Résumé et Résultats du Nautic SUP Paris Crossing 2016 en 10 Points !

07/12/2016

Dimanche dernier avait lieu la 7ème édition du Nautic SUP Paris Crossing auquel était officiellement associé TotalSUP, aux premières loges pour couvrir l’événement en Facebook live toute la journée.  Malgré un froid de canard c’est bien la plus grande course du monde en terme de participation qui avait une nouvelle fois lieu sur la Seine puisque 600 paddleurs se jetaient à l’eau à 7h30 du matin pour prendre part à la fête. Voici notre report en 10 points!

Retransmission en direct du Nautic SUP Paris Crossing :

 

1. Susak Molinero se fait peur et l’emporte chez les féminines

La rideuse PRO catalane, exilée en Italie depuis plusieurs années, remporte cette édition du Nautic SUP Paris Crossing 2016 d’une courte avance devant la double championne de France 14’, la bretonne Amandine Chazot. Susak partait pourtant mal dans cette compétition puisqu’au coup d’envoi sa planche était tout simplement dans la mauvaise direction. Difficile de manœuvrer en effet avec 599 paddlers autour. Il a fallu un gros effort de 4 kilomètres pour que Susak Molinero recolle à Amandine pour ensuite la passer et mener la course féminine jusqu’au bout. C’est Marie-Elphège Julienne qui ferme le podium. Une rideuse de plus en vue sur le circuit français.

2. Bruno Hasulyo assomme ses rivaux et devient le roi du flat

Le rider de Starboard vainqueur en septembre du mythique SUP 11 City Tour 2016, la course de 220 kilomètres en 5 étapes sur les canaux hollandais, a prouvé à un plateau international de compétiteurs qu’il était bien l’un des meilleurs au monde sur le flat. Comme Susak, Bruno était en train de tourner sa planche dans le sens du courant quand le directeur de course Didier Lafitte a donné le départ. Un petit moment de crise qui a déclenché tout de suite chez le rider hongrois une montée d’adrénaline le faisant partir en trombe une fois la manœuvre réalisée. Au bout d’un kilomètre seulement il prenait largement la tête mettant jusqu’à 300 mètres de distance entre lui et un groupe des 14 poursuivants. Espace réduit à une cinquantaine de mètres après que les riders PRO se détachaient des Loisirs pour contourner l’Île de la Cité et parcouraient 1 kilomètre et demi à contre courant. Mais une fois remis dans le sens de la marche, Bruno Hasulyo profitait à nouveau du courant pour accélérer et se rassurer avant de remporter cette 7ème édition de la Nautic Sup Paris Crossing en véritable brise-glace et dans des conditions quasiment « glassy » puisqu’aucun rider n’était là pour faire de remous.

 

3. Un podium indécis jusqu’à la dernière seconde

Derrière Bruno Hasulyo, c’est 13 riders qui se tiraient la bourre de manière plutôt désordonnée sans jamais définir une ligne de draft constante. C’est tour à tour Casper Steinfath, Gaétan Séné, Ludovic Teulade, Martin Vitry et Paolo Marconi qui ouvraient le front et parfois à plusieurs, côte à côte, sans jamais définir un leader. Derrière suivaient Arthur Arutkin, Tom Auber, Eric Terrien, Boris Jinvresse, et deux nouveaux riders très en vue, qui, avec leur performance de dimanche ont donné une petite accélération internationale à leur carrière. Mathieu Le Vaillant sur 3 Bay et Federico Esposito sur Fanatic – le fameux numéro 35 dont je cherchais le nom pendant le live de TotalSUP, champion italien de windsurf qui s’essaye depuis quelques mois au SUP race avec succès sur les conseils de son ami Paolo Marconi.

Quant au grand frère de Bruno, Daniel Hasulyo, 2ème du SUP 11 City Tour, il revient de loin et arrive à recoller au groupe à mi-parcours.

C’est Eric Terrien qui lâche le pack le premier à cause d’une malencontreuse chute. Reste donc 12 riders pour une 2ème et 3ème place et c’est dans le dernier kilomètre que tout se joue. Casper Steinfath et Arthur Arutkin lancent une 1ère accélération mais le racer danois ne tient pas la cadence et ça suit bien derrière. C’est désormais BIC contre Fanatic, Fanatic contre BIC et une RRD au milieu. Martin Vitry et Ludovic Teulade. Arthur Arutkin et Tom Auber de l’autre et Paolo Marconi pour jouer les trouble-fètes dans ce finish de frenchies.

