En SUP sur Belharra, le Géant Timide

07/10/2014

L’histoire qui lie le Surf et le SUP à Belharra, la vague géante située à 3 kilomètres au large de la Côte Basque française est toute récente. Peyo Lizarazu en est le pionnier. Le Musée Basque et de l’histoire de Bayonne revient sur 12 ans de relations entre Surfers et Stand-Up Paddlers et ce Titan avec une exposition photographique.

Alors que les rêves de la plupart des surfeurs sont réduits aux eaux chaudes et aux spots déserts avec des vagues ouvrant doucement à gauche ou à droite, il y en a d’autres qui attendent les tempêtes et le froid de l’hiver. Mais pourquoi? Ils attendent l’arrivée de grandes vagues. Des vagues monstrueuses de plus de dix mètres, qui avalent tout qu’elles trouvent dans leur chemin. Et comme bande son, le rugissement féroce de l’océan. Certains habitués décrivent le bruit comme celui d’un avion qui décolle.

 

Vu depuis la côte tout semble calme mais jusqu’au réveil de la bête. A environ 3 kilomètres de la côte entre Hendaye et Saint-Jean-de-Luz, au Pays Basque français, toute l’énergie de la mer s’y concentre et crée la vague de Belharra.

Il y a 12 ans, pour la première fois un surfeur a osé tenter le surf sur l’eau du géant de l’Atlantique. Après avoir vu qu’à Hawaii on utilisait le jet-ski pour atteindre la vitesse de la vague, Peyo Lizarazu, avec d’autres amis, a mis en pratique cette idée dans le Golfe de Gascogne ; c’est ainsi que le 13 Novembre 2002, six surfeurs ont testé la fureur de Belharra.

Depuis ce jour, Lizarazu et Belharra sont comme de vieux amis qui se réunissent de temps en temps pour se dire, “ça va ? ça fait longtemps qu’on ne t’a pas vu par ici “. Car Belharra est très timide. Elle peut passer des années sans revenir, mais lorsque les bonnes conditions sont réunies ce géant est au rendez-vous La sécurité est à gérer au millimètre, car ce n’est pas une vague pour n’importe quel surfeur. Des grands comme Jamie Mitchell et Shane Dorian ont été engloutis par les tonnes de mousse qu’elle produit quand elle se casse. Car celui qui veut jouer avec un monstre doit prendre toutes les précautions.

Quelques années plus tard, le même Lizarazu est allé plus loin. Fidèle à ses planches rouges et déclinant une autre de ses passions toujours inscrite dans les disciplines du surf, le Stand Up Paddle, il a décidé d’aller à la rencontre de Belharra avec sa “planche à ramer debout” comme écrit sur le matos du shaper Philippe Barland.

Du 7 octobre au 9 novembre 2014 le Musée Basque et de l’histoire de Bayonne réunit dans une exposition rétrospective les travaux des photographes Eric Chauché et Gregory Rabejac où sont résumés ces 12 ans d’harmonie avec Belharra. Le titan a été la cible de photographes amateurs et professionnels au cours des années. L’exposition reflète la beauté et les sentiments des surfeurs dans la vague avec des photos étonnantes et parfois on dirait presque surnaturelles. Jusqu’au 1er octobre, on pourra visiter également l’exposition dans la «salle de la Posta » à Urrugne, commune façe à laquelle la vague se lève…

Recommended SUP News :

SUP RACE SIERRA NORTE MADRID – Race Report
Jurgi Zulaika : Unos pequeños grandes campeones Con casi 8000 km de costa, ríos, pantanos, […]
La familia del SUP acoge al surfista vasco Oihan Aizpuru
Oihan Aizpuru, surfista vasco, acaba de iniciarse en el SUP consiguiendo grandes resultados. Su conexión […]
The Weekend SUP Recap – Saucy Jack Classic, Dana Ocean Challenge, Nicolas Jarossay and more
A quick report on the events that took place while you were unplugged. Today we'll […]
Noja SUP Extreme – ¿Por qué “Extreme”?
Se acerca la primera prueba importante del calendario. Los próximos 8-9-10 de Abril Noja, una […]
Jurgi Zulaika’s urban river wave explained
Following the recent hit video showing Jurgi Zulaika’s riding a long river wave in his […]
Roman Frejo and Susak Molinero crowned Spain’s 2015 SUP Race Champions and qualified for ISA Worlds
Last week-end, the spanish crema de la crema of SUP racing was fighting hard for the […]

SOCIAL SUP