Ze Race 2016: Romuald Mamadou et Olivia Piana Vainqueurs!

04/02/2016

Olivia Piana et Romuald Mamadou démontrent encore une fois leur supériorité en downwind en s’offrant respectivement une superbe victoire sur Ze Race 2016 qui aura marqué les esprits et établissant des temps références sur un nouveau tracé qui semble être le bon pour maximiser la glisse. Les 2èmes sont tout aussi impressionnants et inattendus avec un Boris Jinvresse qui prend de l’ampleur et sa compagne Amandine Chazot qui manque de créer la surprise.
(Photos: J.Land, Caribbean Skyview)

Le fil de la course

Samedi 30 janvier, les conditions étaient réunies pour que le méga downwind tant attendu de Ze Caribbean Race soit des plus roulants pour les 46 participants, toutes disciplines confondues, entre l’îlet de Petite-Terre et la Marina de Pointe à Pitre. Un nouveau parcours pour Ze Race qui semble avoir trouvé la bonne formule avec ce tracé de 50 kilomètres plaçant le point de départ et d’arrivée dans l’axe des alizés, et permettant de limiter les risques d’événement sans bump et de maximiser la glisse, contrairement à l’édition 2015.

Après une traversée de 45 minutes en navette de tourisme depuis la petite gare maritime de Saint François, c’est dans les eaux turquoises de Petite-Terre, accessoirement pouponnière de petits requins citrons (inoffensifs !) que prend le départ pour les 26 paddlers engagés: 16 en solo (12 garçons et 4 filles) et 10 en 5 équipes de 2.

Après une émouvante cérémonie en cercle orchestrée par Stéphane Bodet, président du Watermen Karukera, club organisateur de Ze Race, surfskis devant, suivis des Outriggers, puis les paddles et deux participants en prone paddle, s’élancent sur le même appel au départ lancé depuis un bateau suiveur entre les deux îlets qui composent Petit-Terre.

Romuald Mamadou prend tout de suite le meilleur départ bien décidé à rester sur la même dynamique de victoires que ces dernières semaines. Agile comme un chat et hyper dynamique sur la houle, le champion de Guadeloupe  connecte les bumps et avale les 50 kilomètres en un temps impressionnant : 4 heures et 25 minutes ! Un temps qui servira bien entendu de référence pour les éditions futures si le tracé est maintenu. Romuald Mamadou s’offre même le luxe d’arriver devant 5 des 9 pirogues en lice ! Oui oui, quand c’est bien fait le paddle peut aller plus vite qu’un outrigger ! Comble du champion, il ne prend même pas le temps de ravitailler : “j’étais bien et je savais que je pouvais tenir 4h30 avec mes 3 litres d’eau. Il me restait 50 ml à l’arrivée.”

Chez les féminines, Olivia Piana confirme son excellente forme et sa maîtrise du downwind en remportant Ze Race après 10 jours d’un séjour Guadeloupéen où sa connaissance technique des bumps (et sa disponibilité à la partager) était éclatante. Cependant, contrairement à ce que l’on attendait, elle n’écrase pas sa rivale et « Starboard team mate », Amandine Chazot en ne la distançant que de 4 minutes. Pour rappel, 30 minutes séparait les deux championnes le week-end précédent lors du Karukera Kayak Challenge sur une distance de 20 kilomètres et dans des conditions dantesques, très appréciées d’Olivia. Un résultat sur Ze Race que l’on doit autant au départ un peu trop rapide d’Olivia et à une excellente performance d’Amandine. Olivia se fait donc un peu peur en admettant avoir « exploser en vol » et on ne peut qu’admirer sa ténacité à aller jusqu’au bout et maintenir son avance.