Plus que 100 mètres. Martin Vitry lance un sprint fulgurant et tient sa 2ème place avec une demi-planche sur Arthur Arutkin pendant 80 mètres. 20 mètres de trop pour le rider normand de 17 ans. Arthur refait son retard et les deux team-mates d’Oxbow passent la ligne en même temps, avec pendant deux longues heures suivant la course la conviction générale que c’est bien Martin Vitry qui l’emporte sur le nordiste. Quelques heures plus tard et le verdict de l’affichage est sans appel. La puce électronique d’Arthur a été détectée en premier et les plaidoyers des uns et des autres pour placer les deux copains ex-aequo n’y feront rien : Arthur Arutkin 2, Martin Vitry 3.

C’est le discret mais tellement efficace Tom Auber qui s’arrête au pied du podium. Une 4ème place qui clôt une incroyable saison pour Tom qui a fait parler ses résultats toute l’année. Il ne manque que très peu de choses pour que ce jeune là ne rejoigne les Titouan Puyo, Martin Letourneur, Martin Vitry et Arthur Arutkin – et un certain Clément Colmas? – au VERY top du SUP race français. Affaire à suivre…

Top 13:
1. Bruno Hasulyo
2. Arthur Arutkin
3. Martin Vitry
4. Tom Auber
5. Paolo Marconi
6. Ludovic Teulade
7. Gaétan Séné
8. Casper Steinfath
9. Federico Esposito
10. Boris Jinvresse
11. Daniel Hasulyo
12. Mathieu Le Vaillant
13. Eric Terrien

A noter dans le groupe suivant la très bonne performance d’un nouveau venu, Paul Lenfant, 14ème. D’une double-nationalité Tahitien-Polonais, Paul s’était déjà fait remarquer à Hossegor lors du Grand Prix de la Ville d’Hossegor à la veille des championnats de France auxquels il ne pouvait malheureusement pas participer. Paul avait alors survolé ses séries de sprints avant de tomber en finale où il aurait pu aller au bout de la surprise.

Retenons aussi l’excellente forme de Grégoire Vitry (15ème) et la montée en puissance du montpelliérain Vincent Sultana (16ème). On attendait le jeune Yanis Maire (17ème) un peu plus près du podium suite à son titre de champion de France Junior devant Martin Vitry.

Dans les contre-performances, il faudra citer celle de Jérémy Teulade (20ème), victime de maux de ventre et de Vinnicius Martins (19ème), l’excellent brésilien qui avait pourtant été l’un des animateurs du groupe de 13 avant de s’effondrer dans les 5 dernières minutes.

 

4. Amandine Chazot et Arthur Arutkin vainqueurs du tout premier Oxbow SUP Challenge

Le Nautic SUP Paris Crossing était pour la première fois depuis sa création affilié à un circuit de race et était cette année désigné Grande Finale de l’ Oxbow SUP Challenge 2016.  L’Oxbow SUP Challenge est une nouvelle initiative de la marque Oxbow qui regroupe 5 événements de renom de SUP en France.

C’est Arthur Arutkin et Amandine Chazot qui sont donc les grands vainqueurs du Oxbow SUP Challenge 2016.

amandine-chazot-oxbow-sup-challenge

5. Lois Chardebas confirme en Loisirs

Chez les loisirs, c’est le jeune Lois Chardebas qui prend la 1ère place terminant les 11 kilomètres de course en 56’23. Un choix de catégorie un peu timide pour un rider déjà d’une grande valeur. Auteur de très belles performances cette année, notamment une 2ème place à la Nantes Paddle Expérience devant la quasi totalité des meilleurs juniors français réunis à l’occasion d’un stage Jeunes, Lois avait manqué son rendez-vous avec l’élite française aux championnats de France à Hossegor à cause d’un leash cassé lors de la finale junior qualificative pour la finale Elite. Il n’avait cependant pas manqué de se rattraper en partie en écrasant la concurrence lors la petite finale.
Il nous tarde de retrouver ce rider – et sa sympathique famille – avec encore plus d’expérience et de biscotos sur le circuit français l’année prochaine.

lois chardebas sup

6. Le + : les relais Indoor France vs The World

C’est Casper Steinfath qui le dit: les sprints dans le bassin indoor du Salon Nautique de Paris sont sa petite récompense de fin d’année. Et pour sa 5ème participation et en « team captain » de l’équipe WORLD, composée des meilleurs riders internationaux classés le matin, il s’en donne à cœur joie. En face, l’équipe FRANCE, menée par Arthur Arutkin, a du mal à contenir autant d’enthousiasme et perd deux manches d’affilée.


