Remy Casa – Les secrets d’un bon échauffement pour le Stand Up Paddle

04/05/2016

Souvent négligé, l’échauffement est un aspect essentiel de la pratique de tout sport. Remy Casa, préparateur physique auprès de La Cigale Surf Club à Sainte Maxime, nous livre aujourd’hui les secrets d’un échauffement réussi.

remy casa echauffement stand up paddle

Comment bien s’échauffer avant une séance ou une course de Stand Up Paddle Race ?

Il n’y a pas une seule et unique bonne méthode pour s’échauffer, mais il y a des principes généraux à connaitre et à respecter pour réaliser un bon échauffement.

Tout d’abord, l’échauffement a pour but la mise en fonction de l’organisme dans le but de préparer l’effort. Pour être efficace il doit durer entre 15 et 20min. Cela permet de commencer sa course de Stand Up Paddle ou son entrainement dans des conditions physiques et physiologiques optimales mais aussi de prévenir d’éventuelles blessures telles que les tendinopathies.

L’échauffement se conduit selon la logique suivante : des sollicitations physiologiques générales vers les sollicitations spécifiques à l’activité donc ici au Stand Up Paddle.

Ses buts sont :

  • Activation du système cardiovasculaire (optimisation de la vascularisation, du transport d’énergie et d’oxygène vers les muscles, de l’élimination des déchets métaboliques, etc.)
  • Activation du système ostéo-articulaire (lubrification articulaire, préparation du système ligamentaire à l’effort)
  • Activation du système neuromusculaire (pré activation et optimisation/potentialisation de la conduction nerveuse et du recrutement musculaire)
  • Activations physiologiques globales spécifiques au Stand Up Paddle

 

En bref, ce que disent les dernières études :

Concernant les étirements :

  • Étirements passifs et postures passives maintenus plus de 30s pré effort à proscrire car cela crée un relâchement musculaire et donc une perte d’explosivité (sauf cas particulier des sports nécessitant de grande amplitude articulaire)
  • Étirements passifs et postures passives directement post effort intense à éviter car les microtraumatismes créés par l’effort sont majorés ! Donc ce type d’étirement est à réaliser de préférence loin des séances intenses
  • Avant exercice : étirements actifs (activo-dynamique, balistique)

Concernant l’activation et la potentialisation musculaire :

Un recrutement optimal et maximal des fibres musculaires avant l’effort (sans créer de fatigue donc en réalisant peu de répétition et peu de série) permet un meilleur recrutement du système neuromusculaire durant l’effort.

Recommended SUP News :

Hossegor Paddle Games 2017: 8 Key Points Prior to the Event
The first edition of the Hossegor Paddle Games, stop 4 of the Euro Tour, organized […]
Effets de l’Automassage et Intérêts en SUP
Par Rémy Casa, préparateur physique à La Cigale Surf Club L’automassage (AM) devient à la […]
SUP Race CUP 2017 Day 1 Results: Sonni Honscheid and Titouan Puyo Have the Upper Hand
Men’s Results: 1- Titouan Puyo – 53:43 2- Connor Baxter – 53:47 3- Michael Booth […]
SUP Race CUP 2017 : The 10 Essential Points
The 8th edition of the SUP Race CUP, stop 3 of the Euro Tour, organized […]
SUP Race CUP: Le Gratin Mondial Réuni à Sainte-Maxime
Les 20 et 21 mai, La Cigale Surf Club de Sainte-Maxime organise la 8ème édition […]
Prenez Part au Magnifique Tour de SUP Cannes avec OXBOW
Organisé par la marque OXBOW, le Tour de SUP est une nouvelle façon de découvrir […]

SOCIAL SUP