Les 3 bonnes raisons de Loic Caillet de participer au Dragon World Championships

Plus qu’un mois avant les Dragon World Championships qui se dérouleront pour la 1ère fois en France.  Loic Caillet fait parti des premiers a avoir cru au SUP gonflable avec Red Paddle Co, mais aussi aux supports multi-places, il revient pour nous sur cet évènement et sur cette discipline qui allie partage et convivialité.

Bonjour Loic,les Dragon World Championships se dérouleront pour la première fois en France sur le Lac d’Annecy (15/16 juin). Peux-tu nous parler de la genèse de cet évènement?

L’origine de cet évènement c’est avant tout l’idée de cette planche ! Avoir proposé une planche de SUP race, à usage collectif, d’avoir introduit le sport collectif dans la pratique individualiste du stand up paddle.  La Dragon est une planche facile et rapide, mais en plus elle ajoute une dimension « équipe » à ce sport, comme c’est le cas avec les pirogues polynésiennes. Il y a le plaisir de monter un projet commun, de partager l’effort, de se soutenir et de vivre ensemble toutes sortes d’émotions : de la souffrance, des rires et de la joie. Croyez-moi franchir une ligne d’arrivée à quatre est plus sympa que seul. Également, quatre rameurs avertis qui refusent de ramer ensemble avanceront moins vite que quatre autres qui s’appliquent à vivre ensemble. J’aime cette idée-là.

Donnes nous 3 bonnes raisons de venir participer à l’évènement le 15 juin à Talloires (Lac d’Annecy) ?

Cet évènement s’adresse à tout le monde puisque la marque Red Paddle Co fournit les planches.

Raison 1 : Participer à un championnat du monde

Nous avons tous rêvé de participer à une compétition internationale, qui plus est un championnat du monde, de nous aligner sur une ligne de départ face à des Russes, des Américains, des Suisses, des Hongrois, des Allemands etc. C’est une occasion unique, pour beaucoup d’entre nous, peut-être la seule d’une vie.

 

Raison 2 : C’est en France et facilement accessible

Le premier championnat du monde était à la Barbade et s’offrir ce championnat était compliqué et couteux. L’année dernière c’était en Autriche, c’était plus simple, mais encore assez compliqué, ne serait-ce qu’au niveau des avions et de l’hébergement sur place. Cette année c’est en France, à Annecy, pas trop loin de Paris, de Marseille, avec deux aéroports à proximité, Lyon et Genève, un large choix d’hébergements, du camping à l’hôtel de luxe. Cette année pour un Français, le déplacement est facile et abordable. Il en est de même pour tous les pays d’Europe, via l’aéroport de Genève.

Raison 3 : Plus qu’une compétition internationale, c’est une fête

C’est un championnat mais c’est aussi une très belle fête, une fête internationale. Il faut savoir que 90% des équipages Français qui ont participé l’année dernière reviennent ; quant à la dernière équipe,  Marie-Elisabeth Masson cherche une solution pour remplacer deux rameurs qui ne peuvent venir cette année. C’est un signe qui ne trompe pas.

 

Comment se porte le marché en France ? Penses-tu que se seront les compétitions ou l’animation qui porteront l’essor de la discipline?

Le marché Français s’est surtout développé en Bretagne. J’ignore si les Bretons sont moins individualistes, mais c’est un fait. Les deux principaux shops de Brest disposent chacun d’une Dragon, Il y’a une Dragon à Beg Meil, deux autres sur Saint Malo, les désormais célèbres BZH DRAGON LADYS (dont chaque vidéo atteint les 2000 vues) possèdent deux Dragons, une sur Cancale (île et vilaine) , l’autre sur Audierne (Finistère).  Je dois aussi rajouter le team Anjou Loire Paddle à deux pas de la Bretagne. Lors de l’évènement Dragon organisé en marge de La course du Rhum, l’année dernière, on compte la participation de 10 dragons ce fut une très belle expérience. Le support Dragon est présent sur de nombreux évènements en Bretagne.

On trouve un second point dynamique sur Annecy, grâce à Benoit Mouren. Ce dernier a de suite accroché au support et a intégré la Dragon sur la majorité des évènements de l’Alpine Lakes tour depuis la sortie de cette planche, il a été le premier à organiser une course sur Dragon. Organiser cet évènement à Annecy, avec son aide, c’est aussi lui rendre justice et le remercier

J’aimerai bien sûr que d’autres clubs de France nous rejoignent sur ce projet et le Championnat du Monde à Annecy doit être l’occasion idéale pour les motiver et leur prouver et l’intérêt et le potentiel sympathique de ce support.

Aussi pour répondre à ta question, bien sûr, les animations type team building où il faut ramer synchro, le Dragon est beaucoup plus légitime que les Big Mama qui sont surtout des supports pour célébrer des enterrements de vie de jeunes filles. En Dragon, on n’arrive en rien, sans cohésion, sans envie de partager un projet commun.

Les gens qui pratiquent ou testent les planches gonflables multi places viennent chercher un moment de partage et du plaisir.

Peux-tu nous parler de ton histoire avec Red Paddle Co?

Red Paddle Co a initié le marché du gonflable en Europe, très rapidement ils ont décidé de se consacrer qu’au haut de gamme et la marque reste incontestablement leader sur ce segment.

J’ai démarré Red Paddle il y a 11 ans. Au début de l’aventure, je cherchais à importer Uli, celui-ci ne voulait pas exporter ces planches. Greg Closier m’a parlé d’un Anglais qui lançait une marque de planches construites dans la même usine. J’ai alors contacté John qui a été content de me vendre deux planches. J’ai été le premier à présenter la technologie Drop Stitch (ndlr : technologie utilisée pour la construction des places gonflables) en France. A l’époque beaucoup se sont moquer de moi et de mes « pneus ». Nous hallucinions tous devant cette technologie, moi le premier, et la première année je n’ai vendu que 11 planches, puis 60 la seconde. Aujourd’hui je suis considéré comme celui qui avait compris avant tout le monde.

Pour être honnête, j’étais à des années lumières de me douter que ce support allait connaitre une telle explosion.

Quelle est la nouveauté phare de l’année et vers quoi on tend pour les prochaines années ?

En 2019,  la nouveauté Red Paddle Co est la compact, une fois repliée elle  prend deux fois moins de place qu’une planche gonflable classique.

Quant ’au développement futur, la concurrence est telle que tout est secret. Même moi, je n’ai aucune information…

 

Plus d’informations sur l’évènement: https://www.totalsup.com/events/dragon-world-championships-2019/

Merci Loic.

 

About the Author

Marie Esnaola

Originaire du Pays Basque, Marie se tourne naturellement vers le sauvetage côtier, les courses de prone et le SUP après des années de natation. Passionnée de sport, elle organise des évènements sportifs et BtoB et accompagne les entreprises en webmarketing.

Language Preference

You are currently viewing all language content

Show All French Only English Only