Programme ambitieux pour 425pro en 2019

Pas de transition pour la marque tahitienne. 425pro qui a connu une très grosse saison sportive dans laquelle elle s’est beaucoup investie, se doit cette année de transformer l’essai sur le plan commercial. Bénéficiant déjà d’une excellente réputation autour de la Weapon, pagaie de race haute-performance qui a pénétré le marché  du SUP race en trombe l’année dernière, ce sont bien les planches de série de 425pro qui sont désormais attendues par de nombreux adeptes de la marque et qui constituent l’objectif numero 1 en ce début d’année de son fondateur Jerry Mihimana. Interview.

Bonjour Jerry, 2018 s’est terminé sur de beaux résultats. Peux-tu nous faire un petit bilan de l’année sportive pour 425pro?

Effectivement, on a eu une très belle année sportive, très dense aussi qui vient de se terminer avec le titre du Watermana pour Bruno Tauhiro qui a rejoint notre team à l’automne et qui est une belle symbolique de réussite sur tous nos points forts: un waterman tahitien qui gagne avec planches et pagaies 425pro des épreuves de SUP, de prone et de va’a. Avant ça nous avons fêté la victoire et le record d’Olivier Darrieumerlou sur la SUP 11 City Tour Non-Stop. Georges Cronsteadt se maintient dans le top mondial à l’issue d’une belle saison de race. Enzo Bennett, qui vient d’avoir 22 ans, a également eu de très belles victoires et réalise un bon immense au classement SUP Racer / Paddle en terminant 14ème. Sans oublier le prone avec des athlètes comme Ricky Aitamai et Heilani Cronsteatd imbattus, ou quasiment, et qui méritent vraiment de se projeter à l’international. Les Pacific Paddles Games 2018 ont vu plus d’une 15aine de nos riders récompensés par des podiums. Et nous avons eu aussi des succès sur les scènes nationales, notamment en France avec de nombreuses victoires et podiums locaux et nationaux.

J’en profite d’ailleurs pour souligner que 425pro est 3ème au classement Paddle League des marques, une position qui n’a pas encore été annoncée par la Paddle League elle-même qui n’a pas encore mis à jour ses résultats. 3ème derrière Starboard et NSP à l’issue d’une saison entière, je dis “pas mal” pour une marque qui a moins de 2 ans. Nous sommes d’ailleurs en train de consolider ce team. En France, on peut présenter notamment Fanny Tessier qui commence à avoir de très bons résultats en SUP race et nourrit de grosses ambitions, et Matthieu Aguirre, qui à 16 ans est déjà un SUP surfeur de grosses vagues remarqué avec un profil de waterman complet.

De nombreux fans de la marque attendent les planches rigides de série depuis l’année dernière, peux-tu nous dire quand une production à grande échelle aura lieu?

En effet, nous sommes présents déjà sur plus d’une dizaine de pays et territoires et nos gonflables et nos pagaies se vendent bien depuis un an. Pour ce qui est des rigides de série, nous avons été victimes de notre frilosité à avancer avec des usines qui ne nous ont pas satisfaites jusqu’à aujourd’hui et nous sommes passés à côté de la saison 2018. Nous avons pu produire des boards de qualité en petite quantité pour attaquer timidement leur commercialisation et nous nous sommes surtout concentrés sur la recherche d’un partenaire industriel. Nous l’avons désormais et nos planches rigides de série 2019, notamment celles de race sont actuellement en route et seront disponibles dans les shops à fin février – début mars. En France, nous sommes présents actuellement dans 3 shops, Glazsea en Bretagne, Direct Sailing La Baule et Nexpa à Six-Fours et c’est Didider Leneil qui s’occupe de la distribution.

A noter que nous avons opté pour une production “glossy” (ndlr: vernie), ce qui est un choix délicat car le gloss est la meilleure manière de voir à l’oeil nu les défauts s’il y en a. C’est dire à quel point nous sommes confiants sur la qualité de fabrication de nos boards 2019.

