans l’après-midi de Narbonne et arrivée à Royan sur la plage de mon club Latitude 10 jours plus tard.

Je m’entraine depuis maintenant 2 ans pour ce défi et depuis janvier je suis coaché par Ludo Teulade et j’avoue c’est top. Maintenant j’ai des séances plus cadrées et la progression est vraiment visible. Maintenant il va falloir que j’applique tous ces conseils sur la durée du parcours

Avec quel équipement pars-tu ?

Pour ce qui est logistique j’ai eu la chance que le directeur de région de mon boulot à la SNCF entende parler de mon projet, il m’a proposé de financer l’achat de ma planche. Franchement il a assuré. Donc je suis parti sur du gonflable, car 66 écluses a passé avec un rigide ça craint, j’ai pris une SIC RS Air Glide en 14×28. Pour la pagaie j’ai une Quickblade Trifecta 86 qui est super et une Outside Reef réglable pour me servir en secours. Je partirai sur des journées entre 50 et 70km selon les conditions météo du coup je prévois un sac étanche avec de quoi me changer manger et boire, une trousse de secours, de quoi m’amarrer si besoin mon téléphone avec de la musique (oui je ne peux pas passer une journée sans musique) et très important mon gilet sauvetage pour la partie sur la Garonne et l’estuaire car là c’est la partie que je redoute le plus avec les bateaux les courants et le vents.

Peut-on venir te voir et comment pourra-t-on te suivre ?

J’espère que certains des copains qui n’habitent pas loin du parcours ou qui ont envie pourront venir faire un bout de chemin avec moi. Ce sera un réel plaisir de pouvoir échanger ensemble sur le périple ou sur autre chose.

Pour me suivre je vais essayer de poster tous les jours des photos et vidéos de mon trajet. Je vais prochainement poster mon parcours pour que l’on puisse s’organiser une rencontre sur l’eau ou en dehors.

Un immense bravo Greg pour ce magnifique défi personnel et et caritatif ! Nous serons là pour t’encourager et partager ton aventure !

A propos de l’auteur

Mathieu Astier

Mathieu is the hyper-active founder of TotalSUP and a multilingual online marketing veteran with more than 20 years of experience working for top international internet companies. His love-at-first-sight for Stand Up Paddling in 2013 led him to build one of the leading online media dedicated to SUP in English and French and to turn his family lifestyle towards the ocean.

To follow Mathieu:

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only