Boris Jinvresse réalise une performance magnifique, marque les esprits et prend de l’ampleur avec une deuxième place entre le roi du downwind, Romuald Mamadou, et le roi de la longue distance, Florent Dode. Plus déterminé que jamais, il gère son duel avec Florent avec brio en relançant à chaque fois qu’il est repris par le pensionnaire du club de Vieux-Boucau. Son match avec son ami et coach Amaury Dormet n’aura pas lieu. Ce dernier, blessé, abandonnera, non sans regret au bout de 8 kilomètres de course.

Florent Dode a donc joué à « un coup moi un coup toi » avec Boris Jinvresse pendant quasiment toute la course. Boris ne se laissant pas faire, Florent a tenté un coup de poker qui ne sera, malheureusement pour lui, pas gagnant. Il se rapproche de la côte à partir de l’îlet Gosier à 5 kilomètres de l’arrivée en espérant avoir plus de bumps. Malgré un tracé un peu plus court, c’est un peu plus au large qu’il fallait rester pour bénéficier jusqu’au bout du maximum de vent, ce qu’a fait Boris Jinvresse.

Gaétan Séné refait peau neuve avec une belle 4ème place, qui n’était pas gagnée au vu de ses résultats le week-end précédent sur le Karukera Kayak Challenge, dûes essentiellement à des chutes à répétition. La houle toute droite aura été clémente avec sa board qui ne semblait pas aimer les sidewinds. Gaétan prend un départ prudent et fait une belle remontée sur la moitié du parcours pour maintenir une 4ème place moins de deux minutes devant Olivia Piana.

Amaury Dormet était donc l’un des candidats au podium et avait très bien démarré son séjour en Guadeloupe en se plaçant deux fois 3ème sur l’épreuve du Karukera Kayak Challenge sur Basse Terre. Malheureusement il se blesse aux côtes la veille et jette l’éponge au bout de 8 kilomètres, gêné dans ses mouvements. Déçu, car bien préparé à la lutte pour un podium, il terminera la course sur son bateau suiveur mais reste philosophe.

Amandine Chazot, manque de peu de créer la surprise en ne se laissant distancer que de 4 minutes par Olivia Piana alors qu’une demi-heure la séparait de sa coéquipière et rivale sur un tracé de 20 kilomètres le week-end précédent. Elle termine juste derrière cette dernière avec une superbe 6ème place au scratch. Amandine a notamment beaucoup souffert dans la première heure en tombant beaucoup dans la houle croisée à la sortie de Petite-Terre. Mais comme l’indique l’un de ses poursuivants pendant la course, Fabrice Orfila, 9ème « une fois qu’elle a eu décidé de mettre le turbo, impossible de tenir son rythme ». Elle termine les 5 kilomètres sans eau avec un ravitaillement de 2 litres. 

Franck Le Ven, n’aura pas connu les mésaventures de sa première participation à Ze Race l’année dernière marquée par les malaises et vomissents à répétition. Décidé à prendre un maximum de plaisir il termine beau 7ème au scratch et 5ème garçon.

Olivier Darrieumerlou est la belle révélation de Ze Race. L’ami et voisin de Florent Dode qui a démarré le SUP race en mai dernier est un sportif accompli que l’on devrait certainement revoir cette année. Tout partait pourtant très mal pour ce jeune papa de deux enfants en bas âge. Chahutée dans le transport jusqu’à Petite-Terre, sa board prend un immense pet découvert à 1 heure du départ. Avec l’aide de plusieurs personnes et Florent Dode aux commandes, un pain de wax TotalSUP (clin d’œil) et du ruban adhésif, le coup (au moral) est temporairement réparé et Olivier prend un très bon départ sans savoir combien de temps il pourra tenir avec une planche endommagée.  Et bien ça tient (merci Florent !). En 5h20 il termine 8ème.

Stéphanie Jeauneaux, compagne de Stéphane Bodet, vient fermer le podium chez les féminines et conclut le parcours en 6 heures et 33 minutes.

