Résumé: Coupe de France SUP Race 12’6 sur l’île de Ré

Les aléas de la météo font partie de la course, c’est un fait. Une réalité à laquelle il a bien fallu s’adapter pour le Surf Club Rétais en charge de l’organisation de la 5ème édition du Ré SUP Contest le weekend dernier sur l’île de Ré.

Photo:  Lesley Williamson

Des conditions météorologiques difficiles annoncées la veille de cette épreuve de coupe de France ont contraint les organisateurs a changé le programme qui s’articule autour des deux courses de l’étape : la Technical Race et le downwind de 15,5 km longeant la côte nord de l’île de Ré.

Photo:  Lesley Williamson

Entre 20 et 25 nœuds plein ouest et une pluie battante : telles étaient les prévisions de ce samedi 12 Mai. Marie des Grottes, organisatrice de l’événement pour le Surf Club Rétais confie à TotalSUP que « malgré toute notre bonne volonté, le downwind ne pouvait pas avoir lieu le samedi et nous avons inversé les étapes. Il était malheureusement impossible de faire autrement car envoyer les coureurs sur l’eau entre la pointe de Loix et Rivedoux dans ces conditions était délicat. Notre objectif étant de proposer un parcours glissant et de belles sensations aux participants, nous aurions assisté à une vraie loterie sans grand intérêt sportif si nous avions maintenu le programme initial »

Photo:  Lesley Williamson

C’est donc sous une pluie diluvienne que se sont élancés les 60 participants de la Beach Race déplacée à Rivedoux face au pont de l’Ile de Ré. Une épreuve contre les éléments…mais de quoi garantir le spectacle pour les supporters avec de belles « bagarres » entre coureurs, de nombreuses égalités, des écarts infimes et des beaux sourires à l’arrivée! Une première épreuve remportée par le jeune Bordelais Alexandre Bicrel, suivi de près par Yoann Le Ven et Tristan Cloarec.

Photo:  Lesley Williamson

Soulagement et enthousiasme au rendez-vous le dimanche pour le downwind avec un vent nord-ouest bien présent malgré une mer croisée de houles et de clapots qui attendait les 74 coureurs au départ. Un exercice sportif qui s’intensifie à la sortie de la baie protégée de Loix et ce sur les 15,5 km de côtes à négocier entre clapot et vagues. Les coureurs sont secoués et les chutes sont nombreuses. Le peloton s’étire sur près de 3 km et l’écart se creuse. Certains coureurs glissent de crête en crête sur des courtes distances mais l’état de la mer ne permet pas aux planches les plus glissantes d’accélérer franchement. Certains en perde même leur trajectoire et sortent la tête haute de « l’enfer » du back wash de l’entrée du port de Saint Martin sans abandonner!

Photo:  Lesley Williamson

Alexandre Bicrel remporte de nouveau cette longue distance en 1h21m suivi de Matisse Cloarec et Marius Auber. De belles performances chez les femmes également avec une victoire de Anais Guyomarch en 1h41m, suivi de Marie-Elphège Julienne et Iona Rivet.

Photo:  Lesley Williamson

Marie des Grottes précise que :« en tant qu’organisateur de course, notre plus grande récompense est de voir la satisfaction des coureurs quand ils passent sous le pont mythique de l’Ile de Ré à l’arrivée. Malgré l’épuisement on lit « Je l’ai fait !» sur leurs visages et c’est du bonheur absolu ».

Photo:  Lesley Williamson

Cette course est une belle aventure pour tous les participants, autant pour ceux qui veulent se dépasser sur un parcours difficile au large de cette île splendide, comme pour ceux qui souhaitent se qualifier pour les Championnats de France .

TotalSUP Newsletter