Dimitri Georges, Double Vainqueur de Ze Race: Que les Alizés Soient Avec Vous!

29/01/2016

A la veille de la plus longue course de downwind française, TotalSUP laisse le dernier mot au double vainqueur de Ze Caribbean Race, non partant cette année. Dimitri Georges revient sur les éditions 2014 et 2015 et envoie un message d’encouragement aux riders depuis Bali.

Comment es-tu devenu le double vainqueur de Ze Caribbean Race, l’une des courses de downwind les plus longues au monde?

Ze Race 2014
En Décembre 2014 je pars en Guadeloupe pour quelques mois. J’avais vu une affiche sur Facebook comme quoi il y avait une grosse course de plus de 50 kilomètres en sup race downwind! Je me suis dit “il faut absolument que la fasse c’est un super défi !”

Je dormais dans une école de voile à la roots et un matin j’entends mon père m’appeler: “Dim viens voir je dois te présenter quelqu’un!” Et c’est à ce moment que je rencontre Xavier D’auzac, organisateur et à la recherche de bateaux de sécurité. Je lui annonce que je rêve de participer à cette course.

Et la à ce moment précis il me dit “Tu la feras cette course, non seulement tu la feras mais c’est toi qui va la gagner!” Cette phrase rebondissait sans arrêt dans ma tête.

J’ai continué à m’entraîner jusqu’au jour J. J’ai reçu ma 14×26 F-One seulement un jour avant la course! Je n’ai pas du tout eu le temps de la tester. J’étais assez stressé. Heureusement que j’avais beaucoup de personnes qui m’ont soutenues. Mon coach m’a mis le moral à block et rien ne pouvait m’arrêter.

Départ de la course à 6 heures du matin léger 8 noeuds de vent le matin qui n’a guère monter à plus de 15 noeuds. Je pars comme une balle pour me défaire du lot dès le début. Je  prends un très bon itinéraire et aucun concurrent ne réussit à me faire peur. Au final, j’avais une super avance et c’était dans la poche non sans mal… beaucoup de douleurs dû à un manque d’hydratation.

C’était un peu nuageux donc la chaleur n’était pas tellement dérangeante. Le passage du Canal des Saintes était vraiment bien. Ça a du épuiser pas mal de concurrents. Je suis tombé une ou deux fois. Il y avait de la bonne houles croisée.

Ze Race 2015
J’ai pratiquement remporté toutes les courses avant Ze Race 2015 avec ma planche F-One 14×26 et cela m’a mis dans la confiance.
J’ai mis plus de moyens pour m’entraîner, deux coachs m’ont été nécessaires.

Toujours le même départ de Marie Galante. Cette fois j’avais vraiment la pression. J’étais le tenant du titre, je devais confirmer pour montrer que ce n’était pas de la “CHANCE” LORS DE LA PREMIÈRE ÉDITION COMME CERTAINS L’ONT DIT. Le plateau était plus relevé que l’édition précédente.
Grâce à mon coach mental j’étais plus qu’à block!  Je me sentais en super forme et j’étais bien dans ma tête.
Cette fois j’ai reçu ma planche bien avant l’échéance. J’ai pu bien faire connaissance et apprendre ses réactions dans différentes conditions. Ze Race 2015 s’annonçait glassy et ce fut le cas. Je savais que ma planche fonctionnait aussi bien en downwind que sur du flat. 

Si je voulais finir 1er il fallait tout donner du début à la fin quitte à finir mal.

Je suis parti en sprint dès le début avec Martin Letourneur qui me talonnait, je pouvais entendre le son de son étrave derrière moi. Je n’ai pas relâché ma cadence de la course je savais que les concurrents allaient être à court d’alimentation dans les deux heures et demie après le départ. Et c’est là que j’ai redonné de l’accélération. Ayant déjà fait le parcours j’étais super bien préparé et savais exactement quelle direction prendre.
Il y avait une chaleur étouffante, avec zéro noeud, c’était extrême!

On a eu un peu de vent quand on a commencé à se rapprocher de la côte. J’avais encore une fois une belle avance sur mes concurrents. A l’arrivée c’était la délivrance: je venais de remporter Ze Race pour la seconde fois.

As-tu suivi le Karukera Race Challenge du week-end dernier qui a servi de test pour une large partie des participants de Ze Race 2016? Quel est ton pronostic?

J’ai suivi de loin les premières épreuves du Karukera Kayak Challenge. En termes de pronostic, je suis partagé… On verra ça le jour J pour la Vraie course (héhé). Je connais tous les riders homme. Florent et Romuald vont sûrement jouer au chat et à la souris (clin d’oeil).

Le nouveau parcours 2016 change beaucoup et je n’approuve pas ce nouveau tracé. Sur les éditions précédentes on était vraiment lâché en pleine mer, c’était une course tactique où il fallait un bon sens marin pour gérer la houle et le vent en même temps. Il y avait le fameux passage du Canal des Saintes.
Maintenant le parcours “longe” la côte. Pour moi c’est plus pareil, c’est plus simple. On a des repères visuels dès le début.

Ça reste tout de même une course d’exception. Au vu des conditions ça devrait glisser. Il n’y a pas trop de houles de prévu mais ça va être beaucoup mieux que l’édition précédente.

Quel est ton message pour les participants de Ze Race 2016?

Je souhaite à toutes et à tous force et courage, et que les alizés soient avec vous ! Puisez l’énergie de l’océan, imprégnez vous de la puissance de cet élément. 5 heures de rame ça passe très vite profitez à fond, c’est pas tous les jours un downwind de 50 km.

Enjoy!  Life is beautiful!

Recommended SUP News :

Hossegor Paddle Games 2017: 8 Key Points Prior to the Event
The first edition of the Hossegor Paddle Games, stop 4 of the Euro Tour, organized […]
SUP Race CUP 2017 Day 1 Results: Sonni Honscheid and Titouan Puyo Have the Upper Hand
Men’s Results: 1- Titouan Puyo – 53:43 2- Connor Baxter – 53:47 3- Michael Booth […]
Prenez Part au Magnifique Tour de SUP Cannes avec OXBOW
Organisé par la marque OXBOW, le Tour de SUP est une nouvelle façon de découvrir […]
Le Kelt Ocean Club, Récent Mais Déjà Très Investi !
Club de Stand Up Paddle crée en Septembre 2016 par Erwan Le Léannec, le Kelt […]
Didier Leneil, Homme de la Mer et Spécialiste de SUP Downwind
Didier Leneil, champion de France de SUP à Crozon en 2012, nous parle de sa […]
La Dordogne Intégrale Décodée Par Olivier Darrieumerlou
A un peu plus de deux mois de l’édition 2017 de la Dordogne Intégrale, le SUP […]

SOCIAL SUP