Plusieurs fois décriés par le passé de par l’importance des points attribués à cette 2ème phase, les sprints indoor font désormais l’unanimité avec un format relais et une seule règle pour ne pas être déclassé par rapport au résultat du matin… y participer !

7. La course la plus grande du monde

Depuis 2014 et ses 400 riders, le Nautic SUP Paris Crossing est bien pour la 3ème année consécutive le plus grand rassemblement de paddlers au monde et, qui plus est, dans un format race. Plus grand, plus gros, plus important, plus large, plus « wannagainébistoufly », nous laissons bien entendu le choix du vocabulaire, tout à fait personnel, à ceux qui considèrent qu’il est en effet l’événement le plus grand mais pas le plus gros… ou plutôt le plus important mais pas le plus grand tout en étant aussi le plus large… ou vice versa 😉

Cette année c’était 600 paddlers issus d’une 30aine de pays qui communiaient ensemble et quelque soit l’adjectif, c’était magique!

2016 Nautic Sup Paris Crossing
(Photo: Arvis Iljins)

8. Un nouveau partenariat entre Oxbow – BIC

Le Nautic c’était aussi l’occasion pour les deux nouveaux partenaires officiels de l’événenement, Oxbow et BIC, d’annoncer leur nouvelle collaboration. En effet, comme le présentait Jean-Patrick Mothes, directeur marketing d’Oxbow samedi sur TotalSUP, Oxbow a fait appel à BIC pour lancer la toute première série de planches de SUP Oxbow. Une gamme dignement représentée par Martin Vitry ainsi que les Teulade Brothers (Jérémy et Ludovic) ces derniers officialisant par la même occasion leur départ de Starboard France.

partenariat oxbow bic sup

 

9. 2017 : Objectif 700 paddlers!

100 paddlers de plus tous les ans, la recette fonctionne. Et c’est Didier Lafitte qui nous le dit :

Maintenant la question c’est: est-ce qu’en 2020 nous serons 1000 ? Est-ce qu’en 2030 nous serons 2000 ?

 

10. La fête du SUP

Le Nautic SUP Paris Crossing c’est aussi tous les ans une énorme fête. Costumes, perruques et autres tutus colorent la Seine. Avant le départ c’est déjà une énorme ambiance, applaudissements synchronisés, échauffements farfelus et photos souvenir, c’est sûr beaucoup ne sont pas là pour essayer de finir sur le podium.

goliath sup par Anonym SUP

La marque Anonym SUP remporte la couronne des fêtards cette année avec sa Goliath SUP transportant une équipe de paddleurs déguisés façon La Croisière s’Amuse avec à leur bord deux musiciens et une sono qui leur ont permis d’animer la course en musique et en live tout le long du parcours.

Même Martin Letourneur, vice-champion de France s’est laissé prendre au jeu cette année. Le voilà à participer non pas en PRO mais en catégorie Loisir sur une gonflable de son sponsor Hobie, à poster en live sur le Facebook de TotalSUP et à profiter de la vue.

Tous les résultats sur Facebook:
www.facebook.com/totalsupofficial/posts/544445805764847

Recommended SUP News :

Hossegor Paddle Games 2017: 8 Key Points Prior to the Event
The first edition of the Hossegor Paddle Games, stop 4 of the Euro Tour, organized […]
Yanis Maire: la Nouvelle Pépite du Team Starboard France
Champion de France Junior de SUP technical race 2016, récent vainqueur de la longue distance […]
SUP Race CUP 2017 Day 1 Results: Sonni Honscheid and Titouan Puyo Have the Upper Hand
Men’s Results: 1- Titouan Puyo – 53:43 2- Connor Baxter – 53:47 3- Michael Booth […]
Prenez Part au Magnifique Tour de SUP Cannes avec OXBOW
Organisé par la marque OXBOW, le Tour de SUP est une nouvelle façon de découvrir […]
Le Kelt Ocean Club, Récent Mais Déjà Très Investi !
Club de Stand Up Paddle crée en Septembre 2016 par Erwan Le Léannec, le Kelt […]
Interview de Martin Vitry, Prodige du SUP Français
Aujourd’hui nous avons la chance de pouvoir interviewer Martin Vitry, le jeune prodige du SUP […]

SOCIAL SUP