Présentation de la Outlaw 2019 (All Water SUP Race)

Il y a quelques mois, tu indiquais avoir investi beaucoup en R&D sur la pagaie Weapon. Quel retour as-tu dessus et de nouveaux modèles vont-ils sortir en 2019?

Les pagaies 425pro sont effectivement un axe de développement majeur et participe à 150% à notre réputation et à la construction de la marque depuis le 1er jour. Comme tu le sais, mon métier précédent était la fabrication de pagaies de va’a et les pagaies de SUP sont le résultat de plusieurs années de R&D sur le sujet. Le retour que nous avons sur la Weapon (développé avec Georges Cronsteadt) est phénoménal sur le rapport poids, puissance et tout simplement sensations, par rapport à des marques bien établies, notamment la plus connue sans la nommer.

A ce sujet, nous étions l’année dernière tellement focalisés sur la performance de nos pagaies que nous avons omis de développer une pagaie plus “récréative”. C’est chose réparée en 2019 et nous ajoutons donc la “3 piece paddle” à notre famille de pagaies.

425pro dispose d’un nouveau logo. Peux-tu nous parler de ce relooking ?

Oui, je trouvais qu’il nous fallait une icône pour compléter le texte 425pro. Nous avons opté pour deux flèches, synonymes pour nous de performance et de vitesse et inspirées de la forme de l’île de Tahiti.  Avec Tahiti Nui, la plus importante où se situe notamment Pape’ete, et Tahiti Iti également appelée aussi la Presqu’île, où se trouve Teahupo’o. Il est important de rappeler et de nous rappeler d’où vient la marque et avec cette icône, nous ne perdons jamais de vue que 425pro est “The Tahitian brand” comme nous allons l’appuyer dans notre communication.

425pro était le mois dernier l’un des sponsors du Watermana 2018. Peux-tu nous parler de cette nouvelle collaboration?

En effet, et je tiens d’ailleurs à remercier TotalSUP pour avoir créé ce pont entre Kainalu XT (ndlr: organisateur d’événements de type “waterman” en Polynésie) et 425pro, qui sont, parmi les sociétés les plus actives à participer au rayonnement de la culture polynésienne de la “rame” et du waterman. Parce que nous avons ces valeurs en commun, il a été facile de nous mettre d’accord. Cette collaboration sur le Watermana 2018 n’était qu’un prélude à l’année 2019 et notre partenariat s’étend à tous les concepts d’événements SUP 2019 de KXT: le Waterman Tahiti Tour, les BIG SUP Explorer et le Watermana 2019.

Au sein du Waterman Tahiti Tour, nous lançons avec KXT les 425pro SUP Race Series avec un doublement du nombre de courses de SUP sur chacun des 5 rounds et donc une compétition dans la compétition qui récompensera les meilleurs athlètes des diverses catégories avec un billet pour les Pacific Paddle Games 2019.

A cela, il faut ajouter la Air Tahiti Nui Paddle Royal Race que nous sponsorisons pour la 2ème année consécutive et qui a été un énorme succès en 2018 grâce à l’investissement de notre waterwoman Maeva Hargrave et Air Tahiti Nui. Ces événements tahitiens qui s’échelonnent de mars à décembre et avec des retombées média très importantes et de qualité, comme nous avons pu le voir avec le Watermana le mois dernier. L’occasion pour beaucoup de venir découvrir la Polynésie d’ailleurs.

Enfin peux-tu nous énumérer les projets et échéances importantes pour 425pro en 2019 ?

Il y en a tellement, je ne sais pas si je dois tout dévoiler maintenant. En gros toutes les échéances d’une start-up en pleine croissance. Notre toute première échéance est bien la commercialisation de notre collection 2019. Nous avons lancé également un projet sportif très ambitieux avec notamment une méthode précise d’entrainement et de suivi mené par Olivier Darrieumerlou. Le calendrier sportif de notre team est donc très important. Nous sommes aussi sur le point de lancer un programme régional d’ambassadeurs 425pro à un niveau international et faire grandir notre réseau de distributeurs fait aussi partie de nos priorités. Les événements que nous sponsorisons à Tahiti rythmeront aussi notre calendrier 2019.

TotalSUP Newsletter