A noter un autre abandon, celui de Morgan Lagravière. Le navigateur français originaire de La Réunion, inconnu dans le SUP, avait surpris par une 5ème place sur les 20 kilomètres du Karukera Kayak Challenge et espérait créer une nouvelle fois la surprise.

Un autre match dans le match avait lieu, celui des relais. C’est la paire très affûtée Cyrille Curtit / Thomas Martin-Bastisti (deux locaux) qui l’emporte en 4h55, 40 minutes devant leurs plus proches poursuivants composés du boss de Bomber Eyewear Europe Enzo Porcelli et de Pierre Leclainche.

Ne rien lâcher pour faire partie des FINISHERS de Ze Race!

Pour la petite histoire, qui pourra être éventuellement utile à tout candidat futur à Ze Race, le scénario catastrophe c’est votre journaliste-rider TotalSUPien qui l’a vécu… enfin moi quoi.

La petite série noire commence la veille: au lieu de me coucher à 21h comme prévu pour un lever en pleine forme à 5 heures du matin, une tétine de poche d’eau défaillante à la dernière minute et un problème de code PUK au moment d’insérer le téléphone dans sa housse étanche, font que c’est en beau pied-nickelé et à minuit que je me couche stressé et démoralisé avec une logistique de ravitaillement bricolée avec des bouteilles en plastique (oui oui, celles que l’on sort du sac à dos qui est sous le dossard, une fois qu’on a bien pris le temps de s’asseoir sur sa planche ! … ah c’est sûr je ne partais pas favori…) sans oublier l’heure passée sur un site d’opérateur téléphonique sous connection internet digne du minitel en 1986 pour pouvoir réactiver mon téléphone ! 

Bon départ ceci dit ! Les 10 jours passés auprès de champions et riders d’expérience cités ci-dessus m’ont fait passer du complet novice en downwind à celui qui a au moins compris comment ça marche, me permettant de me maintenir dans le top 10 sur 10 kilomètres en applicant consciencieusement tous les conseils prodigués depuis mon arrivée en Guadeloupe.

Mais habitué à l’eau plate – triple sens – la houle a été plus forte et un mal de mer me scie l’estomac au bout d’une heure, accentué sans aucun doute par une hydratation exclusivement à la boisson énergétique, pourtant bien assimilée à l’entraînement. Une opération « survie-dégueulis » s’ensuit avec un sac de ravitaillement de 3 litres d’Isostar inutiles et en bouteilles (lol !) sur le dos et une bouteille d’eau donnée par un accompagnateur coincée sous une poignée de la planche. Ah ça avait de la gueule ! Encouragé par plusieurs bateaux suiveurs, je termine comme je peux les 40 kilomètres restant. Objectif atteint : non sans mal, je fais partie du clan restreint des FINISHERS de Ze Race !

Les résultats

Recommended SUP News :

Virginie Louppe : Actrice Importante du Handi SUP
Virginie Louppe, amatrice de sports de glisse depuis son plus jeune âge, souffre d’un handicap […]
Morgan Lagraviere: De Skipper à SUPer !
Pas encore très connu dans le milieu du SUP, Morgan Lagraviere n’est pourtant pas étranger aux […]
Hossegor Paddle Games 2017: 8 Key Points Prior to the Event
The first edition of the Hossegor Paddle Games, stop 4 of the Euro Tour, organized […]
SUP Race CUP 2017 Day 1 Results: Sonni Honscheid and Titouan Puyo Have the Upper Hand
Men’s Results: 1- Titouan Puyo – 53:43 2- Connor Baxter – 53:47 3- Michael Booth […]
Prenez Part au Magnifique Tour de SUP Cannes avec OXBOW
Organisé par la marque OXBOW, le Tour de SUP est une nouvelle façon de découvrir […]
Le Kelt Ocean Club, Récent Mais Déjà Très Investi !
Club de Stand Up Paddle crée en Septembre 2016 par Erwan Le Léannec, le Kelt […]

SOCIAL SUP