Le FoolMoon Trip De Gilles Mathieu : Clap de Fin

13/06/2017

Il y a deux mois, vous avez pu découvrir le début du FoolMoon trip de Gilles Mathieu qui sillonné l’Europe avec son van et sa planche de SUP FoolMoon. Gilles a dû interrompre prématurément son voyage, mais ce passionné de nature et de glisse compte bien remettre ça.

Gilles, tu as dû interrompre ton FoolMoon Trip. Peux- tu nous raconter pourquoi ?

J’ai été contraint d’arrêter mon trip car ma chienne Tara avait attrapé une grosse infection, elle avait besoin de soin et de repos. J’ai bien tenté d’aller chez un vétérinaire en Slovaquie qui n’a pas pu faire grand chose, même pas une prise de sang, car il n’était pas équipé, mais qui m’a conseillé de lui accorder du repos et du confort.

Elle a 16 ans et avec les températures qui grimpaient il fallait être prudent. L’un dans l’autre j’ai décidé de rentrer, les pays non traversés seront encore là dans 1 an ou 2, priorité à mon chien, nous sommes partis à 2, nous rentrons à 2. Hors de question qu’elle meure en cours de route.

Quels pays as-tu eu la chance de visiter depuis notre dernière interview où tu étais alors en Suède ?

Après la Suède, j’ai passé la frontière pour me rendre en Norvège, notamment sur les Iles Lofoten, que j’ai pu parcourir de bas en haut, puis le nord de la Norvège.

Ensuite je suis parti pour la Finlande, dans la Laponie Finlandaise et j’ai tranquillement descendu toute la Finlande.

De la Finlande, j’ai pris un ferry pour l’Estonie. J’aurais voulu aller en Russie, mais il y a le souci du visa et surtout la quarantaine pour le chien.

La Lettonie a fait suite à l’Estonie, pour ensuite aller en Lituanie. La Pologne fut la suite et enfin la Slovaquie, pays dans lequel ma chienne est tombée malade et donc dans lequel mon aventure s’est terminée.

As-tu eu un coup de coeur pour un endroit en particulier ?

En terme de coup de cœur je dirais les pays scandinaves, mais particulièrement les Iles Lofoten en Norvège !

C’est un lieu magique, qui parfois peut se révéler hostile à cause des vents et du mauvais temps, mais tu peux y faire du cruising en Stand-Up, y surfer dans la baie d’Unstad, y faire du kite, y faire du snowboard… bref pour quelqu’un qui aime la nature c’est fabuleux.

Que t’as apporté cette aventure tant sur le plan sportif que personnel ?

Sur le plan personnel, je dirais que certains endroits ont concrétisé des rêves que j’avais. Ramer sur un fjord au milieu de nulle part c’est indescriptible comme sensation, surfer avec 40 cm de neige sur le spot dans une eau à 5 degrés c’est froid, insensé, mais génial !

D’un point de vue sportif, ce voyage m’a permis de pratiquer tous mes sports de prédilection. Aux Lofoten j’ai ramé en SUP, le lendemain j’ai été surfer et le jour d’après j’ai pu faire un hors-piste en snowboard.

Je reviens gonflé à bloc pour m’entraîner en SUP pour mes futures compétitions. Je ne suis pas un professionnel, loin de là, j’ai mon niveau mais ce voyage m’a donné envie d’aller encore plus loin dans l’entrainement.

As-tu des anecdotes à nous raconter ou fait des rencontres dont tu pourrais nous parler ?

Mes anecdotes concernent surtout ma fâcheuse tendance à bloquer mon camion, que ce soit dans la boue, la  neige ou le sable…ça a du m’arriver 6 fois sur les 3 mois et demi, 2 fois la boue, 2 fois la neige, 1 fois la glace et 1 fois le sable.

Au Lofoten, en partant sur un spot pour aller rider en hors-piste, je suis resté bloqué. Il neigeait énormément et j’étais tout seul au milieu de nul part quand tout à coup un gars avec un tracteur passait par là. Là tu te dis: je vais aller allumer un cierge.

