Mélanie Lafenêtre, de l’Ombre à la Lumière!

29/10/2016

A à peine 16 ans, la pensionnaire de La Cigale Surf Club a passé plusieurs caps cette année et est prête à en découdre à la veille des Championnats de France de SUP Race 2016 qui se déroulent à Hossegor en ce week-end de Toussaint. Sélectionnée dans le collectif France Féminines et Espoirs, Mélanie Lafenêtre a pu se frotter avec brio au niveau international cette année rentrant dans le ranking mondial par la même occasion. Elle en veut plus! (et elle a raison…)

Mélanie Lafenêtre SUP Racer

Mélanie Lafenêtre, peux-tu te présenter et nous rappeler ton bagage de sportive et de SUP Racer?

J’ai 16 ans, je pratique le volley et le SUP. J’ai participé à mes premières compétitions de SUP RACE lors des championnats PACA puis j’ai continué avec les coupes de France, les championnats de France et des courses européennes…

Les championnats de France 2014 où j’ai fini 1re féminine-15ans m’ont beaucoup marquée sur le plan compétitif.

Cette année pour la 1re fois j’ai été sélectionnée dans le collectif France féminin pour une place en équipe de France puis je participe à la coupe de France 12’6 à Monaco où je finis 2e derrière Céline Guesdon ensuite il y a eu l’Euro Tour avec la SUP Race CUP où je fais deux Technical Race avec ma Bonz 12’6 (1ere femme en 12’6 et dans les 10 premières  en 14’ elite avec 40min de récupération entre les deux courses). A Bilbao, je finis 4e devant la championne d’Espagne Laura Quetglas.

Je suis donc classée 12e Europeenne de l’Euro Tour, 3e en -18ans avec Fiona Wilde et Lexi Alston devant moi et je rentre pour la 1e fois dans le ranking mondial à la 45e place.

cyara-palenzuela-laura-quetglas-melanie-lafenetre
Avec April Zilg et Fiona Wylde

Quel type de rideuse es-tu? Quels sont tes points forts et faibles?

J’aime la polyvalence en SUP, le sup vague pour le plaisir et pour le Sup race je préfère les TR avec vagues, mais aussi la Longue Distance en downwind. Je pense que mes points forts sont sur les TR dans les vagues. Mon point faible actuel ce sont les Longues Distance, mais cela ne fait qu’un an que je m’entraine sur cela.

Mélanie Lafenêtre en mode SUP Race Surf

Mélanie Lafenêtre en SUP Surf

Tu n’as pas pu participer aux France l’année dernière, alors que tu avais l’occasion de jouer à la maison sur un spot que tu connais par coeur. Peux-tu nous rappeler pourquoi et comment l’as-tu vécu?

L’année dernière avant les championnats de France, j’ai eu une péritonite un mois avant, quand j’ai appris que je ne pouvais pas participer à ces championnats, j’étais dégoutée car je m’étais entrainée plus que sérieusement avec Remy Casa (mon préparateur physique depuis 5 ans) pour ce Championnat de France 2015 en méditerranée et chez moi. Je l’ai très mal vécu et ne pas avoir pu montrer aux autres femmes que j’existais et que j’étais bien là m’a frustrée.
J’ai eu l’occasion de rencontrer Maxime Mermoz le rugbyman du RCT avec qui j’ai eu une longue conversation sur les grosse blessures nécessitant de longs arrêts et le retour à la compétition depuis je pense que cet incident a été bénéfique car il m’a donné envie de faire beaucoup plus et de revenir encore plus forte et motivé qu’avant.

Maxime Mermoz et Mélanie Lafenêtre

Quels ont été les points marquants pour toi cette année?

Les points marquants de cette année sont ma 12e place européenne avec seulement deux courses, mais aussi ma 45e place mondiale qui me laisse encore loin de Erika Benitez avec qui je corresponds et que j’espère pouvoir recevoir en 2017 à Sainte-Maxime pour la SUP RACE CUP et faire d’autres courses de l’Euro Tour avec elle. De la même manière je suis fière et heureuse d’avoir pu, avec Gabriel Bachelet, faire rentrer la marque Bonz dans le ranking mondial des marques à la 25e place.

Avec le collectif France

Et après les France ?

Après les France ? Je n’ai pas encore vraiment réfléchi, mais j’aimerais commencer à faire plus de course de l’Euro Tour, et me préparer aux différentes échéances comme les coupes de France et les championnats de France 12’6 et peut être 14’ 2017.

Quelles sont les marques qui te soutiennent à l’heure actuelle? 

Mes sponsors sont Bonz SUP RACE dirigé par Philippe Moreau et Antoine Delpero pour le matériel planches et pagaies. Il y a aussi Howzit dirigé par Jean Philippe Wuilmart pour toutes les tenues de SUP et enfin mon club La Cigale Surf Club qui est d’une grande aide pour moi au niveau des entrainements et des déplacements…

Avec Philippe Moreau de Bonz

Recommended SUP News :

Effects of Foam Rolling and Its Interest for SUP Racers
By Remy Casa, Foam rolling (FR) is a form of manual therapy that has become […]
Effets de l’Automassage et Intérêts en SUP
Par Rémy Casa, préparateur physique à La Cigale Surf Club L’automassage (AM) devient à la […]
This Weekend’s Results: APP World Tour’s Japan Pro Am, Paddle Imua, Battle of the Thames…
It was another great Stand Up Paddle weekend. Between the APP World Tour’s Japan Pro […]
Mélanie Lafenêtre Première Recrue de la Marque Infinity en France
Infinity, la marque américaine basée à Dana Point, créée par Dave Bohene et portée entre […]
8 Techniques Pour Optimiser Sa Récupération en Stand Up Paddle
Par Rémy Casa, préparateur physique La saison de SUP Race est longue, les entraînements et les […]
Entraînement Technique et Préparation Physique, le Livre du SUP de Rémy Casa
Rémy Casa, préparateur physique à la Cigale Surf Club à Sainte-Maxime, n’arrivait pas à trouver […]

SOCIAL SUP