Et le lendemain en voulant aider un van qui était sorti de la route, je m’arrête en montée, puis impossible de repartir, j’ai bloqué au moins une cinquantaine de voitures qui n’ont pas pu repartir.

C’était un vrai désastre, la route était recouverte de neige glacée. Un polonais avec son 4×4 m’a gentiment aidé. Un norvégien excédé est venu m’insulter puis m’a doublé à vive allure, 2 km plus loin il a fait un tout droit dans un champ avec environ 50cm de poudreuse, c’était fun ! Sans parler du sable au Danemark, de la neige en Laponie Suédoise et de la boue en Slovaquie…

Tu es parti entièrement équipé par FoolMoon, peux-tu nous parler de ton ressenti par rapport à ces produits ?

La planche de cruising en 12 pieds gonflable est super stable, résistante et jolie, avec une bonne glisse pourtant en 34 de large. Une planche qui ravira les débutants, mais aussi les familles, on peut aisément mettre un enfant avec nous ou emmener un sac.

La planche wave bamboo est jolie, pure et stable malgré le 29 de large. Elle demande une petite prise en main quand les conditions grossissent, car elle enfourne un peu si on met un peu trop de poids sur l’avant. Il faut soit faire son take off en portant le poids sur l’arrière du pad soit partir en position surf et non pas pieds joints. Une fois dans la vague, elle est saine et facile à driver. Quand ça devient consistant, il faut y aller car elle suit jusqu’à bien sûr une certaine limite, comme toutes les boards en 8’6.

Quant à la pagaie full carbone réglable, elle est belle,  légère et efficace, rien à redire… pas typée pour un programme surf mais elle s’en sort quand même bien !

Quels sont tes prochains projets SUP ?

Prochain trip sera fin août pour aller surfer en SUP au Maroc, j’aimerai bien emmener mes boards Fool Moon.

Ensuite, j’ai le projet de faire la traversée Cannes- la Corse en aller-retour, ça a déjà été fait par des gars de Cannes que je connais. Bien sûr ce sera avec plaisir de mener ce projet de nouveau en partenariat avec Fool Moon, sur une 14 pieds.

Je vais commencer à m’entraîner cet été pour imaginer le faire courant avril 2018, sur 4 jours avec 2 jours de repos en Corse. Ça me laisse environ 1 an pour trouver des sponsors, les fonds nécessaires, un bateau de sécu, des pilotes, un très bon météorologue et manger des kilomètres pour me préparer.

Sur la période de Noël je vais partir, avec camion, pour faire ce que je n’ai pas pu faire sur ce trip écourté. J’ai 2 regrets: l’Autriche et le Monténégro. Ce sera en SUP sur les lacs et snowboard toujours en mode freeride.

En parallèle je vais reprendre les compétitions en SUP, la première sera en Suisse pour la Fool Moon SUP Classic, je crois que vais ramer sur une 14 carbone de chez Fool Moon. Oui, je suis devenu addict à Fool Moon !

2017 a vu naître notre association Supers créée avec mon ami Stevens, qui aura pour vocation de créer des évènements. 2018 sera l’année durant laquelle nous mettrons en place 2 événements sportifs, mais je n’en dis pas plus. C’est en préparation, on veut faire des événements novateurs avec note support de prédilection, le SUP.

L’été 2018 sera marqué, je pense, par un “Et si nous glissions “ du côté de l’Angleterre, de l’Ecosse et de l’Irlande, en mode road trip bien sûr.

Voilà y a plus qu’à tout organiser !

Recommended SUP News :

Tous à la FOOLMOON SUP Classic !
Les 1er et 2 juillet prochain se déroulera à Crans-près Céligny, Suisse, la 5e édition […]
FoolMoon SUP Tour Romandie : Une Nouvelle Édition Très Prometteuse
En 2016, Pierre-Yves Hocké, fondateur de la marque FoolMoon a eu l’idée de regrouper 4 […]
Le Fool Moon Trip de Gilles Mathieu
Amoureux de nature et de glisse, Gilles Mathieu, originaire de Cannes a décidé de partir […]
Le Tour du Cotentin avec Rémi Belan
Nous vous en avions parler en Mars dans notre article Le tour du Cotentin en SUP […]

SOCIAL SUP